Search
mardi 21 novembre 2017
  • :
  • :

Construction du 4è Pont de Bamako entre les 2 Djicoroni: l’ouvrage sera réalisé d’ici la fin du 1er mandat d’IBK

Le ministre de l’Équipement, des transports et du désenclavement, Mamadou Hachim KOUMARE, à la tête d’une importante délégation nationale et chinoise, a visité mardi dernier, le site du quatrième pont de Bamako qui sera érigé entre les deux quartiers de Djicoroni: Baco (rive droite) et Para (rive gauche). Le futur ouvrage sera réalisé en 2×3 voies et sa longueur sera d’environ 900 mètres en plus des voies de raccordement.

La forte délégation comprenait, entre autres, le président de la Commission travaux-publics, habitat et transports de l’Assemblée nationale, l’honorable député Yacouba TRAORE; le gouverneur et le maire du District, respectivement, Hadi TRAORE et Adama SANGARE; ses plus proches collaborateurs, ainsi qu’une délégation de la direction de l’entreprise chinoise, venue pour la circonstance, conduite par M.GAO.

 

Après la visite du site du quatrième pont de Bamako, le chef de la délégation chinoise a fait savoir que les études de faisabilité vont démarrer dans ces deux jours.

Pour M. GAO, la présente visite du site constitue pour eux le début des études, car, a-t-il rappelé, conformément aux engagements signés à Tianjin entre notre pays et son entreprise, les choses ne devront plus tarder en ce qui concerne le quatrième pont du District de Bamako.

Aussi, a-t-il précisé, le futur ouvrage sera réalisé en 2×3 voies et sa longueur sera d’environ 900 mètres en plus des voies de raccordement. Le coût sera certainement connu après les études de faisabilité.

Pour le gouverneur du District de Bamako, ce quatrième pont sera le bienvenu, car il permettra davantage plus fluide le trafic routier à l’intérieur de la capitale.

Le maire du District, pour sa part, a ajouté que la construction de ce quatrième pont rentre dans la vision 2030 du Plan de développement du District de Bamako.

Adama SANGARE, apparemment très pressé de voir la réalisation de cet ouvrage, a profité de l’occasion pour lancer un appel aux riverains de la voie à ne ménager aucun effort pour libérer l’emprise du chantier afin de permettre à l’entreprise chinoise de faire son travail sans aucune contrainte.

Quant au président de la Commission travaux publics, habitat et transports, le député Yabouba TRAORE, a soutenu que sa présence à cette visite l’a été parce qu’elle rentre dans sa mission régalienne en tant que représentant du peuple de contrôler l’action du gouvernement.

Tout en saluant l’initiative, l’honorable député a ajouté que quelques jours seulement après la prospection du site du pont de Ségou, c’est au tour de Bamako de se préparer pour accueillir un quatrième pont.

«Ces actions de développement devraient être saluées à leurs justes valeurs et elles démontrent que le voyage que le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA vient d’effectuer en Chine a été fructueux. Et c’est à nous de profiter de cette franche coopération entre la Chine et notre pays pour assurer notre vrai désenclavement, premier pan de tout vrai développement», a déclaré l’honorable député TRAORE.

Pour le ministre de l’Équipement, des transports et du désenclavement, Mamadou Hachim KOUMARE, la construction d’un quatrième pont à Bamako va davantage décongestionner la circulation à l’intérieur de notre capitale. La réalisation de ce pont facilitera le trafic vers l’aéroport de Bamako-Sénou, les corridors du Sud en allant vers les pays de la côte.

Le ministre KOUMARE a révélé que ce quatrième pont sera conçu de façon futuriste et qu’il sera construit en prenant en compte toutes les commodités requises afin de répondre aux normes de pont moderne.

Pour rappel, le premier pont ou l’ancien baptisé Pont des Martyrs de Mars 1991, a été entamé en 1957 et achevé en 1960 (le Mali, alors Soudan français était sous le joug de la France).

Le 2è pont ou Pont du roi Fahd d’Arabie Saoudite, du nom du bailleur de fonds. Sa réalisation a démarré en 1982, sous le régime du général Moussa TRAORE. Mais il a été inauguré en 1992, par le Président Alpha Oumar KONARE.

Le 3è pont, appelé «Pont de l’Amitié sino-malienne», lui a été initié, lancé et inauguré par l’ancien Président Amadou Toumani TOURE.

Le 4è pont, dont le site et les caractéristiques viennent d’être publiés, est attendu d’ici la fin du premier quinquennat du Président IBK qui, Inch Allah, aura l’honneur et le bonheur de procéder au lancement des travaux et à l’inauguration de l’infrastructure.

Gageons que le futur pont puisse désengorger la circulation routière à Bamako. Car, il est établi que les phénomènes d’embouteillage sont plutôt l’œuvre de mauvais usagers de la circulation et du fait que les Bamakois convergent généralement vers les mêmes sens et au même moment.

 Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *