Search
mardi 20 avril 2021
  • :
  • :

Covid-19: les actions du REFAMP et du REJEFPO

Les actions du REFAMP et du REJEFPO
Pour boucler la boucle de la célébration du 8 Mars 2021, le Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires (REFAMP) et le Réseau des jeunes femmes leaders des partis politiques et des organisations de la société civile du Mali (REJEFPO), avec le soutien du NDI, ont organisé, le mercredi 31 mars, une conférence de presse sur le thème : ‘’femme, résilience et COVID-19’’. C’était au CNDIFE avec comme conférencières la Vice-présidente du FEFAMP, Mme MAIGA Sina DAMBA ; Mme Alwata Ichata SAHI ; Mme KEITA Aida M’BO…

Cette conférence de presse a également enregistré la présence de madame le maire de la commune III ; la Présidente de l’Ordre des médecins ; le Président de l’Ordre des pharmaciens et des responsables du NDI.
L’objectif de cette conférence de presse était d’informer l’opinion nationale et internationale sur les grandes réalisations du REFAMP et du REJEFPO. L’accent a été mis sur les actions dans le domaine de la protection des droits des femmes.
Dans ses propos introductifs, la vice-présidente du REFAMP, Mme MAIGA Sina DAMBA, a rappelé les objectifs du Réseau qui met un accent particulier sur l’appui aux femmes, la défense et la protection de leurs droits. Elle a déclaré que le REFAMP a réalisé plusieurs activités et a initié des actions pour accroitre la participation des femmes à tous les niveaux où il est question de la vie de la nation.
La Vice-présidente a rappelé qu’à la veille de l’élection présidentielle de 2018, le Réseau a élaboré un document intitulé l’Agenda des femmes du Mali. Ledit document soumis aux candidats à l’élection présidentielle comprend 12 points essentiels. Il s’agit entres autres de: postes de responsabilité et fonctions politiques ; violences basées sur le genre ; accès à la justice ; éducation et formation professionnelle ; accès à la propriété et l’exploitation foncière ; autonomisation économique : emploi, entreprenariat, activités génératrices de revenus ; population et dividende démographique ; environnement et changement climatique ; santé : VIH/SIDA, santé de la reproduction de la femme et de la jeune fille ; sport et culture et enfin femme et migration.
Aussi, le Réseau a jugé nécessaire d’étudier tous les textes qui seront reformés. Ainsi, des propositions ont été formulées pour remettre à qui de droit. Ces textes sont entre autres : la Loi organique ; la Charte des partis politiques ; la Loi électorale.
En ce qui concerne la prévention et la lutte contre la maladie à Coronavirus, l’on apprend qu’un Comité COVID-19 a été mis en place par le Réseau. Ledit comité a sillonné les six communes du district de Bamako et le cercle de Kati pour sensibiliser les femmes sur la prévention et la lutte contre le Coronavirus.
Au cours de cette conférence de presse, des attestations de reconnaissance ont été remises à tous ceux et toutes celles qui ont aidé le Réseau dans ses différentes missions au profit des femmes du Mali.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *