Search
mardi 25 juin 2019
  • :
  • :

Déploiement de la télé numérique: les supports techniques dans 15 mois

Signature d’un Protocole financier d’environ 29,4 milliards FCFA, entre le Mali et la France et un Accord commercial et technique, signé entre le Groupement Thomson Broadcast Phoenixya et la Société Malienne de Transmission et de Diffusion, dans le cadre du déploiement de la télévision numérique dans notre pays, tel était l’objet d’une cérémonie hier au ministère de l’Economie et des finances.

Elle a réuni les ministres Boubou CISSE, de l’Economie et des finances, Arouna Modibo TOURE, de l’Economie numérique et de la communication ; l’ambassadeur de France, Joël MEYER ; le Directeur général de Thomson, Amine OUBIB ; le Directeur général de CAMISAT, Makan KONE ; ainsi que de nombreux responsables.

L’ambassadeur voit dans cette signature de convention la concrétisation de plusieurs années d’échanges et d’efforts communs, visant à offrir à la population de notre pays une solution permettant à l’industrie numérique de franchir un cap majeur de son histoire. En effet, fait-il savoir, le déploiement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) permettra à notre pays de passer de la télévision analogique à la télévision numérique.

La solution technique souhaitée et retenue par les autorités nationales, assure M. MEYER, garantit l’indépendance et la souveraineté de notre pays qui sera propriétaire des supports techniques qui seront installés dans les 15 mois à venir. « Le Mali conserve donc, de ce fait, un contrôle total et permanent du contenu qui sera par la suite diffusé via TNT », a-t-il souligné.

L’ambassadeur de France a annoncé que les revenus, découlant de la mise en œuvre de la TNT, permettront de créer de nouveaux emplois, de développer la formation professionnelle, notamment des jeunes, mais également de rentabiliser et de financer l’ensemble du projet. «Il s’agit donc d’un véritable investissement et d’un signe de confiance en l’avenir », espère-t-il.

Le  déploiement de la TNT, qui s’inscrit dans le cadre de l’Union internationale des télécommunications (UIT) depuis 2006, est un projet phare de son Département, a fait savoir Arouna Modibo TOURE. Parmi les nombreux avantages qu’elle offre, on note la multiplication de chaînes de télévision (20 chaînes pour une fréquence) ; la mise en exergue des contenus locaux de télévision ; la réduction des coûts de production au niveau de la diffusion ; un service interactif de valeur ajoutée (statistique d’audience, cryptage de chaînes inappropriés pour les enfants…) ; de nouvelles ressources générées pour le Trésor public, à travers les dividendes numériques (ventre des fréquences visées par les opérateurs télécom pour la 4G) ; l’utilisation de Internet et du téléphone, à travers la télévision…

Selon le ministre TOURE, trois critères ont prévalu au choix du partenaire, en prenant en compte les expériences malheureuses vécues ailleurs dans la migration vers le numérique : l’expérience professionnelle, la technicité et la compétence.

Pour le ministre des finances, la cérémonie du jour est une étape décisive dans la réalisation des services de radiodiffusion analogique vers le numérique. Le Protocole signé, d’un montant de 29,4 milliards FCFA et visant à assurer cette migration, est le plus important projet initié dans le domaine de l’audiovisuel, au cours des 20 dernières années, tant par ses enjeux que par son coût, a-t-il révélé.

Spécifiquement, a-t-il fait savoir, il vise la fourniture, l’installation et la mise en service d’un réseau de Télévision Numérique Terrestre sur une cinquantaine de sites et une station terrienne pour la montée satellite afin de permettre la réception en DTH sur toute l’étendue du territoire. Sa mise en œuvre, a détaillé le ministre, permettra de remplacer les émetteurs analogiques toujours opérationnels ; de déployer la TNT sur toute l’étendue du territoire et surtout de se conformer aux exigences internationale sur le déploiement de la TNT.

Pour terminer, Boubou CISSE a souligné que « ce soutien financier du Gouvernement de la République Française au Gouvernement de la République du Mali confirme, une fois de plus, toute la richesse et la qualité de la fructueuse coopération bilatérale entre nos deux pays ».

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *