Search
samedi 22 juillet 2017
  • :
  • :

Ebola : ce qu’en pensent la blogosphère

Notre pays a enregistré un nouveau cas d’Ebola, mardi 11 novembre. Un infirmier est mort à Bamako après avoir soigné un patient venu de Guinée, décédé aussi. Si cette nouvelle apparition du Virus fait craindre la propagation de l’épidémie dans un pays jusque-là épargné par la fièvre hémorragique, l’heure est actuellement aux questionnements en vue de comprendre c’est qui s’est réellement passé qui vaut que cette situation gravissime nous tombe sur la tête.

Y a-t-il  eu négligence au départ et à l’arrivée du malade dans notre pays ? Les autorités étaient-elles au courant de ces cas ? Y a-t-il  eu rétention de l’information ? Quelle sanction pour les coupables ? Autant de questions auxquelles les internautes ont largement commenté sur la toile« Le gouvernement et Pasteur ont préféré garder l’information en catimini »

Le ministère de la santé a été alerté par OMS (Guinée) que c’était un cas d’Ebola dès le 28 Octobre, le lendemain du décès. Il n’y a eu aucune communication officielle à ce sujet; le gouvernement et Pasteur ont préféré garder l’information en catimini. Et ce jusqu’au début de la maladie de l’infirmier — alors, pendant tout ce temps (du 28 Octobre au 8 Novembre) des gens potentiellement malades ont eu à administrer des soins aux patients et effectuer des consultations.

Il n’y a pas eu de mise en quarantaine systématique comme dans le cas de la fillette; ceux qui ont lavé le corps du Guinéen ou lavé le celui de son ami auraient tous dû être mis en quarantaine depuis belle lurette.

Il faut encore que les autorités comprennent que c’est exactement à force d’essayer de cacher la chose que le virus a ravagé la Guinée — où maintenant presque tous les départements du pays sont atteints.

Imaginez un seul instant que Point G et Gabriel Touré soient tous les deux mis en quarantaine — ce serait la fin de la médecine moderne à Bamako; et ce cela le risque que nous courrons si nous continuons à vouloir cacher la vérité.

Karim

« C’est criminelle et terroriste même ».

Ainsi, nous devons suivre que tous ces médecins ( soi-disant) qui étaient courant ou non (vue que tout le monde connait les symptômes d Ébola) je ne peux pas croire que ces médecins ne le savaient pas doivent être rapidement traduit en justice. Cela ne révèle plus pour moi de l’incompétente ou de l’inconscience. C’est criminelle et terroriste même.

Comment ces personnes ont pu cacher le décès d’un malade d’Ebola des autorités ou n’ont pas pu détecter la maladie et se disent médecins et ayant fait le serment d’hypocrate.

Ces gens sont pires que les islamistes ou Djihadistes du nord ce sont les mêmes espèces.

Je suis vraiment outrée par tout ceci et j’espère que les autorités feront pour une fois appliquer des sanctions strictes. Tout le monde ne peut se croire au dessus des lois.

Par ailleurs beaucoup de ces médecins exercent aussi dans les hôpitaux publics. La mise en quarantaine du personnel de cette clinique ne sera pas suffisante. Tous ceux qui ont eu contact de près avec le Guinéen et l’infirmier (parents, amis et connaissances) devront être contactés.

Il est quand même incroyable qu’à Pasteur la venue d’un patient de la Guinée n’ait pas suscité de questions auprès du personnel médical.

Par ailleurs, cela fait bientôt 3 semaines qu’Ebola est présent sur les sites d’orpaillage du côté Guinéen de la frontière sans qu’il n’y ait un changement quelconque de contrôle ou d’extension du contrôle côté malien.

Ainsi même devant la mort certains maliens préfèrent l’argent c’est vraiment impensable pour moi. Je n’arrive pas à comprendre ca dépasse l’entendement et même la conscience humaine.

Comment des médecins aussi renommée peuvent en arriver là. Je ne comprend pas vraiment je ne comprend pas.

Il faut qu’il nous donne des explications au moins.

Niélé.

 

« Quarantaine et ça doit être valable pour tout le monde »

Je viens d’apprendre que des bras longs ont pu faire sortir leurs parents malades de la clinique Pasteur — malgré le cordon de sécurité. On m’informe également que plusieurs personnes (qui ont pu être exposées) ont accepté de se mettre en quarantaine à domicile et s’y faire contrôler journalièrement.

Il faut un message sans équivoque sur toutes les radios et média: comment on attrape Ebola, le cycle de la maladie, et surtout que faire si on suspecte un cas.

Clairement même le personnel de santé est n’est pas au fait de la situation.

Ils mettent en danger leurs familles et le reste de la population. Une quarantaine est une quarantaine et ça doit être valable pour tout le monde même le président de république

——————————–

  1. TOURÉ

« Il faut accompagner les efforts des autorités »

Je pense qu’il ya eu une négligence criminelle. Une enquête est obligatoire pour punir les coupables au moment opportun.

S’il vous plait  pour le moment focalisons les efforts pour accompagner les mesures du ministère de la santé, de l’OMS et des ONG sur le terrain.

Je propose une retenue sur MaliLink. It’s not business as usual now. Donnons-nous la main pour prévenir la propagation du virus Ebola.

 Merci/Bako

 

« Des tètes doivent tomber »

Très bonne proposition Bako ! J’adhère !

Je partage aussi ton avis qu’il doit y avoir eu une sérieuse négligence criminelle de la part de cette clinique. Comme le disait Karim, je trouve que c’est très bizarre que les ‘spécialistes’ de cette Clinique n’aient rien remarque jusque très tardivement. Manque d’éthique? Est-ce l’argent qui a parle? Les bras longs, etc.? Comme le disent Nielé et Amadou? Ou bien, est-ce l’ensemble de tout cela?

Un enquête devra se faire au moment opportun pour situer toutes les responsabilités et faire tomber des tètes.

En attendant, focalisons les efforts pour accompagner la lutte contre le fléau. Merci a toi et bonne journée !

Talatou A. Maiga

University of Utah

 

« L’argent et toujours l’argent même si tout le Mali doit en mourir »

Bonsoir chers tous,

Balobo c’est moi aussi qui ai trop vite apprécié les performances de nos éminents spécialistes et des maliens.

Lorsque nous étions plus jeunes, nous avions coutume de dire, à propos de l’équipe nationale de football du Mali que le jour où vous vous nourrissez d’enthousiasme pour la supporter elle vous décevait. Et elle réalise des miracles le jour où on ne fait pas beaucoup attention à eux.

Je répondais tout à l’heure sur Facebook à un bloggeur qui annonçait la fuite de cette clinique des bras musclés et des grands docteurs.

Je disais que je pense/souhaite que le registre de la polyclinique Pasteur n’a pas été brûlé. Donc qu’on savait trouver les gens qui ont fui de cette clinique.

Il y a aussi que certains des docteurs de cette clinique font des consultations dans d’autres cliniques et dans les hôpitaux du Mali. C’est donc extrêmement grave ce qu’ils ont ainsi fait. Que des patients inconscients fuient un hôpital pour aller se réfugier chez eux avec le très grand risque de contaminer leurs proches c’est une chose, mais que des docteurs s’en aillent comme ça !

Alors là c’est pire que je ne pouvais me l’imaginer. Qu’on les retrouve et que la procédure de quarantaine soit appliquée pour tous, puisqu’ils ne peuvent pas être arrêté et mis en prison pour ce qu’ils ont accepté de faire.

Il y a encore autre chose qui s’est passé dans cette clinique. Je vous invite à lire l’article partagé par Aminata Kassambara sa liste. On nous informe la confirmation par la «MINUSMA qu’une vingtaine de son personnel militaire sont en quarantaine à la Clinique Pasteur».

Peut-être une des raisons pour lesquelles les patrons de cette clinique ne voulaient pas informer de ces cas d’Ebola chez eux : l’argent et toujours l’argent même si tout le Mali doit en mourir.

Décidément notre pays a des problèmes à n’en pas finir. Mais pour ce cas nous avons eu à mon avis largement le temps pour nous préparer à l’éventualité qui était plus que probable du moment que nous avons accepté de ne pas fermer nos frontières trop poreuses.

Je me rappelle maintenant qu’un jeune docteur qui me consulte me disais Tonton si cette maladie arrivé chez nous à Bamako, ce sera la catastrophe, nous ne sommes pas préparés.

Bon puisque elle est là maintenant il faut se réorganiser le plus vite pour sécuriser les maliens le maximum qu’on peux.

Les solutions de Assoumane complétées par ????? me semblent opportunes puisque apparemment nous ne maîtrisons pas totalement l’affaire. Il faut être très méthodique, je suis d’accord avec lui.

Source : Malilink

 

« Une responsabilité partagée ?»

Je vous rejoins carrément sur cette négligence criminelle, mais elle ne se situe pas seulement au niveau de la clinique! Ce malade a quitté la Guinée, donc ou se trouvaient les responsables de la santé pour détecter ce monsieur qui était tellement malade qu’il ne pouvait même pas parle on nous dit? La négligence criminelle est d’ordre général car il n’y a pas de suivit régulier du ministère de la santé sur ces organes de santé publique chez nous. C’est très dommage!

Bako et Talatou,

Envoyé de mon iPad

 

« La situation est plus grave qu’on ne nous le dise »

Que chacun se mobilise a son niveau respectif, la situation est plus grave qu’on ne nous le dise. Or la communication est la clé, que tous les cas confirmés soient mis a la connaissance de la population. Il ne s’agit point de faire paniquer la population, mais de leur faire sentir eux même la gravité de la situation.

La première mesure est de rendre disponible le matériel de protection dans tous les centres de santé du pays, en plus de la formation urgente des agents de santé.

Les américains ont fait les mêmes erreurs que nous avec le cas du Texas, mais ils ont vite rectifié le tire en communicant régulièrement et en formant les acteurs impliqués. Nous devons absolument apprendre de nos erreurs. Les mesures citees par d’autres sont aussi d’une importance capitale.

 

Merci!

Mamoudou

 

« La descente en enfer du Mali est inévitable »

> Comment voudriez-vous qu’il y ait un changement ou une préparation quelconque quand le 1er responsable du pays lui-même 2 jours après qu’il y a le cas d’Ebola au Mali se rende lui-même dans tous les pays gravement affectés par la maladie comme si c’était une blague? Si lui-même ne prend pas la maladie au sérieux quand tous les autres pays même les plus éloignés de ces 3 pays ont immédiatement pris des dispositions pour limiter les risques ? C’est vraiment le comble aujourd’hui au pays on ne peut pas avoir assez de mots pour qualifier la situation mais en tous cas si rien n’est fait la descente en enfer du Mali est inévitable.

Source : Malilink

 

« Rien ne va se passer »

Rien ne va se passer après ca. Vous oubliez que c’est le Mali ou tout est acceptable, ou tout a négocié, ou il n ya pas de lois,….

Si ceux la qui ont propage l’Ebola politique et financier chez nous avaient répondu de leurs actes, on ne serait pas la. Au moins ces médecins criminels auraient su que tout n’est à pardonner au Mali.

This country is a shame

Niele,

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *