Search
mercredi 12 décembre 2018
  • :
  • :

Employabilité des jeunes: le Canada mobilise plus de 3 milliards de F CFA

Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Maouloud Ben KATTRA, a présidé, hier jeudi, l’ouverture des travaux de la deuxième session du Comité conjoint (Mali-Canada) du projet pour l’employabilité des jeunes au Mali (PEJM), au siège du projet à l’ACI 2000. Initiative de l’ONG Éducation internationale, le PEJM est financée par le ministère des Affaires mondiales du Canada (AMC) à hauteur de 8 millions 211 mille 597 CAD, soit 3 milliards 567 millions de francs CFA, pour une durée de 5 ans.

La cérémonie d’ouverture de cette deuxième session s’est déroulée en présence du représentant de l’Ambassade canadienne au Mali, Andrew NG, chargé des Affaires mondiales Canada (AMC) ; Pierre DESJARDINS, conseiller technique à l’Ambassade du Canada ; Lamine DIASSANA, coordinateur national du PEJM ; de l’ensemble des administrateurs.
À l’ouverture des travaux, le ministre Ben KATTRA a souligné que le PEJM est une initiative d’Éducation internationale qui est financée par Affaires mondiales Canada (AMC) à hauteur de 8 millions 211 mille 597 CAD, soit 3 milliards 567 millions de francs CFA, pour une durée de 5 ans.
Le PEJM, a-t-il fait savoir, s’inscrit dans les orientations politiques et économiques du Gouvernement de la république du Mali.
Il vise à contribuer à la réduction de la pauvreté et à améliorer l’employabilité des jeunes hommes et femmes vulnérables du District de Bamako et des régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso par la formation professionnelle qualifiante dans les domaines de la transformation agroalimentaire, la mécanique de véhicules et la construction métallique.
Pour l’atteinte de ses résultats, les actions du PEJM ont été structurées autour de trois composantes. Il s’agit de : l’Offre accrue de formations professionnelles qualifiantes accessibles et répondant aux besoins du marché du travail ; l’Accès accru à des programmes de formation professionnelle dispensés par des formateurs compétents ; et la Capacité accrue des organismes d’appui à l’insertion professionnelle et des centres de formation professionnelle à appuyer les jeunes dans leur insertion au marché du travail.
À termes, le PEJM bénéficiera à 160 directeurs de centres de formation professionnelle, dont 44 femmes ; 1100 élèves en formation professionnelle, dont 280 femmes (apprenants des CFP, des CAFé et de
l’IFPI) ; 102 enseignants des structures appuyées et autres, dont 34 femmes.
À l’entame de la troisième année d’activités dudit projet, le ministre a invité les participants à une analyse sans complaisance des documents qui leur ont été soumis à la faveur de cette session, afin de permettre au projet de mieux aborder ses activités futures.
Pour sa part, le représentant des Affaires mondiales Canada, Andrew NG, a rappelé que le PEJM dont la mise en œuvre est assurée entièrement par Éducation Internationale, est financé par le ministère des Affaires mondiales Canada (AMC).
La tenue du Comité conjoint, a-t-il expliqué, offre l’occasion de passer en revue les plans de travail annuels et les bilans annuels du projet PEJM et d’émettre des recommandations.
De même, il a tenu, au nom du Canada, à remercier le gouvernement du Mali pour l’intérêt qu’il porte pour le projet, à travers les ministères en charge du secteur de l’éducation et de la Formation professionnelle.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *