Search
dimanche 18 août 2019
  • :
  • :

Corruption: les objectifs de TI

La lutte contre l’impunité et la promotion de la bonne gouvernance, tel est l’objectif du ‘’Projet implantation Transparency International en Afrique subsaharienne’’ qui a été lancé au plan national, avant-hier, à la Maison du partenariat, au cours d’une cérémonie placée sous la présidence du secrétaire général du ministère de la Réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique.

Le Vérificateur général adjoint et le président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI), Moumouni GUINDO, ont honoré de leur présence ce lancement national.

Réalisé dans le cadre du renforcement de la présence de Transparency International en Afrique Subsaharienne, ce projet se fixe comme objectif général de contribuer à la lutte contre l’impunité et la promotion de la bonne gouvernance en Afrique Subsaharienne.

Il est mis en œuvre dans 4 pays : le Burundi, Madagascar, le Mali et le Togo. En tant que Section nationale de Transparency International (TI), le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI 2002), est responsable de la mise en œuvre des activités du Projet au Mali avec comme objectifs : la promotion de l’intégrité dans la gestion des affaires publiques/privées, à travers les citoyens, notamment les jeunes, les femmes, les syndicats, les autorités traditionnelles… ; la vulgarisation des instruments juridiques de lutte contre la corruption au Mali.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Maire de la Commune III a remercié CRI-2002 pour le choix de sa commune pour ce lancement national. En considérant que la corruption est un frein au développement, l’élu communal a salué l’approche novatrice de CRI-2002 qui implique dans sa démarche la société civile.

Pour le Président de CRI-2002/Section nationale de TI, Dr Abdoulaye SALL, tout ce qui est entrepris, l’est au nom du Mali, de son Gouvernement, en matière de lutte contre l’impunité et de promotion de la bonne gouvernance. Il a annoncé que les activités du présent projet seront déployées dans les régions de Sikasso et de Ségou où l’Association est fortement implantée. Une autre annonce phare, c’est que ce lancement rentre dans le cadre de la rentrée citoyenne de CRI-2002 au titre de l’année 2019, sous le sceau de la culture pour la promotion de l’intégrité, de la transparence, de la bonne gouvernance, de la décentralisation.

À sa suite, le Conseiller adjoint de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, Philippe LAFOSSE, a exprimé la fierté de son pays de contribuer au financement de cette initiative. Il a souligné que la corruption concerne tous les pays, en rappelant cette affirmation de Mirabeau : ‘’ la corruption est dans l’homme, comme l’eau est dans la mer’’. Aussi, a-t-il défendu que les efforts doivent être constants et sans relâche. Ce, d’autant plus, a-t-il mis en évidence, qu’un pays où il n’y a pas le respect des droits de l’homme devient sensible aux chocs exogènes ; un pays où les citoyens n’ont pas confiance dans la justice, ceux-ci sont tentés de se confier à un arbitre qui n’a pas forcément de légitimité.

M. LAFFOSE a insisté sur le rôle que doit jouer la société civile dans ce combat. Pour le Mali, a-t-il indiqué, il y a une volonté commune de promouvoir la bonne gouvernance. Toutefois, a-t-il interpelé, l’exemplarité des agents doit s’accompagner de la mise à disposition des moyens.

Le Secrétaire général du ministère de la Réforme de l’Administration et de la transparence de la vie publique, Abraham BENGALY, a salué l’engagement de CRI-2002, ainsi que de TI pour la promotion de la bonne gouvernance dans notre pays. Selon le représentant du ministre, les objectifs de ce projet s’inscrivent dans la volonté politique de moralisation de la vie publique ; un chantier que son département entend conduire avec rigueur et méthode, avec toutes les composantes, y compris la société civile. Il espère que le Projet viendra renforcer et consolider les efforts du Gouvernement pour la bonne gouvernance.

Les activités de la journée ont porté sur la présentation du Projet et des modules retenus : leur contenu, leur périmètre d’action, les activités prévues, les enjeux, les défis, les opportunités, les stratégies adaptées pour l’inclusion des outils, instruments et mécanismes non juridictionnels et traditionnels pour la promotion de l’intégrité et de la transparence de la vie publique dans notre pays.

PAR BERTIN DAKOUO

Hommage au Doyen Amadou THIAM

Moment d’intense émotion, au cours de la cérémonie de lancement national du Projet, la remise d’un diplôme d’honneur au Doyen d’âge de CRI-2002, Amadou THIAM, secrétaire aux conflits et aux relations sociales de l’Association jusqu’à l’Assemblée générale du 12 février 2019, à l’issue de laquelle il a été désigné Membre d’honneur de CRI-2002. Enseignant et Syndicaliste à la retraite, militants des droits de l’homme, M. THIAM qui franchi le cap des 80 ans, a été de tous les combats de CRI-2002. C’est en reconnaissance de tous ses efforts pour la promotion des idéaux de CRI-2002 que le diplôme lui a été décerné et qu’il a reçu avec honneur, avant de souhaiter bonne collaboration à CRI-2002 et Transparency International.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *