Développement du secteur de l’artisanat: le CERCAP outille les professionnels

10

Le Centre d’études et de renforcement des capacités d’analyse et de plaidoyer (CERCAP), en partenariat avec l’Assemblée permanente des chambres de métiers du Mali (APCMM), organise un atelier d’échanges sur le document de politique nationale de développement du secteur de l’artisanat. La cérémonie d’ouverture des travaux était coprésidée, hier lundi, au siège de l’APCMM, par les ministres de l’Artisanat et du tourisme, Nina Walett INTALOU, et de celui de l’Aménagement du territoire et de la population, Sambel Bana DIALLO.

La rencontre a également enregistré la présence du directeur du CERCAP, Boubacar MACALOU ; du président de l’APCMM, Mamadou Minkoro TRAORE ; des responsables des organisations consulaires et des organisations professionnelles…
Dans ses mots de bienvenue, le président de l’APCMM, Mamadou Minkoro TRAORE, a souligné que la problématique des entreprises artisanales se trouve au cœur de la stratégie de développement de notre pays. Selon lui, dans le souci de trouver des solutions opérationnelles durables à la question, le gouvernement a entrepris de mettre en place une politique ambitieuse de promotion et de développement des entreprises artisanales.
Il a indiqué que cette politique dénommée ‘’Document de politique nationale de développement du secteur de l’artisanat’’ s’illustre comme une réponse adaptée à la faible contribution des entreprises artisanales au développement national. Pour le président de l’APCMM, la force de cette politique est bâtie sur une approche participative des acteurs concernés, la revue des études et analyses disponibles, les dispositifs institutionnels et légaux et l’adaptation aux politiques et stratégies de développement efficaces et durables des entreprises artisanales.
M. TRAORE a expliqué qu’au cours de cet atelier, il sera présenté le document de politique nationale de développement du secteur de l’artisanat afin qu’il soit connu et compris par les partenaires ; trouver les voies et moyens permettant d’assurer la mise en œuvre harmonieuse du document… Il a également précisé que le document de politique nationale de développement du secteur de l’artisanat a été chiffré à plus de 28,508 milliards FCFA.
Le ministre de l’Aménagement du territoire et de la population, Sambel Bana DIALLO, a souligné que l’APCMM qui prend toute sa place dans le tissu socio-économique reste une fierté par le travail de ses ressortissants, à travers le pays.
« Le développement économique et social d’un pays en développement comme le Mali est une préoccupation majeure des services publics. Ainsi, se former et partager les acquis du savoir-faire professionnel par une meilleure vulgarisation des techniques et procédés de fabrication professionnelle constituent le meilleur gage de survie pour une économie rentable et performante » , a affirmé le ministre Sambel Bana DIALLO.
Pour sa part, madame le ministre de l’Artisanat et du tourisme, Nina Walett INTALOU, a soutenu que pour sortir de la léthargie actuelle, les professionnels de l’artisanat doivent fait de l’atelier, le cadre propice pour une large concertation entre acteurs et partenaires, afin de dégager les meilleures stratégies de mise en œuvre de la politique de promotion et de développement de notre secteur artisanal. Cela, dit-elle, quand on sait que plus de 46 % de la population active sont des artisans. Elle a déclaré qu’il n’est pas trop ambitieux d’envisager de faire de ce secteur transversal un fleuron vital du développement économique, social et culturel de notre pays.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *