Search
lundi 22 juillet 2019
  • :
  • :

Décryptage du discours d’IBK: les thèmes, les oublis, les écarts

Impulsée par de ‘’veilleurs vigilants’’, l’adresse à la Nation du Président IBK apparaît plus descriptive que décisive. Quels y sont les sujets abordés ? Quels y sont les sujets qui fâchent ? Quelles y sont les grandes omissions ? Décryptage.

S’adressant à la Nation, le 16 avril 2019, le Président du Mali a annoncé la mise en place d’un fonds d’intervention de 1 milliard de F CFA “en faveur de nos compatriotes du centre du pays qui, du fait de l’insécurité, se trouvent aujourd’hui dans une détresse extrême”.

Les annonces

Sur instruction du Président du Mali, le gouvernement va par ailleurs procéder à “un glissement de crédits de 12 milliards de F CFA en faveur des services sociaux de base dans le cadre du Plan de Sécurisation Intégré des Régions du Centre (PSRIC)”.

S’agissant des réformes politiques et institutionnelles, le Président du Mali a “décidé de confier à un triumvirat la tâche de diriger un cadre de concertation nationale regroupant du 23 au 28 avril 2019 les représentants de toutes les forces politiques et sociales du pays”.

“Les remarques et propositions issues des travaux de ce cadre de concertation seront prises en compte dans l’avant-projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992”, a déclaré le Président du Mali dans son message à la nation.

Soucieux de ne pas faire des enseignants “le parent pauvre du développement de la nation”, IBK a demandé au gouvernement de trouver avec eux un point d’équilibre “dans les limites bien comprises de ce que l’État peut consentir tout de suite et ce qu’il ne peut que plus tard”.

Des points à retenir

On peut retenir quelques points du discours du Président IBK :

– Hommage, suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

– Il ne voyagera pas à l’extérieur du Mali du 23/04/2019 au 28/04/2019

– Concertation nationale.

– Révision de la Constitution.

Les mesures de l’adresse à la nation du Président IBK :

●Moins de déplacements hors du pays pour être à l’écoute des Maliens

●L’Organisation d’une concertation nationale du 23 au 28 Avril sur la révision constitutionnelle

●La mobilisation d’un fond d’1 milliard de FCFA en faveur des populations du Centre affectées par les conflits

●La dotation des services déconcentrés d’un fond de 12 milliards pour financer le Plan Stratégique de Sécurisation des Régions du Centre.

●Le Déblocage du salaire des enseignants et l’ouverture de négociations «intelligentes «

● L’instruction de la poursuite des négociations avec les enseignants pour trouver un terrain d’entente sur les doléances dans la mesure du possible de l’État à court, moyen et long terme

●Combattre toutes les milices sortant du cadre adéquat

Les expressions émotionnelles

▪ Le Soutien de la MINUSMA et BARKHANE pour pacifier le centre du Mali

▪Soutien et désolation pour l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame et rappel des mausolées et manuscrits brûlés à Tombouctou avec une nette comparaison et une solidarité envers la communauté chrétienne et musulmane

▪Conseil à la jeunesse pour sortir des «pensées archaïques « et de se ressaisir face à des manipulations.

Les omissions

La fuite en avant sur les exigences de part et d’autre.

•Zapping sur la demande des religieux de démettre le Premier ministre Boubèye.

•Ignorance totale de la motion de censure

Source : Ibrahima Ben




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *