Search
mardi 20 avril 2021
  • :
  • :

Développement communautaire: Sonityégni doté de points lumineux

Dans le village de Sonityégni, commune rurale de Kambila, à quelques encablures de la ville de Kati, où elle exploite une carrière de concassage, l’entreprise RAZEL vient d’y installer des lumineux. Il s’agit d’y accélérer les initiatives de développement local. Désormais, l’école, le centre de santé, la place publique et la mosquée du village recevront de l’électricité. Les réalisations ont été réceptionnées, hier jeudi, dans une atmosphère de ferveur populaire sur la place publique du village, en présence des populations elles-mêmes qui ont joint l’utile à l’agréable pour immortaliser l’événement.

La cérémonie de remise était présidée par le sous-préfet de Kati, Harouna Diarrah, en présence du maire de Kambila, Issa Diarra. On y notait aussi la présence de notabilités coutumières et religieuse de la localité ainsi que les responsables et le personnel de Razel Mali. Les représentants des localités avoisinantes étaient de la fête.
L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre d’une volonté citoyenne de l’entreprise, a été vivement appréciée par les populations qui se sont mobilisées en grand nombre pour réserver un accueil des grands jours aux hôtes. Sons et danses, rythmés par les manifestations folkloriques du terroir, ont rehaussé l’éclat de la cérémonie qui a aussi reçu le cachet particulier des jeunes scolaires, notamment les pionniers et les danseuses chorégraphiques, lesquels ont émerveillé un public bon enfant.
Le représentant du chef de village, M’Piè Diarra, a vivement salué et remercié les invités et surtout les responsables de RAZEL qui ont été appréciés par le respect de leurs propres engagements pour le développement local. Au nom des populations de la localité, il s’est réjoui particulièrement de l’initiative des points lumineux dans plusieurs endroits du village. Ce ne sont d’ailleurs les seules réalisations : depuis son implantation, RAZEL Mali a pris l’initiative de nombreuses actions, visant à renforcer les infrastructures locales.
Selon M. Diarra, Sonityégni avait bénéficié de tables-blancs pour son école, la réhabilitation de son puits, la construction de logements pour le directeur de l’école. Sur aucun de ces chantiers, la réputation de RAZEL-Mali, en tant qu’entreprise citoyenne, n’a pu être prise à défaut. Il en est de même pour les travaux de drainage de caniveaux, où l’entreprise citoyenne est intervenue au village, surtout à l’approche des périodes des grandes eaux, pour éviter le risque d’inondation. Et cela, compte tenu de la position géographique du village.
« Plusieurs autres actions citoyennes ont été effectuées par l’entreprise au bénéfice des populations, a témoigné M’Piè Diarra qui a également assuré que tous les propriétaires de champs, touchés par les travaux de la carrière industrielle, ont été entièrement dédommagés à hauteur de souhait.
Le représentant de RAZEL-Mali, Hourdille Brice, visiblement heureux, a expliqué qu’il a été inspiré, dans cette initiative, par ses multiples voyages, à travers le continent. Ceux que, dit-il, lui ont fait comprendre que «la nuit, les points de lumière sont des zones de regroupement» dans plusieurs contrées. D’où l’idée d’encourager, à travers les nombreuses réalisations socio-économiques de RAZEL-Mali, l’installation, par l’entreprise, de ces 4 lampadaires photovoltaïques au village de Sonityégni pour accompagner son développement. En effet, les points lumineux ont été installés à l’école, au centre de santé, à la mosquée et sur la place publique. Une véritable aubaine pour les enfants, surtout les élèves pour mieux apprendre.
Le représentant de RAZEL-Mali, qui s’est réjoui de la parfaite compréhension entre les responsables de l’entreprise et les populations, à partir d’échanges fructueux sur les différentes orientations du développement endogène et la nécessité du recrutement local en faveur des jeunes, a estimé que le coût de réalisation des infrastructures s’élève à 5 millions de francs CFA. Comme il l’a déclaré, les équipements ont une durée de vie de 10 ans et sont d’un apport important pour le village en vue de renforcer les services de base au profit des populations concernées. D’où la pleine satisfaction des responsables de RAZEL-Mali qui feront du développement économique du Mali un point d’honneur.
Les points lumineux sont constitués d’un panneau solaire qui alimente une batterie pour produire la lumière, pendant la nuit avec une autonomie suffisante, pleine et entière pour de nombreuses activités humaines. L’installation, selon le responsable de la société, n’est ni nuisible à l’environnement, encore moins aux populations. Elle s’allume d’elle-même, dès le coucher du soleil, et s’éteint d’elle-même le matin, a expliqué un technicien de l’entreprise qui a supervisé les installations techniques des équipements.
Le Maire de la commune, de son côté, n’est pas resté en marge de l’événement. Il a salué le caractère citoyen de l’entreprise qui s’occupe du plein épanouissement des populations de son lieu d’implantation. Il a aussi apprécié l’utilisation de la main-d’œuvre locale qui permet à beaucoup de jeunes de se tirer d’affaire.
Pour le sous-préfet de Kati, Harouna Diarrah, entouré de ses plus proches collaborateurs, pour la circonstance, la société RAZEL a su insérer parfaitement le développement des communautés villageoises dans son programme de développement économique. Pour cela, il n’a pas manqué de féliciter chaleureusement les responsables de l’entreprise citoyenne pour les promesses tenues, notamment le dédommagement des paysans dont les champs ont été touchés par l’exploitation industrielle de la carrière. Toujours dans le cadre de cet élan en faveur du développement local, le chef de l’exécutif local a salué les nombreuses initiatives, déployées par RAZEL-Mali pour permettre aux populations de vivre en harmonie avec l’entreprise qui, elle, marque le pas pour le renforcement des capacités locales.
Pêle-mêle, pour manifester leur joie, les populations elles-mêmes, par différents témoignages, notamment les femmes et les jeunes, ont apprécié à sa juste dimension l’apport économique et social de RAZEL dans le village et ont invité ses responsables à davantage actions et initiatives citoyennes, notamment l’installation de moulin et la création des points d’eau, pouvant soulager la souffrance des femmes.
Il est à noter que RAZEL-Mali est installée dans le village de Sonityégni, depuis 2010, et y exploite une carrière industrielle de concassage de granite, dont la qualité est beaucoup appréciée dans la construction des routes, des bâtiments et toutes autres infrastructures modernes…

Par Sidi Dao




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *