Search
mercredi 18 octobre 2017
  • :
  • :

Editorial : Info-Matin reste Info-Matin

Voilà un mois que ma mission de Conseiller en Communication et aux relations publiques prenait fin à la Présidence de la République.

Je réitère, à chacune et chacun de mes consoeurs et confrères, collègues et collaborateurs, frères et sœurs, ma très profonde gratitude et mes très sincères remerciements l’élan de solidarité et d’amitié confraternelle et fraternelle, avant, pendant et après cette mission.

Mon départ de la Présidence n’est pas une rupture d’avec le projet porté par IBK, projet pour lequel je me suis personnellement investi treize ans durant.

Comme hier, je suis et reste engagé personnellement pour le projet; je partage l’ambition et l’idéal porté par le Rassemblement Pour Mali et le Président Ibrahim Boubacar KEITA. Militant, j’ai été ; militant, je reste et resterais, par conviction, par idéal, par fidélité et par loyauté. Aussi, pour le Mali, je suis et reste engagé, «debout sur les remparts (prêt à) mourir pour le Mali», comme chaque citoyen et chaque patriote.

Sambi Touré, journaliste ou politique ?

J’étais, je suis, et je resterai ce que j’ai toujours été : du lot de ces Maliens qui se veulent patriotes et désintéressés, de ces intellectuels qui se veulent démocrates et républicains, de ces journalistes qui, bien que conscients des risques, refusent de fermer les yeux et les oreilles sur les réalités (politiques, économiques, sociales et culturelles) et de prendre une fausse distance avec la politique et les politiques. Parce que la politique n’est pas et ne saurait être toujours un épouvantail qu’on brandit pour chasser les autres et un bouclier derrière lequel on voudrait s’abriter pour duper le peuple.

Journaliste engagé en politique ? Je le suis, mais uniquement dans le combat pour l’édification d’une société réellement démocratique, d’un État fort et respecté, d’une Nation unie et tournée vers l’avenir. De ce combat, j’ai été, j’y suis et j’y serai et répondrai toujours présent.

Donc, engagé, je le suis et je le reste; je l’assume et le proclame sans complexe aucun. Question d’éthique, d’honnêteté, de morale.

Pendant plus de 20 ans, j’ai placé ma quête professionnelle et mon combat d’intellectuel dans le cadre de l’ancrage et du renforcement des acquis démocratiques, sinon des conquêtes démocratiques, devrions-nous dire : consolidation des libertés (singulièrement de la liberté de la presse, de pensée, d’expression, de réunion), de la bonne gouvernance (lutte contre la délinquance financière et la corruption), développement durable (bonne distribution de la justice, École, santé, Eau potable, Énergie).

Ma foi en les potentiels, en l’unité indissociable et en le devenir de notre Nation «une et indivisible» et ma détermination (idéaliste et candide) d’être un des éternels chiens de garde de la norme républicaine, de la vertu démocratique, de l’intérêt de notre peuple, de la justice et de la morale publique, de la défense des faibles et des sans voix, m’a amené, 13 ans durant, à soutenir et à accompagner le Président IBK et à militer activement dans le Rassemblement pour le Mali (RPM), résolu et convaincu de servir mon pays. À ma modeste manière.

Quid de Info-Matin ? Le Quotidien des Sans Voix est et restera donc un faisceau et une synergie de confiance entre une équipe et son lectorat. Sur des bases et lignes claires et nettes.

Pour Info-Matin, mon départ de la Présidence ne change rien. Parce que sa ligne éditoriale ne se définit pas en fonction de la posture personnelle d’un de ses membres, fut-elle celle de son fondateur. Elle est ancrée dans le marbre et dans le granite : promouvoir et défendre le pluralisme démocratique, l’intérêt supérieur du peuple malien, l’unité et la cohésion nationale ; lutter sans concession et sans aucune compromission contre les abus, l’injustice, l’impunité, l’exclusion, la corruption, la prédation, l’improbité.

Dans l’Éditorial du N°00 du 5 janvier 1998, nous écrivions que Info-Matin était : « Une orientation et une ligne éditoriale claires qui ne souffrent d’aucune espèce d’ambiguïté dont elle (notre équipe) entend assumer pour le grand plaisir de ses nombreux lecteurs. Simple question de suite et de logique !

En effet, dit le vieil adage : «  I donna ni turu min ye, ni y’o di, i be ke don baga lafili ye » (si tu te défais du signe particulier qui t’identifie, tu te rends méconnaissable). Journalistes engagés ? Cela ne nous gêne pas. En effet, qui n’a pas une opinion ou une position sur la marche des affaires de son pays ? » (Extraits Éditorial du N°00 du 5 janvier 1998)

Pour l’idéal qui a prévalu à sa création, voilà 17 ans, la bataille se poursuivra avec la même énergie et la même objectivité, la même constance et la même détermination, sans aucune complaisance et sans aucune compromission, comme par le passé, pour l’émergence d’un Mali de progrès et de justice sociale, d’un Mali de dialogue et de convergence, d’un Mali de liberté et de démocratie vraie, d’un Mali d’ambition partagée et de vérité.

Dans le même éditorial du 5 janvier 1998, nous écrivions que «Hier comme aujourd’hui, la seule règle qui vaille pour nous, c’est de donner aux lecteurs l’INFORMATION VRAIE et les éclairer en partageant avec eux notre opinion. Le reste est une question d’éthique humaine, d’intégrité morale, d’honnêteté intellectuelle et de convenance sociale. Info-Matin ne s’écartera point de ses principes et n’y tanguera point.

(Parce que) quand on choisit de prendre la plume, on ne peut la mettre qu’au service de la vérité contre le mensonge,  de la justice contre les abus et les malversations, de la défense des plus faibles, des minorités contre les puissants et les nantis du jour ; bref, faire, en quelque sorte, office des Zola des temps modernes.

Mais qu’on se rassure, Info-Matin se gardera d’être un instrument de délation et de malveillance, des missiles seulement pointés sur Koulouba. Nous aurons l’Oeil sur tout le monde, sur tout, partout et à tout moment, en priorité sur ceux qui ont choisi d’être décideurs, à quelque niveau que ce soit.» (Extrait de l’Éditorial N°00 du 5 janvier 1998)

 

La poursuite de cette ligne rédactionnelle s’impose donc en toute logique et en toute cohérence. Comme un impératif catégorique. Parce que c’est l’engagement souscrit avec vous, fidèles lecteurs du Quotidien des sans voix, depuis le 5 janvier 1998 : le devoir, le sacerdoce, un point d’honneur de NE PAS TRAHIR ceux dont la confiance, la fidélité et l’indulgence (nos lecteurs) nous valent d’être là aujourd’hui.

Aussi, Info-Matin est et restera ce qu’il a toujours été : LA MÊME VOIX SUR LA MÊME VOIE. Celle de toutes celles et de tous ceux qui aiment leur pays, qui souffrent dans le silence et dans l’anonymat de ce qu’il est devenu et qui prient quotidiennement pour son unité, sa cohésion, son intégrité et sa réconciliation ; celle de toutes celles et de tous ceux qui aspirent voir leur Maliba célébré au firmament des grandes nations émergentes et de progrès et de prospérité partagés, celle de toutes celles et de tous ceux qui espèrent voir enfin prospérer pour leur pays un «avenir radieux » ; celle de toutes celles et de ceux qui pensent Mali, proclament Mali et agissent Mali.

Pour le Mali, ce Mali, que chacun aime et ambitionne, à sa manière, je reste engagé, en tant que militant, avec la même ferveur et avec la même détermination de rester fidèle à mes convictions, à mon idéal et au projet commun ; et en tant que journaliste d’honorer mon sacerdoce en toute indépendance et en toute objectivité, de vous servir (vous fidèles lecteurs du Quotidien des Sans Voix), de servir notre pays et servir la vérité.

Après un mois de repos du guerrier bien mérité, mon contrat d’avec les fidèles lecteurs du Quotidien des sans voix se renouvelle. Quoi qu’on fasse, où que l’on ait été, on revient toujours à la maison, dans la rédaction. Parce qu’il y a et qu’il y aura de vieux journalistes, mais jamais d’anciens journalistes.

Fidèles lecteurs, du Quotidien des Sans Voix, je sais compter, comme par le passé, sur votre confiance, votre compréhension, votre soutien, votre accompagnement et votre fidélité.

 

Par Sambi TOURÉ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis au public

Changement à Info-Matin

 

Suite à la nomination comme Chargé de mission au Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle de Monsieur Seydina Oumar Diarra, précédemment Directeur général, le Fondateur, M. Sambi TOURE, reprend les fonctions de Directeur général de la Société Info-Matin à compter de ce lundi 03 octobre 2014.

Les fonctions de Directeur de publication et de Rédacteur en Chef restent assumées respectivement par Monsieur Bertin DAKOUO et Mohamed DIAWARA.

 

Nos adresses sont désormais :

Tel : 91.62.62.62/

91.63.63.63/

91.64.64.64

 

Weeb :http://www.info-matin.ml

http://www.infomatin-mali.ml

http://www.infomatinmali.ml

 

Mail : info-matin@info-matin.ml

contact@info-matin.ml

 

Facebook : http://www.facebook.com/infomatin2

Twitter : https://twitter.com/infomatin2

Google+ : http://www.google.com/+InfomatinMl2

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *