Search
mardi 11 décembre 2018
  • :
  • :

«Les engagés pour le Mali»: un autre mouvement lancé

La Maison de la presse a abrité, jeudi dernier, le lancement du Mouvement ‘’Les engagés pour le Mali’’. Avec à sa tête notre confrère Makan KONE, le mouvement «Les engagés pour le Mali» se veut une association apolitique qui s’engage à mener des activités de promotion de la citoyenneté. C’était en présence de Dramane Alou KONE, Président de la Maison de la presse.

En campant le décor, Makan KONE a expliqué le concept de son mouvement.
«Lorsqu’on épouse une cause ou que l’on décide de se battre pour une cause, un idéal, on dit qu’on s’engage. Nous sommes tous engagés pour le Mali. L’engagement n’est pas un mot fortuit, c’est un terme fort. Il désigne l’implication, la volonté, la défense d’un projet ou d’une cause», a-t-il soutenu.
Aussi, a-t-il rappelé à l’assistance que son mouvement n’a pas attendu son lancement officiel pour mener ses premières activités. Pour preuve, le mouvement «Les engagés pour le Mali» a exécuté des activités d’assainissement, de curages de caniveaux et de don de médicaments à Sogoniko, il y’a quelques mois.
«Ce projet, cet engagement se base sur une vision forte et positive de notre avenir, l’avenir de notre pays. Il met en avant la responsabilité de chacun et de chacune d’entre nous et valorise ceux qui entreprennent et réfléchissent à des actions et activités de développement, et font preuve d’initiatives et de créativité, pour eux, pour les autres. Il favorise la qualité de vie en harmonie avec l’environnement, donne un cap et des perspectives à la jeunesse», a-t-il martelé.
Par ailleurs, «les engagés pour le Mali» entendent prendre toute leur place dans le processus électoral de 2018 pour le relèvement des taux de participation.
« A la veille d’échéances électorales cruciales pour le Mali, nous sommes obligés de nous intéresser au processus électoral, de nous impliquer dans la mobilisation et la sensibilisation pour consolider l’ancrage démocratique dans notre pays et soutenir l’organisation d’élections crédibles et transparentes», a déclaré M. KONE.
En conclusion, Makan KONE a rappelé que lui et ses camarades se proposent d’être vigilants et intraitables quant aux engagements pris par les candidats aux élections à venir. Car à son avis, quand on s’engage «C’est pour proposer des solutions nouvelles, c’est pour fédérer et mobiliser les énergies. Quand on s’engage, c’est pour être porteur de solutions», a-t-il conclu

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *