Search
samedi 5 décembre 2020
  • :
  • :

« Dambé ni nièta »: la plateforme de l’imam DIARRA en gestation

L’Imam Oumarou DIARRA, l’un des jeunes influents proche de l’Imam Mahmoud DICKO, s’apprête à lancer sa plateforme citoyenne, très prochainement, sans plus de précision. L’information est confirmée par l’intéressé lui-même. A travers ce mouvement, Oumarou DIARRA prend des distances avec la CMAS, le regroupement qui l’a propulsé sur la scène politique.

« Dambé ni nièta » est pour le moment le nom donné à la plateforme citoyenne que l’Imam DIARRA, avec plusieurs leaders jeunes, se prépare à porter sur fonts baptismaux très prochainement. « Inchallah, la plateforme sera lancée très bientôt », nous a affirmé hier au téléphone Oumarou DIARRA qui était l’un des membres influents de la CMAS de Mahmoud DICKO. Si des rencontres sont en cours pour peaufiner les derniers réglages avant le lancement officiel de la plateforme et de bénéficier d’une adhésion populaire, M. DIARRA précise que pour le moment rien n’est encore définitivement acquis sur le nom. «La plateforme sera un mouvement citoyen. C’est ce que nous avons décidé après une série de rencontres et de réunions. Mais, elle va travailler sur la scène politique. S’agissant du nom du mouvement, il est très important. C’est pourquoi nous sommes en train de rencontrer certains acteurs auxquels nous demandons leur appréciation sur le nom. S’il y a lieu de changer, nous le ferons », a clarifié l’Imam DIARRA.
À ce jour, tous les textes régissant la plateforme ont été élaborés et actés par ses membres, a-t-il fait le point tout en ajoutant que déjà la plateforme est implantée dans les communes du District de Bamako et continue d’enregistrer de nouvelles adhésions.

En mettant en place ce mouvement, Oumar DIARRA envisage un combat de conscientisation politique. « Nous voulons contribuer à apprendre aux Maliens que l’on peut faire la politique dignement. La politique ce n’est pas le mensonge ni la trahison », nous avait-il indiqué quelques jours plutôt. Après des décennies de pratique démocratique, il est temps que la vie politique réponde à nos valeurs. Selon lui, la politique ne doit plus se résumer à des mauvaises pratiques. « Le respect de la parole donnée doit être une vertu sacrée en politique comme le recommandent nos valeurs», a-t-il déclaré.
Le lancement de cette plateforme va consommer le divorce entre l’Imam Oumarou DIARRA et la CMAS au sein de laquelle il s’est battu pour le changement, ET la bonne gouvernance.
Toutefois, la cohésion au sein de ce regroupement qui l’a propulsé sur la scène politique n’a pas eu de lendemain meilleur. En effet, après avoir réussi à déloger le Président de la République à coup de manifestations populaires, les dissensions se sont multipliées au sein de la CMAS. Des prises de position controversées qui se sont enchaînées ont mis à mal la confiance dans le groupe. Pire, la coordination n’était plus en phase avec ses alliés avec lesquels elle a mené le combat contre le régime IBK.
Si ces questions sont écartées par M. DIARRA, des sympathisants de sa plateforme soutiennent que le jeune imam s’est senti trahi. Il n’a pas aimé que la CMAS ait pris ses distances avec le M5-RFP, nous ont confessé nos interlocuteurs pour expliquer la création de ladite plateforme.
Par ailleurs, ils confirment que ses relations avec Mahmoud DICKO sont bonnes.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *