Search
samedi 22 juillet 2017
  • :
  • :

DECLARATION DU CLUB THOMAS SANKARA ET DE L’O.E.D A BAMAKO

LA VICTOIRE DU 31 OCTOBRE 2014 DE LA REVOLUTION POPULAIRE BURKINABE EST LA CONCRETISATION DE LA LONGUE LUTTE DES PEUPLES OPPRIMES D’AFRIQUE, D’ASIE, D’AILLEURS CONTRE TOUTES LES OPPRESSIONS NOTAMMENT CELLES DES DICTATEURS HABILLES PAR L’IMPERIALISME INTERNATIONAL OU LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE SOUS LE PRECIEUX QUALIFICATIF DE DEMOCRATES.

La chute de l’autocrate Blaise, l’assassin de Thomas SANKARA, de Henry et de Norber ZONGO, de Lingani et tous les autres précurseurs de la révolution Burkinabé. Ce trafiquant de diamant, allié de Fodé SANKHO en Sierra Léone, de Charles Taylor de Libéria, l’Hôte des rebellions de Côte d’Ivoire, du Mali, parrain de toute la racaille de politiciens africains, cette chute de Balise devrai être le triomphe de l’idéal du Camarade Thomas SANGARA.

Les mouvements qui ont conduit à ce jour glorieux devraient comprendre et mesurer la grandeur et la lourdeur de la mission qui leur incombe, à savoir :

1- Faire triompher la victoire sur les différents crimes de l’autocrate et du tyran Blaise

2- Procéder tout de suite à son arrestation et de celle de tous ces complices du Burkina Faso et d’ailleurs

3- Auditer sa gestion de 27 ans de Gabegies et de détournements de connections mafieuses.

4- Réclamer de la CPI et des juridictions Nationales son jugement pour crime contre l’humanité en faisant suite à la condamnation de Charles Taylor

Lors du procès de ce dernier à la CPI, le Nom de Blaise à été cité abondamment.

La CPI joue maintenant et pour toujours sa crédibilité. Le Président Alassane Ouattara, Burkinabé d’origine, confirme à la face du monde ses liens avec la rébellion Ivoirienne formée et nourrie par Blaise Compaoré ; ce qui rend Alassane Ouattara aussi redevable des méfaits de Blaise Compaoré.

Alassane Ouattara aussi doit répondre des milliers de morts à l’Ouest de la Côte d’Ivoire notamment les huit cent exécutés de Duékoué par ses milices Donzos, les 80 gendarmes assassinés dans un centenaire à Bouaké, etc.

La transition qui va être mis en œuvre doit être conforme à tous les vœux des masses populaires.

L’hypocrisie de la prétendue Communauté Internationale apparait nettement au grand jour, elle qui veut occulter les crimes de Blaise pour mettre en avant les élections.

Il ne saurait y avoir d’élection sans une arrestation préalable de Blaise pour qu’il soit jugé.

Les militaires qui sont à la tête de l’Etat ne doivent jamais oublier qu’ils sont là grâce à la lutte et à l’intelligence du peuple et qu’il ne saurait avoir de volonté ou de vision ou d’intérêt au-delà de ceux du peuple souverain du Burkina Faso.

Honte à la CEDEAO, à l’Union Africaine qui n’ont pas lever le petit doigt quand Blaise voulait modifier la constitution et qui se précipite maintenant pour condamner le soulèvement populaire. Combien Nyéréré avait raison de les qualifiés de « vulgaires syndicats de Chefs d’Etats ».

Pire, la CEDEAO et l’Union Africaine ne condamnent pas la répression des jeunes manifestants dont plus de 50 sont tombés sous les balles réelles de Blaise et plus de 100 blessés graves. Quelle bêtise ?

Le cas Burkinabé est un bel exemple pour tous les peuples. Les présidents soit dit « démocratiquement élus » voulant faire d’une majorité parlementaire un paillasson, devraient comprendre que seul triomphe la majorité du peuple.

La vraie assemblée, la vraie majorité c’est le peuple souverain et cela les Présidents doivent l’apprendre par cœur.

HOMMAGE AUX MARTYRS DU 31 OCTOBRE 2014 ET PROMPT RETABLISSEMENT AUX BLESSES.

VIVENT LES PEUPLES AFRICAINS ; A BAS L’IMPERIALISME INTERNATIONAL.

Bamako, le 31 octobre 2014

L’O.E.D

CLUB THOMAS SANKARA DU MALI




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *