Coopération Mali-Inde: les jalons d’un partenariat fructueux

89

À l’invitation du Premier ministre de la République du Mali, M. Modibo Keita, le Vice-président indien, M. Hamid Ansari, accompagné de son épouse, Mme Salma Ansari, a entamé hier sa visite de travail et d’amitié, de 48 heures dans notre pays. Avec le Chef du gouvernement malien, il a supervisé à la Primature la signature de deux accords de coopération bilatérale entre nos deux pays, signe de l’amitié entre les deux États.

Le vice-président indien était accompagné d’une forte délégation comprenant des responsables de son pays et des hommes d’affaires.
Dans un premier temps, la délégation a été reçue, en audience par le Premier ministre Modibo KEITA à la Primature pour une séance de travail élargie à plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre Abdoulaye DIOP. Au cours de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue leur coopération bilatérale. Cette première rencontre a été sanctionnée par la signature de deux accords de coopération entre le Mali et l’Inde, à savoir : l’accord de programme d’échanges culturels entre le Mali et l’Inde et l’accord de normalisation et d’évaluation de la conformité entre les deux pays.
Si le premier a été signé par les ambassadeurs du Mali et de l’Inde, respectivement Yeah SAMAKE et Atay K. SHARTA ; le second accord, sera signé par le ministre du Développement industriel du Mali et son homologue ministre d’État des finances et des sociétés de l’Inde, Arjun Ram MEGHWAD.
Selon le Premier ministre Modibo KEITA, à travers la signature de ces accords de coopération, nos deux pays franchissent un grand pas dans leur coopération. Ces accords témoignent, selon lui, de la volonté du Mali et l’Inde d’aller loin dans leur développement.
De même, pour le vice-président Indien, ces accords de coopération qui ouvre une nouvelle étape dans la coopération entre son pays et le Mali en commun des défis de développement.
Pour les détails de cette visite, le ministre Abdoulaye DIOP a indiqué à la presse que cette mission était historique, dans la coopération entre les deux pays, tout en soulignant qu’elle cadre aussi avec les efforts récents de l’Inde d’établir des liens de coopération avec les pays africains.
Avec le Mali, M. DIOP a confirmé que l’Inde a une très bonne relation de coopération. Pour preuve, il a souligné qu’au cours de ces 3 dernières années, les échanges commerciaux entre le Mali et l’Inde avaient triplé pour atteindre 350 millions de dollars, soit plus environ 2 milliards de FCFA.
En outre, il a témoigné que récemment, ce pays avait mis plus 280 millions de dollars, soit plus 100 milliards de FCFA, de ligne de crédit à la disposition de notre pays. Ces fonds a-t-il expliqué ont servi à mettre en place, au Mali, une unité d’assemblage de tracteurs et à acheter des locomotives de wagon pour notre pays.
Toujours dans cette veine, le ministre DIOP a également fait savoir que l’Inde participe au financement de la ligne d’interconnexion électrique entre le Mali et la Côte d’Ivoire à coût de plusieurs milliards de FCFA.
Revenant sur la séance de travail à la Primature, le ministre Abdoulaye DIOP a estimé que la rencontre avait été utile et productive parce qu’elle a permis d’identifier des points d’accord concrets qui serviront aux deux parties d’avancer dans leur coopération. Les secteurs répertoriés à cet effet sont entre autres : les mines, la production et la transformation des produits animaliers, la promotion de l’énergie solaire.
Il a été aussi jugé nécessaire que dans le domaine de la sécurité, les réflexions se poursuivent entre les experts deux pays en vue de dégager des centres d’intérêt commun.
Enfin, l’Inde a décidé de créer un centre de formation en langue anglaise en vue de contribuer au renforcement des capacités des ressources humaines de nos deux pays.
Globalement, le ministre DIOP a retenu que les deux parties sont engagées à mener une coopération concrète, par conséquent, cette visite est une occasion de jeter les bases de cette collaboration.
« Nous sortons de cette rencontre, qui témoigne de l’importance de la coopération sud-sud, très rassurants », a conclu M. DIOP.

Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *