Search
samedi 16 décembre 2017
  • :
  • :

Développement économique durable: Reso-climat Mali se ressource chez les voisins

Les responsables du Reso-Climat Mali ont procédé, vendredi dernier, à l’ex CRES de Badalabougou, à la restitution d’une mission de voyage d’étude et échanges sur les expériences techniques et technologiques, en matière de développement économique locale durable, dans des pays voisins (Burkina Faso et Benin).

La rencontre a été l’occasion pour les responsables de la mission d’éclairer la lanterne des participants sur les expériences visitées.

La cérémonie était présidée par le président du Reso-Climat Mali, le Dr Ibrahim TOGOLA, en présence des membres de l’équipe dont la chef de mission, Mme KOUYATE Goundo.

  1. TOGOLA a indiqué que la mission avait été effectuée, du 3 au 16 août 2014, auprès du Centre Albert Scheweitzer (CEAS) de Ouagadougou, au Burkina Faso, et au Centre Songhaï à Porto-Novo, au Benin.
  2. TOGOLA s’est réjoui de cette initiative porteuse de valeur ajoutée, en faveur des futures activités de Reso-climat Mali.

Selon lui, la rencontre visait à partager avec les autres membres de l’organisation, les expériences acquises par les missionnaires. Si les conditions du voyage ont été souvent pénibles, il n’en demeure pas moins que l’initiative n’a pas été vaine, a indiqué Ibrahim TOGOLA.

La chef de mission a indiqué que le voyage avait été organisé en deux étapes: une au Burkina Faso et la seconde au Benin.

Dans le pays des «Hommes intègres», il a surtout été question d’une rencontre avec le staff du CEAS dans leurs locaux à Ouagadougou, d’une visite de l’atelier de menuiserie métallique et de la boutique de technologie.

La délégation, sous la direction des membres du CEAS, s’est rendue également à Koubri, à 35 km de Ougadougou. Là, les membres de la délégation de Reso-Clima Mali se sont entretenus avec des bénéficiaires des initiatives du CEAS.

A la lumière de cette visite, la cheftaine de la délégation malienne a constaté les liens de collaboration très étroits entre CEAS et ses partenaires sur le terrain, malgré leur maturité dans la conduite de leurs activités. Ils ont également remarqué une certaine maitrise de la recherche et l’application des produits de la technologie dans les unités de production qui ont pour but d’assurer le développement durable, selon la responsable de la délégation.

La production biologique des produits et la transformation naturelle des produits alimentaires sont encouragées par le CEAS, a-t-elle soutenu.

Après le Burkina Faso, la délégation, selon Mme KOUYATE Goundo, s’est rendue au Centre Songhaï du Benin. Là, les activités ont concerné, les visites des unités de production animale, de production végétale ainsi que celle des unités de transformation de différents produits agricoles, d’élevage, de pêche et de cueillette.

Plusieurs autres réalisations ont été visitées par la délégation de Réso-Climat Mali, notamment la section d’énergie renouvelable, la section de production végétale…

En conclusion, la chef de la délégation a témoigné que la célèbre phrase de Lavoisier, selon laquelle, ‘’Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme’’ est une réalité au centre Songhaï du Bénin.

«Le centre Songhaï peut favoriser l’émergence d’une nouvelle société fondée sur une culture d’entreprise socio-économique durable, valorisant les ressources locales naturelles et humaines capables de s’insérer dans l’économie internationale, est convaincue Mme KOUYATE.

A l’issue de ce voyage, la délégation pense qu’il convient de prendre des dispositions pour établir des relations de collaboration avec ces partenaires en vue de faciliter un transfert des compétences et des technologies adaptées, au bénéfice des membres du Réso-Climat Mali; si possible encourager et/ou orienter progressivement les financements vers les systèmes intégrés de développement durable.

Par Sidi DAO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *