Search
jeudi 19 avril 2018
  • :
  • :

Entrepreneuriat jeune: l’audace payante de aissata Diakité

Refusant des travaux bien rémunérés en France, après ses études, Aissata DIAKITE, retourne au bercail pour se lancer dans l’entreprenariat en créant Zabbaan Holding spécialisée dans la valorisation de nos produits agricoles. Pour la découverte de sa société, elle a organisé, le vendredi dernier, une journée porte ouverte à laquelle plusieurs personnalités ont pris part.

Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag IBRAHIM ; le 1er conseiller aux Affaires extérieures de l’Ambassade de France au Mali, David SADOULET; le Directeur général de la BIM SA, Hassan OUSTANI ; le Directeur général de l’Agence pour la promotion des investissements (API-Mali), Moussa TOURE ; le 2e adjoint au maire de la Commune IV, Al Kassoum MAIGA, ont visité les locaux de l’entreprise. Y étaient installées des machines très performantes d’une capacité de production de 4 000 bouteilles par heure.
La cérémonie lance officiellement les activités de la société Zabbaan Holding créée par la jeune Aissata DIAKITE qui a fait le pari d’investir au Mali après ses études en France. Son esprit d’entreprise a été décelé lors de l’édition 2016 de l’émission Diaspora-Entrepreneurship qui a pour vocation d’inciter les jeunes de la diaspora à venir investir dans leur pays. C’est la même année, en 2016, qu’elle crée son entreprise agroalimentaire, après 5 ans de développement de projet, rappelle-t-elle.
Au début de cette aventure, déclare-t-elle très émue, beaucoup de gens l’assimilaient à une personne débile au motif qu’elle a refusé les propositions d’un travail bien garanti en France, avec un salaire relativement bon pour venir développer une entreprise au Mali dans un climat économique incertain.
Mais sa foi en l’entreprenariat et le souci d’apporter sa contribution au développement de son pays ont prédominé sur son développement personnel, affirme-t-elle.
« La société Zabbaan Holding est la concrétisation du rêve de contribuer au développement des produits agricoles de mon pays, de l’Afrique et d’ailleurs. Notre objectif est d’être le leader des expériences gustatives premium de très grande qualité en Afrique et de lancer des marques alimentaires équitables à l’international », s’assigne Mlle DIAKITE comme mission.
En plus de participer à la création d’emplois au Mali, Zabbaan Holding, selon sa promotrice, a vocation de valoriser les produits locaux à forte valeur ajoutée et engendrer un commerce durable et équitable avec le monde agricole, ainsi que de concevoir des recettes originales, authentiques et nutritionnelles. Elle confirme travailler sur ce secteur, afin que ses concitoyens puissent avoir accès à nos produits agricoles naturels et transformés sur place à moindre coût.
« L’investissement de la création de la société a coûté plus de 300 millions de FCFA. La société emploie une cinquantaine de personnes et collabore avec 3 000 agriculteurs dans 5 régions du Mali. Il y a également des milliers d’individus qui vivent de notre chaîne de valeur agricole», explique la jeune Aissata DIAKITE, précisant que son entreprise propose 10 gammes de jus de produits agricoles naturels.
Elle indique par ailleurs avoir réussi à créer cette société grâce au soutien de la BIM SA qui a cru à l’initiative en la finançant.
À partir de 2018, elle ambitionne de lancer une gamme de sirops et de confitures avec des résidus des produits transformés en jus.
A côté de ce défi, elle envisage de lancer également, très prochainement, des bouteilles de 300 FCFA à la cliente.
Pour le ministre du Développement industriel, Mlle DIAKITE doit être une référence de réussite pour la jeunesse malienne. Il martèle qu’à travers son projet, Aissata DIAKITE donne l’espérance à ces milliers de jeunes qui tentent l’aventure de la Méditerranée au prix de leur vie. Le ministre Mohamed Aly Ag IBRAHIM pense que notre pays a d’énormes potentialités, mais il faut croire et s’y investir comme l’a fait la promotrice de la société Zabbaan Holding.
«Cette entreprise est un beau modèle pour ce pays, pour la jeunesse et pour le Gouvernement. Ce qui augure de bon espoir quand on sait que la jeunesse et la femme sont le fer de lance de toute économie», apprécie-t-il, ajoutant que cette unité de production le comble de joie, car elle rentre en droite ligne de la politique du président de la République qui a toujours encouragé la transformation de nos produits sur place.
La jeune Aissata DIAKITE exporte ses produits dans plusieurs pays de la sous-région et d’ailleurs où elle a été encouragée par de nombreux prix.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *