Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Dr Oumar Mmariko après sa visite à Nioro:

Le Dr Oumar MARIKO, président du parti SADI, était les jeudi 11 et vendredi 12 avril 2019, à Nioro du Sahel, pour dit-il, prendre conseil auprès du Chérif Bouyé HAIDARA, et recueillir ses bénédictions dans sa croisade contre le régime IBK.

« Ce n’est pas ma première fois de venir à Nioro, encore moins ma première fois de venir voir Bouyé. C’est après le coup d’Etat de mars 2012 que nous nous sommes rencontrés pour la première fois. J’étais le premier homme politique à venir voir Bouyé ici à Nioro. Il y avait les militaires dans ma délégation. Nous avons discuté pendant 7 heures environs. Ce jour, nous avons débattu de beaucoup de sujets. Nous avons parlé entre autres de la gouvernance, de l’indépendance de notre pays. Beaucoup de choses se sont passées après notre rencontre.

L’une des fois qu’il était à Bamako, il m’a invité à venir le voir. Au cours de cette discussion, il m’a fait savoir qu’on partageait beaucoup de point de vue sur la situation de notre pays sur le plan politique. Après cette rencontre, il y a longtemps qu’on ne se voyait plus, mais j’entendais toujours ces différentes déclarations sur la situation du pays.  Quand on revenait d’un voyage à Yélimané, je me suis arrêté à Nioro pour aller dans sa Zawiya lui donner un bonjour. Je suis venu cette fois-ci, aussi pour avoir des explications sur certains points. C’est pourquoi j’ai décidé de venir l’écouter, connaitre sa position sur certains points et recueillir ces conseils et ses bénédictions. Depuis 91, je suis dans le combat pour un changement de gouvernance dans ce pays. J’ai souvent été traité de tous les noms d’oiseaux. Donc, si vous êtes sur cette lancée, il vous arrive souvent de se poser des questions. On doute souvent de la pertinence de son combat. Pendant ce temps, quand vous vous rendez compte qu’il y a une personnalité non politique comme Bouyé avec qui vous partager les mêmes idéaux, il est bon de venir l’écouter, prendre conseil auprès de lui. Surtout si c’est une personnalité qui a le même âge que ton père. Cela peut vous encourager dans le combat. Voilà la raison de ma visite.

Cela m’a permis de comprendre beaucoup de choses. Je suis allé à la Zawiya hier (jeudi) soir pour l’écouter. On a échangé. Hier soir, son message était basé sur la prêche dans le cadre purement religieux. Mais, il a ouvert une parenthèse sur l’actualité du pays. Ce matin encore (vendredi), je suis allé lui rencontrer. Il a également abordé l’actualité nationale. Il a parlé de la gouvernance d’IBK, des promesses qu’il y avait entre eux. Ce soir aussi, il a commencé par l’actualité politique. Là aussi, je me suis rendu-compte que nous partageons la même vision des choses. Dans notre pays, les gens ont assimilé la politique avec le mensonge, la tricherie, le magouillage, la démagogie, la trahison. Et en la matière, aucune valeur n’est respectée, que ce soit l’amitié, la parenté. De nos jours, ça c’est une forme de politique.

Mais, il a monté qu’on peut faire la politique pour une redistribution équitable des revenus dans le pays, de manière qu’il y ait la justice sociale, qui respecte la dignité et l’indépendance. Il a fait savoir que c’était ça la voie de son père et que c’est cette voie qu’il est en train de suivre aujourd’hui. Il a expliqué que son père n’a pas fait la politique au sein d’un parti politique et que lui-même ne va pas militer au sein d’un parti politique. Mais, il est engagé dans le combat pour l’égalité des chances, pour le respect de la dignité, l’honneur, et c’est que je crois aussi.

Au-delà de ça, l’autre forme politique fait de l’homme un esclave de l’argent, alors que dans notre vision, l’argent est un moyen et non une fin», a dit Oumar MARIKO.

Par Abdoulaye  OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *