Search
mercredi 26 février 2020
  • :
  • :

Désenclavement des régions nord du Mali: vers la reprise des activités aéronautiques à Tombouctou

Le budget prévisionnel 2020 de l’ASECNA s’établit à plus de neuf milliards de franc CFA, soit une hausse de 1,6% par rapport au budget 2019. Cette information a été donnée par le délégué du DG de l’ASECNA, lors de la 33e session budgétaire du comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali, tenue ce jeudi 16 janvier 2020, à l’hôtel Radisson Bleu.

L’ouverture des travaux était présidée par M Ibrahim Abdou LY, ministre des Transports et de la mobilité urbaine également président du conseil d’administration en présence du délégué du directeur général de l’ASECNA, M. Ibrahim Traoré ; du chef de la délégation ASECNA venu de Dakar ainsi que des administrateurs.

Les points inscrits à l’ordre du jour étaient entre autres : l’examen et l’adoption du budget 2020 ; l’examen de l’état d’exécution du budget 2019 au 30 novembre ; l’adoption du compte rendu de la 32e session du comité de gestion ; l’examen de l’état d’exécution des Résolutions et recommandations des sessions précédentes ; l’analyse de l’exploitation des équipements et infrastructures techniques et les ressources humaines et des questions diverses.

En termes de bilan, M. Ibrahim Abdoul Ly s’est félicité de l’atteinte de leurs objectifs de performance, précisément dans le domaine de l’exploitation technique. Il a informé que la gestion du trafic, l’information aéronautique et le niveau de protection contre l’incendie ont atteint le taux cent pour cent sur les aérodromes gérés par la délégation de l’ASECNA. Le ministre des Transports et de la mobilité urbaine s’est réjoui du taux de 99, 96% atteint pour un objectif visé de 98% pour la collecte, le traitement et la diffusion des données métrologiques opérationnelles.

Le président de la séance, Ibrahim Abdoul LY, n’a pas oublié de signaler que l’aéroport de Sikasso-Dignanan manque d’électricité. Selon le ministre, ce manque d’électricité continue toujours d’impacter le fonctionnement normal dudit aéroport.

S’agissant du budget 2020, le délégué du directeur général de l’ASECNA, M. Ibrahim Traoré, a dit qu’il ’établissait à plus de neuf milliards, soit une hausse de 1,6% par rapport au budget 2019. Cette année, plusieurs activités sont prévues dans ce budget notamment au niveau des investissements comme l’a fait savoir Ibrahim Traoré. Cela permet de maintenir la certification et les heures de mouvement en bon état de fonctionnement de l’ASECNA. Selon le représentant du DG de l’ASECNA, la reprise des activités aéronautiques est envisagée cette année dans les régions du nord du Mali, notamment à Tombouctou et Kidal ainsi qu’au niveau de l’ensemble des aérodromes. Pour terminer, Ibrahim TRAORE a prouvé que le volet étude de l’électrification de l’aéroport de Sikasso a été réalisé cette année. Les partenaires seront démarchés afin d’électrifier cet aéroport. Il faut aussi retenir qu’au niveau de la délégation, un champ solaire a été mis en place et qui prend déjà en compte l’installation sensible de l’aéroport de Sikasso.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *