Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Développement local et régional: l’AMM capitalise les acquis du PMDE

L’Association malienne des municipalités (AMM), en partenariat avec la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a organisé, du 3 au 5 février courant, à l’hôtel Mandé, un forum sous-régional sur le Programme des partenaires municipaux pour le développement économique (PMDE).
L’objectif de ce forum, qui a regroupé certains pays de la sous-région, est de permettre la diffusion des expériences et de formations acquises dans le cadre de ce projet, depuis 2010.
La cérémonie d’ouverture des travaux présidée par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye Idrissa MAIGA, a enregistré la présence de Jacques Carrière de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et du chef de l’aide à l’ambassade du Canada au Mali, Marc André Fredette. On y notait également la présence du président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah.
«En mettant en œuvre avec nos partenaires de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), le Programme des partenaires municipaux pour le développement économique, en novembre 2010, nous avions cette conviction que seule une bonne stratégie de développement économique local est à même d’assurer à nos collectivités, une autonomie financières accrue, la création de richesse ainsi que l’accès de nos populations aux services sociaux de base», a commenté le président de l’AMM.
Le PDME est une manifestation concrète et efficace de cette nouvelle approche de la FCM, fortement engagée au niveau du mouvement municipal mondial et africain, selon le maire Boubacar Bah.
Cette coopération est un moyen privilégié non seulement de rapprochement des peuples pour le développement à la base, mais aussi d’autonomisation accrue des collectivités territoriales.
Le PMDE, depuis son lancement, a rappelé le président de l’AMM, est parvenu à mettre en réseau, à travers un couloir économique de 8 communes de la région de Sikasso au Mali et 10 communes au Burkina Faso ; au renforcement des capacités des acteurs de la filière de production des communes du couloir; à la donation en matériel de production à certains jeunes et femmes de la commune de Sikasso et de Kadiolo; à la mise en place de centres de développement économique local à l’AMM, dans les mêmes communes; à l’organisation de la première foire agricole des communes à Sikasso; à l’organisation de visites d’échanges et de travail au Canada et au Burkina Faso…
L’inauguration, il y a à peine trois mois, du marché transfrontalier de Loulouni est l’un des résultats appréciables de ce programme, fruit d’un partenariat original entre la coopération Suisse qui en a assuré le financement, la Fédération canadienne des municipalités et l’AMM, maître d’ouvrage, a-t-il souligné.
Le PMDE en s’ouvrant aux régions Nord et centre offre de nouvelles perspectives de développement pour cette zone qui concentre aujourd’hui l’essentiel des activités de l’AMM, à travers le débat communal pour la paix et la réconciliation, la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus, la réhabilitation de centres de santé, a conclu le président de l’AMM.
Quant au ministre de l’Administration territorial et la décentralisation, il a soutenu que ce programme a contribué à développer des approches nouvelles en matière de développement économique local dont les Collectivités territoriales assurent la maîtrise d’ouvrage, notamment à travers une composante transfrontalière. Toutes choses qui expliquent, selon le ministre, la présence à la rencontre des représentants du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Togo.
Pour le ministre Maiga, le Gouvernement fait du développement économique local, un des axes privilégiés de son intervention, afin de doter les Collectivités de capacités et de moyens leur permettant d’assurer la délivrance de services de base, et de qualité aux populations concernées.
Dans la même dynamique, la perspective de mettre en place des agences de développement régional augure l’ouverture prochaine d’un vaste chantier de réformes et de renforcement du processus de décentralisation.
Selon le ministre; ce projet contribuera certainement à l’atteinte des résultats de renforcement des besoins des populations locales.
Aussi, a-t-il fait remarquer, les seuls transferts de ressources de l’État aux Collectivités territoriales ne sauraient suffire pour créer les conditions d’un développement économique local durable. C’est en cela, dit-il, que les initiatives développées par l’Association des municipalités du Mali et son partenaire Canadien, sont à saluer et à encourager.
Par ailleurs, il a assuré aux initiateurs, la disponibilité de son département à accompagner et à soutenir efficacement ce programme. D’ailleurs, a-t-il indiqué, le gouvernement se réjouit de l’implication du partenaire canadien dans la poursuite du Programme de relance durable pour le Mali, après la première phase du PMDE qui a porté essentiellement sur les collectivités de la région de Sikasso. En effet, la Fédération canadienne des municipalités, en décidant d’élargir ses actions aux parties Nord et Centre de notre pays, ambitionne d’y mettre surtout l’accent sur la duplication des expériences acquises par le PMDE, pour contribuer à la relance des économies locales fortement affectées par plusieurs années de crise, a conclu le ministre Maiga.
Par Sidi Dao




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *