Search
samedi 15 décembre 2018
  • :
  • :

Contribution à la paix: Tiken Jah organise deux concerts au Mali

Depuis le siège de son Club, Radio Libre, l’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly a annoncé, le jeudi dernier, l’organisation très prochaine deux concerts au Mali, l’un à Bamako, l’autre à Gao. Il en profitera pour chanter la paix, la réconciliation au Mali.

En exil au Mali depuis 15 ans, Tiken Jah, de son vrai nom Moussa DOUMBIA, envisage bientôt de rentrer dans son pays d’origine pour enregistrer son 12e album.
Pour remercier l’hospitalité malienne dont il jouit, le reggae man ivoirien prévoit d’animer deux grands concerts au Mali. Il a précisé que ces concerts seront tenus à Bamako et à Gao. Les dates de ces deux événements restent à confirmer, a-t-il ajouté.
« Le Mali m’a bien accueilli. Quand j’ai eu des problèmes, tout le Mali m’a soutenu. Cela m’a beaucoup touché. J’ai su que l’affection des Maliens pour moi était réelle », reconnait-il la main sur ses dreadlocks.
Placés sous le thème « La paix, la réconciliation et l’unité au Mali », ces concerts constitueront sa contribution au retour de la stabilité dans notre pays.
« La situation du Mali est inquiétante. Je souhaite que chacun apporte sa contribution au Mali, un pays de grande histoire », plaide Tiken Jah.
Attaché à la paix et au développement de l’Afrique, l’artiste d’origine ivoirienne explique également : « un concert à Gao, c’est aller répondre aux appels des jeunes de cette région. Depuis des années, ils me réclament ».
Après ces concerts, confirme-t-il, il se rendra en Côte d’ivoire pour l’enregistrement de son 12e album attendu sur le marché fin 2018. Dans ce nouvel opus en préparation, a-t-il dévoilé : « il y aura au moins 4 featuring ». Pour l’instant, rien n’est arrêté sur le titre de l’album, poursuit-il, en caressant sa barbe.
« Pour le moment, le titre provisoire est ‘’We love Africa’’. Il peut être modifié », a-t-il ajouté, confirmant que pendant sa carrière musicale, il a été lauréat de 4 disques d’Or et du Prix Découvertes de RFI.
Au-delà de la musique, Tiken Jah réaffirme son attachement à l’Afrique, à travers notamment son projet ‘’un concert, une école’’. Grâce à ce projet lancé quelques années plutôt, le reggae man engagé a construit 6 écoles (deux en Côte d’Ivoire ; le Mali, le Niger, le Burkina Faso et la Guinée Conakry ont chacun une école). À cause de sa prise de position, il est persona non grata dans certains pays africains comme au Congo- Kinshasa.
Les prochaines étapes de ce projet concerneront le Libéria et la Sierra Leone pour aller vers le centre de l’Afrique, nous a-t-il dit. Cette initiative vise à encourager l’éducation dans le continent, a-t-il déclaré, soutenant que l’éducation est catalyseur du développement.
« Toute mon équipe travaille gratuitement lors d’un concert. L’argent de ce spectacle sera affecté pour construire une école. Le choix des villes pour y construire des écoles se fait par hasard », a indiqué Tiken Jah.
La finalité de ce projet est de construire au moins une école dans chaque pays africain.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *