Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

Croissance au Mali: la nécessité d’un nouveau partenariat avec la Chine

Dans le cadre de ses actions de renforcement de la coopération entre le Mali et la république populaire de Chine, le club des amis de la Chine au Mali a tenu, le mercredi dernier, une conférence virtuelle internationale sur le thème : ‘’Coopération sino-malienne dans le contexte du FCSA et de l’initiative la nouvelle route de la soie ‘’. Pour des experts, la Chine est le meilleur partenaire de développement du Mali et de l’Afrique.

« Coopération sino-malienne dans le contexte du FCSA et de l’initiative la nouvelle route de la soie » est le thème de la conférence internationale virtuelle. Elle était animée par plusieurs experts et de différentes nationalités : malienne, marocaine, française et chinoises. Pendant plusieurs heures, les participants et les experts ont abordé les opportunités de développement que la Chine peut offrir au Mali dans une coopération gagnant-gagnant basée sur le respect et la considération de l’autre.
Le Pr Yoro DIALLO, directeur du Centre d’études francophone en Chine, a expliqué que cette conférence est intervenue à un moment important dans l’évolution du Mali puisque traversant une période de crise. Ainsi, pour rebondir, il estime que l’exemple du développement de la Chine doit inspirer le Mali. Surtout, affirme-t-il, ce pays ami se consacre depuis quelques années à accompagner des Etats en voie de développement. « La Chine, depuis 2020, agit dans le cadre du développement des pays en voie en développement, notamment les pays africains. Et l’initiative de la nouvelle route de la soie est devenue un plan Marschall à l’heure où beaucoup de puissances ne songent qu’à elles », a-t-il expliqué.
En faisant le bilan de la coopération entre les deux Etats de 1964 à 1970, M. DIALLO a rappelé que la Chine a construit une vingtaine d’entreprises au Mali dans divers secteurs de développement. Des bons points qui doivent peser en faveur de ce pays. Et il pense que si le Mali aspirait au développement, il n’aurait d’autre choix que de renouveler sa coopération avec la Chine. « L’avenir du Mali et de l’Afrique est avec la Chine », a déclaré Pr Yoro DIALLO.
S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur de la Chine au Mali a compati aux souffrances du peuple malien confronté à des crises. Une situation que le Mali peut transformer en opportunité, a-t-il suggéré. A l’image du Pr Yoro, il est également persuadé que son pays est un partenaire sûr du développement du Mali. Surtout, dit-il, après la crise sanitaire, la Chine est la seule puissance économique principale mondiale qui a connu la croissance positive en 2020. « Je sollicite les Maliens à saisir l’occasion d’élever la coopération avec la Chine à un niveau plus haut et plus large, tout ceci passera bien entendu par un soutien mutuel plus fort et plus clair à nos intérêts fondamentaux respectifs », a-t-il sollicité.
Pour sa part, Mahamane TOURE, représentant le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale a rappelé également des contributions de la Chine pour soutenir le développement de notre pays. La construction de l’hôpital du Mali ; la construction du 3e pont de Bamako, du Palais de congrès, sont, entre autres, faits qui marquent les décennies de coopération bilatérale entre les deux pays.
Malgré ces efforts, il note avec regret que la Chine n’occupe pas la place qu’il faut au Mali. Tirant les enseignements de cette situation, il pense que le Mali doit promouvoir un nouveau partenariat qui prendra en compte la nouvelle vision de la Chine tournée vers les affaires que l’aide au développement.
Ce faisant, précise-t-il, le Mali doit œuvrer à l’intensification et à la diversion des domaines d’intervention de la Chine sur son territoire, tout en s’inspirant de l’exemple chinois pour la réduction de la pauvreté dans les zones rurales.
Le Mali qui traverse la plus grave crise multidimensionnelle de son existence en tant qu’Etat, a plus que jamais besoin de ses amis les plus fidèles et sincères pour se relever progressivement de cette crise, a rappelé M. TOURE. «Le Gouvernement malien qui a souscrit à la grande initiative de la nouvelle route de la soie est disposé à travailler d’arrache-pied pour lever tous les points de blocage de la coopération économique, commerciale, militaire avec la Chine », a-t-il assuré.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *