Search
samedi 17 novembre 2018
  • :
  • :

Entrepôts modernes à Kanadjikila: les travaux avancés à hauteur de 90%

Hier lundi, une forte délégation de la pharmacie populaire du Mali (PPM) conduite par Dr Moussa Sanogo, Président-Directeur de ladite société s’est dirigée vers le chantier de construction des entrepôts modernes à Kanadjikila, dans la commune du Mandé, cercle de Kangaba, région de Koulikoro. Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi des travaux portant sur la construction des entrepôts modernes de la pharmacie populaire du Mali.

L’objectif était de connaitre l’état d’avancement des travaux et s’acquérir les difficultés auxquelles les travailleurs sont confrontés. A son arrivée sur le site, Dr Moussa Sanogo, Président-Directeur de la pharmacie populaire du Mali (PPM) a été ravi de l’état d’avancement de ces travaux. Dans son intervention, le PDG SANOGO dira que ces travaux est un vaste projet qui porte sur la ville de Bamako ; la région de Kayes et celle de Mopti.
Selon Dr Moussa Sanogo, PDG de la PPM, le chantier de l’entrepôt moderne qu’il a visité à Kanadjikila, dans la commune du Mandé et qui couvrira la ville de Bamako et environs est près que achevé. Car selon lui, les travaux de constructions sont à 90%. Pour preuve ? Le PDG Sanogo a fait savoir que les isolants ont même commencé à monter (les habillements de la structure) et d’ajouter que ce projet compte boucler dans sa globalité d’ici fin décembre 2018. Il a montré que des efforts ont été consentis à tous les niveaux pour la réalisation de ces constructions. Sur le plan financier, Dr Moussa Sanogo a fait savoir que la pharmacie populaire du Mali a investi 1milliard et demi sur fond propre ; les Pays-Bas pour 1 milliard et demi et l’ambassade des Etats-Unis pour 1 milliard à peu près. Le PDG de la PPM de préciser que ce projet fait plus de 4 milliards de franc CFA dans sa globalité. En outre, il signalé que le Pays –Bas est intervenu aussi pour le financement surtout au niveau des régions. Pour le Président-Directeur général de la PPM, cet édifice permettra à la PPM de se retirer des frais de locations des magasins qui coutent autour de 300 millions par an et qui parfois même sont des endroits qui ne correspondent pas à la énorme de stockages et à la conservation des médicaments.
Selon, Dr Sanogo, les médicaments exigent le respect de certaines normes de bonne pratique de fabrication ; de conservation et de stockages. Parce que pour lui, ces médicaments sont des produits particuliers et périssables. Aux dires du Dr Moussa Sanogo, PDG de la pharmacie populaire du Mali, ces chantiers en cours de construction sont des entrepôts qui intègrent les normes nationales et internationales qui puissent permettre à la PPM de garantir ses médicaments destinés à être utilisé pour améliorer l’état de santé des maliens à avoir des qualités meilleures, à être conservé et de soigner les maliens au dernier kilomètre du pays. Le PDG a fait savoir que la pharmacie populaire du Mali est l’instrument privilégié de l’Etat pour la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale. Parce que selon le Dr Sanogo, la PPM a la mission de rendre disponible les médicaments sur toute l’étendue du territoire national pour que là où se trouve le malien puisse accéder à des médicaments de qualité. Le Président-Directeur de la PPM a signalé que ces chantiers sont des travaux d’envergures que la PPM a osé de les entamer avec plusieurs institutions pour avoir les moyens de financement afin d’entamer d’autres perspectives qui vont en intégralité du Pays. Il a aussi fait savoir que la construction de ces entrepôts modernes n’est pas tout simplement l’édifice mais un système informatique qui permettra à la PPM, sur toute l’étendue du territoire d’avoir la situation des stocks, des périmés et d’anticiper sur les besoins exprimés dans les structures de santé à avoir une situation exacte qui permet à la PPM de répondre aux attentes formées par les populations ; des services de santé ; les pouvoirs politiques afin qu’elle (PPM) soit pleinement dans leur rôle. Dr Sanogo d’ajouter que ces travaux de constructions sont aussi le respect des procédures qui relèvent de l’assurance qualité. En somme, dans les propos du Dr Moussa Sanogo , il a informé que des processus de travail soutenus ; d’accompagnement de formation et de conseil sont en cours de la part des partenaires . Selon lui, le volet de l’informatisation est très avancé parce que avec l’appui des Pays-Bas ; de l’Ambassade des Etats Unis et de la pharmacie populaire du Mali et qu’ils comptent de les déployer au fur et à mesure. Il a conclu que ces entrepôts vont être totalement occupé avec la clé en mains avec 2600 palettes proposées à détenir à Bamako pour conserver les médicaments et 500 palettes par région et qui donne un total de 4000 palettes qui contribueront à la conservation des médicaments dans les meilleures conditions et de finir que ce projet est rare dans l’espace CEDEAO.
Rappelons que la pose de la première pierre des entrepôts modernes (WIB) de la pharmacie populaire du Mali a été faite le 15 aout 2017 par le professeur Samba Ousmane Sow, ministre de la santé et l’hygiène publique.

SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *