Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Défense des droits humains: annonce confuse des partisans de l’Imam DICKO

Pour son combat en faveur de la paix, de défense des droits de l’homme de l’homme et des opprimés, le Cheikh Imam Mahmoud DICKO, a été désigné par l’Organisation mondiale des droits de l’homme comme le leader de l’année 2020 en Afrique l’ouest. La remise officielle de cette décoration est prévue pour le 30 mars 2021 au cours cérémonie présidée par le colonel Malick DIAW, président du CNT, Bamako.

L’annonce a été faite ce mardi 23 mars 2021, par Amadou Dounga MAIGA, membre de la CMAS.
Selon lui, l’imam a été désigné au terme d’un processus lancé le secrétaire général de l’Organisation mondiale des droits de l’homme, Dr Halil Khalil HAKIL, pour désigner le leader de l’année dans les 16 pays membre de l’Ouest.
Sur ces instructions, et après un travail méticuleux, le bureau régional de l’Organisation mondiale des droits de l’homme dirigé par le Dr Ckeck Amine Jaafar El SAID, PDG du centre islamique arabo-africain, a retenu l’imam DICKO.
Après investigation, le bureau de l’Afrique de l’ouest a conclus que c’était l’imam cette haute distinction à l’imam et lui décoré le 30 mars prochain.
Dr Halil Khalil HAKIL, et le Dr Ckeck Amine Jafar El SAID, PDG du centre islamique arabo africain ; représentant Afrique de l’ouest de l’Organisation mondiale des droits de l’homme ; le Pr Check Yaya LEGRE, président du Conseil national exécutif de la Confédération des associations, organisation et conseil islamique de Côté d’ivoire seront les membres de cette délégation.
La cérémonie de remise officielle de ce prix est prévue pour le 30 mars 2021 sera précédée l’arrivée de la délégation le 28 mars à Bamako.
La cérémonie sera présidée par le président du CNT, le colonel Malick DIAW.
Dans son intervention, M. MAIGA a également annoncé l’ouverture d’un Centre sur la paix et la cohésion sociale dans le Sahel prévue le 1er avril 2021. Elle sera présidée par Moctar OUANE. Ledit centre est créé par l’imam DICKO.
Selon Kalil S. CISSE, président du comité CMAS de la commune CVI, cette récompense est le couronnement de plusieurs années de combat de l’imam dans le domaine des droits de l’homme, et des valeurs sociétales et religieuses.
A ce niveau, il a rappelé son combat contre le code de la famille, le manuel scolaire, ses missions de bons offices à la tête de Haut conseil islamique du Mali pour la paix et la réconciliation.
Pour rappel, en novembre 2020, l’imam Mahmoud DICKO désigné » Homme de l’année 2020’’ au Mali

A. OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *