Search
samedi 22 juillet 2017
  • :
  • :

Création et promotion d’emploi: une feuille de route de plus de 9 milliards de FCFA

Le ministre de l’Emploi et de formation professionnelle, Maouloud Ben KATTRA, a présidé, avant-hier mardi, les travaux de la rencontre d’échanges entre son département et les partenaires techniques et financiers (PTF) autour de la feuille de route pour la création et la promotion d’emploi. Des échanges du jour, il ressort un investissement de plus de 9 milliards de F CFA pour faire face à la situation, dont plus de 2 milliards restent à être mobilisés auprès des PTF.

Outre le ministre Ben KATTRA, la rencontre a enregistré la présence du secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle ; les partenaires techniques et financiers ; les membres du Cabinet du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle ; les directeurs des structures relevant dudit département.
L’objectif de cette rencontre était de partager les grandes lignes de la feuille de route pour l’emploi que le département a d’élaboré, à l’issue d’une large concertation avec tous les acteurs du secteur de manière à amener ces derniers à s’engager pour le financement des activités prévues.
À l’entame de ses propos, le ministre a tenu à remercier les PTF pour leur engagement aux côtés de son département. Cette présence est, selon lui, est le témoignage de l’intérêt que ces derniers accordent aux questions de formation professionnelle et d’insertion des jeunes dans notre pays.
La question d’emploi s’est imposée au cours de ces dernières années, comme une préoccupation centrale dans tous les pays, quel que soit leur niveau de développement.
C’est pourquoi, a-t-il fait savoir, cette situation conduit désormais à considérer l’emploi comme un défi majeur des politiques nationales et de la réponse qui sera apportée à ce défi dépend, pour une bonne part, l’équilibre futur des sociétés.
Conscient de cette réalité et en raison du caractère transversal de l’emploi, le Département a engagé une série de rencontres avec les autres ministères acteurs du PRODEFPE, les partenaires sociaux, les chambres consulaires, les organisations faitières et la société civile ainsi que les collectivités territoriales.
Les grandes conclusions et recommandations de ces rencontres ont permis l’élaboration de la feuille de route partagée avec les PTF la présente feuille de route. Selon lui, elle tire son essence de la Déclaration de Politique générale du Premier ministre adoptée le 15 juin 2017 et prend en compte l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger.
« En décidant de partager avec vous la présente feuille route, nous avons souhaité bénéficier de votre accompagnement pour sa mise en œuvre qui nous permettra de donner de l’espoir à de nombreux jeunes, à travers des activités agro-sylvo pastorales et des travaux a Haute Intensité de Main-d’œuvre », a-t-il lancé aux PTF.
Cet accompagnement doit permettre, selon Ben KATTRA, d’éviter à de nombreux jeunes, notamment ceux du Nord et du Centre du Mali, de sombrer dans l’extrémisme violent.
À cet effet, il a annoncé la mise en place, très prochaine, d’un cadre de concertation entre son département, le secteur privé et les Collectivités territoriales.
À la fin de cette cérémonie, le ministre Ben KATTRA a souligné que l’espoir était permis pour l’atteinte des objectifs de 200 000 emplois promis par le président de la République.
D’ailleurs, a-t-il fait savoir, son département envisage d’aller au-delà de cette promesse de campagne présidentielle d’IBK. En effet, au regard de la nouvelle dynamique enclenchée par son département avec l’ensemble des partenaires sociaux et qui a abouti à l’élaboration de cette feuille de route, beaucoup de perspectives s’ouvrent en matière de création d’emploi. Cette feuille de route est bâtie autour d’un paquet de 61 activités, selon le ministre.
Sur l’enveloppe de 9 331 151 000 F CFA, pour département de l’emploi, selon son chef du département, dispose déjà de 7 milliards F CFA et le gap est à mobiliser auprès des partenaires tourne autour de 2 milliards de francs CFA. D’où, l’objet de ladite rencontre.

Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *