Search
mardi 23 janvier 2018
  • :
  • :

Élections-insécurité-gouvernance: la plateforme an tè renoue avec la protestation

Le porte-parole du collectif des associations membres de la plateforme ‘’An té A bana’’, Ibrahim KEBE, a animé hier mardi au Pyramide de souvenir un point de presse, au cours duquel, il a annoncé la tenue, ce samedi 25 novembre, d’un meeting à la Pyramide de souvenir.

Après quelques moments de silence, la Plateforme ‘’An té A bana’’ renoue avec ses manifestations, à partir de samedi prochain. Elle prévoit un meeting à la Pyramide de souvenir de Bamako. L’information a été donnée par M. Ibrahim KEBE, lors d’une conférence de presse, entouré, pour la circonstance, de plusieurs membres dudit regroupement. Le meeting portera sur des thématiques comme les prochaines élections, l’insécurité dans le pays, la mauvaise gouvernance.
M. Ibrahim KEBE a rappelé que la tenue de ce meeting intervient après la décision du président Ibrahim Boubacar KEITA de surseoir à la révision de la constitution du 25 février 1992. Selon lui, son organisation se justifie parce que le régime peine à assurer la sécurité dans le pays. Se considérant désormais comme une force de pression, M. KEBE soutient que la Plateforme se doit d’agir.
« La gestion actuelle du pays crée des problèmes au lieu de donner des solutions. La crise au Mali relève d’une question de volonté. Je n’imagine pas que le gouvernement ait cette volonté. Après le combat gagné sur la révision constitutionnelle, on doit veiller sur la gestion de façon générale du pays », a-t-il déclaré.
Sur les prochaines élections, M. KEBE est favorable à leur report si les conditions de transparence, de légalité de leur tenue ne sont pas garanties. Aussi, estime-t-il qu’il y a des questions préalables auxquelles le régime doit répondre avant de tenir ces élections annoncées pour le 17 décembre prochain. Pour lui, il s’agit notamment de l’audit du fichier électoral.
Parlant de la vie de la Plateforme, il coupe court à toutes rumeurs autour de la santé de leur mouvement. « Il n’y a pas de problème au sein de la Plateforme An té A bana. Pour le meeting du samedi prochain, tous les composants du groupe sont conviés », a martelé M. Kebé.

Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *