Search
dimanche 18 novembre 2018
  • :
  • :

Elections législatives de novembre 2018: la nouvelle marque de la coalition CMD

La Maison de la presse a servi de cadre, hier mardi, à une conférence de presse, organisée par la Coalition Cheick Modibo DIARRA 2018 (CMD 2018) sur les prochaines élections législatives, qui viendront juste après la présidentielle.

Ladite conférence de presse était animée par Moussa MARA, ancien Premier ministre et non moins Directeur de campagne de la coalition CMD 2018, en présences de M. Yéyia MAIGA, Coordinateur du pôle de communication et M. Youssouf DIAWARA, Coordinateur du pôle législative.
Présenter leur nouvelle manière d’élire les députés, tel était l’objectif de cette conférence de presse, qui a enregistré la présence des responsable des autres partis du Mouvement «Les Bâtisseurs de la république».
D’entrée de jeu, le président du parti Yéléma a expliqué pourquoi cette anticipation de vouloir préparer les élections législatives, même avant la présidentielle. Il rappelé la volonté du Dr Cheick Modibo DIARRA, de partager de façon équilibrée le pouvoir.
« Le Premier ministre Cheick Modibo DIARRA, dans son intervention sur Africable, a dit qu’il était absolument indispensable que nous ayons un équilibre des pouvoirs. Nous le savons tous, dans notre pays il n y a pas d’équilibre de pourvoir. Tout tourne autour du président de la République. C’est vrai, un président de la république est la clé de toutes les institutions. C’est la première des institutions, mais ce n’est pas la seule institution. C’est vrai le président de la République incarne la nation et fixe les grandes orientations, cependant, si l’on prévoit d’autres institutions, c’est que nous estimons qu’elles sont aussi nécessaires pour la vie de la nation», a-t-il rappelé, avant de déplorer que les populations maliennes ne savent plus à quoi sert une Assemblé nationale.
«Aujourd’hui, demandez simplement aux Maliens quelle est leur opinion sur l’Assemblée nationale, vous allez vous rendre compte que cette institution majeure de la démocratie est une coquille vide. Elle est totalement à la ramassée de l’exécutif. La première illustration est que l’essentiel du travail de l’Assemblée nationale vient de l’exécutif. Tous les textes votés à l’Assemblée nationale viennent de l’exécutif. Beaucoup de nos compatriotes estiment que l’Assemblée nationale est inutile, puisqu’on ne voit pas son utilité. Alors que nous savons tous que dans une démocratie, le Parlement qui la représentation des populations est absolument indispensable puisqu’elle traduit et transmet les problèmes du pays à l’exécutif», a-t-il noté.
Pour enfoncer le clou, l’ancien Premier ministre a déploré la situation de notre Assemblée nationale qui est en train de se réduire progressivement au fil des années à sa plus simple expression.
Dans la foulée, il a décrié le comportement des députés. « Ce qu’on retient généralement, la fonction des parlementaires est ou devient, essentiellement honorifique. On va à l’Assemblée pour les honneurs, tels que le passeport diplomatique, pour avoir accès au marché public. On va à l’Assemblée pour soit même, pour ses proches pour améliorer son existence», dira-t-il.
Pour changer la tendance, la Coalition CMD 2018 ambitionne d’apporter sa nouvelle stratégie d’élections des députés, pour qu’ils soient au service de leurs populations. Pour ce faire, il va présenter une liste commune dans chacune des circonscriptions électorales du Mali.
«A cette étape, nous allons nous activer à recenser et retenir les personnes partageant notre vision pour un changement véritable, altruiste et patriotique, de redresser et de sauver le Mali », a-t-il révélé.
En effet, il a ainsi appelé les Maliens épris de changement et de la bonne gouvernance à venir au QG de la Coalition CMD 2018 pour s’inscrire sur cette liste qui sera celle du changement. «L’appel à la candidature aux législatives sous la bannière de la Coalition CDM 2018 est ouvert à tous les compatriotes de l’intérieur ou de la diaspora, sans aucune considération partisane, de genre, d’ethnie ou de religion. Il suffit de nous expliquer dans le dossier de candidature pourquoi le candidat aux législatives de Novembre 2018 incarne le changement. Et nous feront pour lui. Nous allons l’aider à accéder à l’hémicycle et à travailler pour le bien être de ceux-là qui l’ont élu », a-t-il promis.
Selon le conférencier, leur coalition dispose de tous les moyens pour aider tous les potentiels députés à être élus.
«Nous avons tout un cabinet pour cela. On va les coacher pour les campagnes et ils vont passer avec la volonté du peuple », a-t-il promis
Pour la présidentielle du 29 juillet, le Directeur de campagne de ladite coalition promet la victoire à son mentor.

PAR CHRISTELLE KONE




One thought on “Elections législatives de novembre 2018: la nouvelle marque de la coalition CMD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *