Search
vendredi 23 avril 2021
  • :
  • :

Développement de la 1re région: génération 50 de Kayes sonne la mobilisation

Le Centre international de conférence de Bamako (CICB) a servi de cadre, ce samedi 6 mars 2021, au lancement des activités de l’Association Génération Cinquante «G50» de Kayes. C’était à la faveur d’une conférence de presse animée par les responsables de ladite Association née à Kayes et qui a aujourd’hui intégré tous les ressortissants de la 1re région.

Cette conférence de presse était animée par le président national de G50, Abdoulaye SAMAKE, dit ‘’Samakéba’’ qui avait à ses côtés, Tiékoura TRAORE, vice-président ; Oumar DIA (modérateur) ; Mme Habibatou TRAORE dite Flany. On notait la présence de Aliou Boubacar DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Mali ; et une foule nombreuse de ressortissants de la région de Kayes à Bamako.
À travers cette rencontre, il s’agit de susciter la contribution des publics nationaux, et d’ailleurs à l’effort d’identification, des voies et moyens, de même que les diverses ressources indispensables à l’atteinte des objectifs de développement de la région.
Dans son propos liminaire, Samakéba a salué et remercié tous ceux qui ont fait le déplacement avant de rappeler les circonstances de la création de l’Association.
De son côté, Tiékoura TRAORE, a fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes de la lutte anti-terroriste au Mali. Il a rappelé que l’association Génération Cinquante «G50» a été créée le 20 juin 2016 à Kayes par des hommes et femmes nées à Kayes (cercles, arrondissements, et communes) de 1950 à 1959. L’association «G50», a-t-il fait savoir, est une organisation apolitique, non partisane. La Génération 50 en tant qu’organisation de la société civile ne saurait, dit-il, s’engager auprès d’un acteur politique. Mais, elle n’encourage pas, pour autant, la dépolitisation, encore moins, ne criminalise les acteurs politiques. A contrario, ses membres sont invités à promouvoir la gouvernance vertueuse, si, par ailleurs, c’était leur choix.
Kayes, dit-il, est une région riche de ses hommes, de ses femmes à majorité jeunes, et riche de sa tradition migratoire. De son avis, Kayes donne tout et manque de tout, essentiellement les infrastructures routières et sociales de base à l’image du chemin de fer à l’arrêt.
A son tour, Harouna BARRY, a ajouté que l’association «G.50», considérant la concession de l’exploitation de la ligne de chemin de fer Dakar-Bamako se traduisant par la paupérisation effrénée des ménages et couches socioprofessionnelles de l’hinterland de la ligne de chemin de fer entre Diboli et Koulikoro depuis bientôt 4 années, condamne cet état de fait.
Elle dénonce l’aggravation de la dégradation des installations, la ruine de la culture et de l’industrie ferroviaire nationale.
Au regard de tout ce qui précède, la G50 lance un appel pressant à tous les Kayesiens résidant à Kayes, à l’intérieur du Mali, de la diaspora de même qu’à tous les amis aussi bien que les sympathisantes et sympathisants de Kayes à se rassembler en vue de développer la région de Kayes. Il s’agit d’assumer un devoir de génération et d’être une force motrice sans exclusive aucune dans le cadre d’un partenariat solidaire fécond.
Après cette conférence, il est prévu une table ronde sur la relance du chemin de fer. Il s’agit aussi de créer les démembrements de cette association à travers le Mali ainsi que la diaspora.
De même, il est annoncé un tournoi de football pour détecter les jeunes talents, afin de renforcer le Sigui de Kayes ; la création d’un réseau régional d’une centaine de radios appelé «la voix de Kayes» afin de lutter contre le radicalisme, l’extrémisme violent et le djihadisme. «Au besoin, nous allons constituer un contre-pouvoir pour que le Mali ne se développe pas sans Kayes », a-t-il prévenu.
Enfin, Aliou Boubacar DIALLO, a insisté pour le fait que l’État du Mali doit rendre compte de la gestion qu’il fait des retombées de l’or exploité dans la région.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *