Search
lundi 14 octobre 2019
  • :
  • :

Développement du cercle de Bourem: les ressortissants s’engagent

L’Association Bourem Lama Hini Nda wa a procédé, le samedi 13 avril, au lancement de ses activités pour contribuer au développement de leur cercle. C’était à la faveur d’une conférence de presse au Palais de la culture. Elle était animée par le vice-président de l’Association Sidaty TOURE, le directeur du projet, Mohamed Salia TOURE, le parrain Abdou Moha…

A travers la création de cette association, les ressortissants du cercle de Bourem veulent se donner la main pour s’attaquer aux problèmes qui freinent le développement de leur localité.

Le programme d’activité de l’Association se décline autour de six points essentiels. Il s’agit entre autres de la visibilité de l’association en rassemblant tous les ressortissants du cercle partout dans le monde ; la mise en œuvre de grandes actions pour promouvoir la cohésion sociale et le vivre ensemble ; la concrétisation des actions humanitaires en faveur des populations de Bourem ; des activités de formation et l’insertion professionnelle des ressortissants ; la contribution au développement économique local en valorisant les différents secteurs d’activité ; la dotation de l’association d’un plan de suivi-évaluation pour une meilleure gestion de ses activités.

L’Association entend mobiliser des ressources pour promouvoir la paix et la cohésion sociale ; réaliser des activités dans le cadre de la promotion de la paix ; mettre en œuvre des actions humanitaires…

Le directeur de projet pour la mise en œuvre du programme d’activités de l’association, Mohamed Salia TOURE, a déclaré que cette association répondra à un besoin ultime d’union sacrée autour de l’essentiel. « Nous voulons à Bourem plus de charrues, plus de charrettes, plus de décortiqueuses, plus de batteuses, plus d’écoles, plus de centres de santé, bref le minimum de mieux vivre collectif », a affirmé M. TOURE.

Le vice-président de l’Association Bourem Lama hini nda wa, Sidaty TOURE, a affirmé que leur principal projet tourne autour du développement du cercle de Bourem. Selon lui, l’association œuvrera pour établir un dialogue constant entre les autorités locales et les ressortissants du cercle ; participer aux prises de décisions et la bonne gouvernance au niveau local ; se porter en véritables acteurs dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale ; faire des plaidoiries pour  la formation et l’insertion socioprofessionnelle des ressortissants et contribuer à la valorisation des produits locaux des différents secteurs d’activités du cercle.

Le budget pour la mise en œuvre du programme d’activités triennal s’élève à plus de 717 millions de FCFA.

Le parrain de l’Association, Abdou MOHA, a apprécié l’initiative des jeunes tout en assurant de son soutien. Il a conseillé les jeunes à aller sur le terrain et à chercher à connaitre les principales préoccupations de la population locale.

Le parrain de l’association a déploré le fait que la diaspora de Bourem n’a pas investi dans sa localité d’origine.

A propos de l’insécurité, Abdou MOHA a pointé du doigt le banditisme qui règne dans leur localité avec ses corolaires d’agressions, d’attaques et d’enlèvements de personnes et de biens.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *