Search
mercredi 24 janvier 2018
  • :
  • :

Contrôle des aliments à hauts risques: l’ANSSA lance une opération coup de poing

Dans le cadre des activités commémoratives de la Semaine de la sécurité sanitaire des aliments, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA) et ses partenaires ont lancé, hier jeudi, au Grand marché de Bamako, une opération coup de poing pour le contrôle des aliments à hauts risques.

Le lancement de cette opération inopinée a été précédé d’une conférence de presse animée au siège de l’Agence sis au Quartier du fleuve. La conférence de presse était présidée par le représentant du ministre de la Santé et l’hygiène publique, Sékou Oumar DEMBELE, qui avait à ses côté, le directeur national adjoint des Services vétérinaires, le Dr Boubacar BASS ; le Directeur national de l’Agriculture, Siaka FOFANA ; la directrice de l’ANSSA, Dr Diakité Oumou Soumana MAÏGA, etc.
Selon le représentant du ministre de la Santé, bon nombre de pays ont fait de la lutte contre les maladies d’origines alimentaires une priorité.
Aussi, a-t-il fait savoir, conformément à la règlementation, les contrôles officiels des produits alimentaires permettant de surveiller la qualité sanitaire des aliments doivent être effectués à une fréquence déterminée selon l’analyse des risques conduite par l’autorité compétente.
Au cours de cette descente de terrain, a-t-il souligné, il s’agissait pour les services compétents de procéder à des prélèvements ponctuels d’échantillons, et après vérification, de procéder à la mise en place des campagnes de prélèvements (PS/PC) afin de mesurer la qualité sanitaire des aliments.
Pour ce faire, la direction générale de l’ANSSA, les structures officielles de contrôle des ministères chargés de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de l’élevage, de la pêche, de la forêt, du commerce et de la concurrence, de la consommation et de la douane, de l’économie et des finances mettrons en œuvre un plan de surveillance et de contrôle en vue d’éliminer les denrées alimentaires impropres à la consommation.
Au Mali, les maladies d’origine alimentaire sévissent de façon quasi-endémique, eu égard à un environnement malsain, à la pollution de plus en plus aggravée dans les grandes agglomérations urbaines, à l’utilisation incontrôlée des intrants agricoles, des produits vétérinaires, des additifs à l’implantation des unités de production dans des endroits insalubres.
Selon les spécialistes, près des 70% des maladies de l’homme proviennent des aliments d’origine animale.
Créée en décembre 2003, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments, unique dans l’espace UEMOA, est le cadre institutionnel adéquat pour garantir aux populations une alimentation saine, sans danger pour leur santé et permettre l’accès facile des produits nationaux au marché international, par le biais de l’amélioration de leur qualité sanitaire et phytosanitaire.
Etablissement à caractère scientifique et technologique, l’ANSSA a pour missions d’assurer entre autres: la coordination de toutes les actions liées à la sécurité sanitaire des denrées alimentaires et des aliments pour animaux ; apporter un appui technique et scientifique aux structures nationales de contrôle des aliments ; assurer l’appui scientifique et technique nécessaire à la réglementation relative à la sécurité sanitaire des aliments
De même, elle est chargée d’évaluer les risques sanitaires que peuvent constituer les aliments destinés à la consommation humaine ou animale ainsi que les procédés et condition de production, de transformation, de conservation, de transport, de stockage et de distribution des denrées alimentaires, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *