Coupe IBK à Sikasso: un tremplin pour la paix et la réconciliation

4

La finale de la 1ere édition de la coupe Ibrahim Boubacar KEITA pour la région de Sikasso s’est jouée, le dimanche dernier, au stade Babemba TRAORE ayant opposé l’Union sportive de Bougouni à l’Entente sportive de Koutiala. Elle a été marquée par la victoire de l’Union sportive de Bougouni sur l’Entente sportive de Koutiala par le score de (4-1) aux tirs au but. Du coup, US Bougouni remporte le trophée de cette édition et la somme de 2 millions de FCFA.

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence d’une forte délégation du BPN-RPM conduite par le ministre de la Promotion de la femme, Mme SANGARE Oumou BA, s’inscrivait dans le cadre des activités commémoratives de l’investiture populaire du Chef de l’État, Ibrahim Boubacar Keita. Dans la loge officielle, l’on a noté également une forte présence des autorités régionales et des responsables politiques de la Convention de la majorité présidentielle (CMP).
C’est dans un stade presque plein que s’est joué cette finale qui couronne la fin de plusieurs semaines de compétitions entre les différents clubs de la région de Sikasso sous la supervision de la ligue régionale de football de la localité.
La rencontre, qui a opposé l’équipe de Bougouni contre celle de Koutiala, a été retenue parmi les activités phares commémoratives de l’investiture populaire du président IBK en vue de joindre l’utile à l’agréable, nous ont confié des membres la commission d’organisation de cette édition. Il s’agissait aussi de marquer l’attachement profond d’IBK aux valeurs olympiques pour le développement du pays, la paix et la réconciliation nationale.
Présentant l’initiative, ils ont rappelé que les compétitions de ce tournoi ont été lancées à la faveur la rentrée politique de la section RPM de Bougouni par les responsables du BPN du parti, le 20 août dernier, sous la supervision de la ligue régionale de football de Sikasso. Selon eux, cette compétition, en plus de participer au développement du pays, va être un moyen d’épanouissement de la jeunesse et de détection de jeunes talents.
Et pour la coupe proprement dite, selon la commission d’organisation, ce sont 23 équipes de la région Sikasso qui ont disputé les rencontres dans le plus grand fair-play avant de se séjour de l’engouement suscité par ce tournoi auprès des communautés.
Pour sa part, le coordinateur des secrétaires généraux de la région de Sikasso, Ousmane KONE, a expliqué que l’objectif de ce tournoi de football était de créer un espace de rencontre, de convivialité entre les jeunes de la région de Sikasso. Il a aussi exprimé son attachement au football pour ses valeurs de promotion du respect de l’autre, de la diversité pour indiquer l’intérêt que le RPM a pour cette coupe.
Selon lui, notre pays, qui est lancé dans un processus de sortie de crise, a besoin de tel espace en vue de faire la promotion de la paix, de faire des plaidoyers en faveur de l’unité et de la réconciliation nationale. Pour l’intérêt du pays, il a dit que chaque Malien devait s’atteler à cela en vue de l’accompagnement le processus de paix en cours.
Quant à la rencontre du jour, dont le coup d’envoi a été donné par Boubacar TOURE dit Bou, elle a opposé l’US Bougouni à l’ESKO pour le titre de cette 1ere édition de la coupe IBK dans la région de Sikasso. Sur une pelouse bien mouillée par la pluie qui a arrosé la région, c’est l’équipe US Bougouni qui, dès l’entame de la rencontre, va prendre le match à son compte. Dominant son adversaire du jour, malgré l’état de la pelouse défavorable, l’US Bougouni habituée de grandes rencontres pour avoir été vainqueur de la coupe du Mali, va avoir de la peine à concrétiser sa suprématie.
Jusqu’à la pause, aucune des deux équipes ne parviendra véritablement à s’offrir des opportunités de but. Et c’est sur le score vierge que les deux équipes vont à la pause. De retour des vestiaires, comme à la 1ere période, c’est l’équipe US Bougouni qui va largement dominer le match, mais en vain.
À la fin du temps réglementaire, pour départager les deux équipes, ils vont procéder aux tirs au but qui vont se terminer à l’avantage de l’équipe de Bougouni par le score de (4-1). Ainsi, l’US Bougouni vainqueur de cette édition va remporter le trophée d’une valeur de 2 millions de FCFA. Quant aux 2e et 3e de la compétition (Koutiala et Koumantou), elles vont repartir respectivement avec 1 500 000 et 500 000 FCFA.
À noter que l’un des moments marquants de cette finale a été les prestations musicales des jeunes artistes comme Mylmo, Iba One invités par Mme la ministre de la Culture, N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO, en guise de contribution à la réussite de cette activité politique.

Par Sikou BAH
Envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *