Search
samedi 18 novembre 2017
  • :
  • :

Epanouissement des jeunes filles: le RDDM sur les fronts baptismaux

Le lancement officiel du Réseau des dames de demain du Mali (RDDM) a eu lieu, en fin de semaine dernière, au Palais de la culture Amadou Hampaté BA. L’événement était placé sous le thème : ‘’La jeune femme au cœur du développement socioculturel, politique et économique du Mali : quelle responsabilité ?’’. C’était en présence de plusieurs personnalités et plusieurs membres du Réseau.

Le Réseau des dames de demain du Mali (RDDM) est une association apolitique, à but non lucratif, purement féminine et consacrée uniquement aux jeunes femmes. Le but de l’Association est de contribuer à la promotion de la formation socioprofessionnelle et intellectuelle des jeunes filles et leur épanouissement.
Aussi, l’association se donne-t-elle comme devoir de promouvoir la cohésion sociale et les acquis d’une société avec des jeunes femmes conscientes, volontaires, travailleuses et leaders.
La présidente du RDDM, Adama GASSAMBA, a déclaré que la vision du Réseau est d’être une organisation de référence en matière d’éducation, de formation et de militantisme de la jeune femme. Elle a souligné que le Réseau entend créer un cadre d’échange d’idées et de partage d’expériences entre les jeunes afin de les accompagner dans la satisfaction de leurs besoins pratiques et stratégiques pour leur épanouissement sur l’échiquier national et international.
« Nous manquons très souvent de repère. Nous manquons de repère, car nous avons tendance à nous perdre dans ce monde d’aujourd’hui entièrement dominé par les nouvelles technologies (Internet, réseaux sociaux, télévision, téléphone portable…). Des technologies qui donnent accès à toutes sortes d’informations et constituent la base essentielle de plusieurs vices constituant un frein à l’éducation », a affirmé la présidente du Réseau.
Elle a sensibilisé ses camarades jeunes filles en affirmant que la civilisation ne signifie pas faire exactement comme les Occidentaux, mais l’ensemble des caractéristiques spécifiques à une société dans tous les domaines. Elle a fait comprendre que la civilisation est rattachée à la culture avant d’appeler les jeunes à se tourner vers nos sources.
Adama GASSAMBA a précisé que le combat du RDDM ne sera point mené contre la gent masculine, mais plutôt un combat pour la conscientisation et la responsabilisation de la jeune femme. Un combat qui sera mené tout en respectant nos cultures, nos traditions et en restant fidèles à nos valeurs ancestrales. Une façon pour les jeunes filles du Réseau d’apporter leur contribution aux problèmes liés à la politique de promotion de la femme dans notre pays.
Pour atteindre ses objectifs, les responsables de l’Association comptent poser des actes concrets en adoptant des stratégies et des procédures pour être en contact direct avec les cibles en vue de les convaincre sur la bonne éducation.
La présidente a rassuré que le Réseau se battra pour que l’éducation malienne soit l’une des plus réputées en Afrique et dans le monde, avant de paraphraser Nelson Mandela: ’’ l’Education est l’arme la plus puissante que nous puissions utiliser pour changer le monde’’.
« Nous nous attaquerons à la racine des problèmes qui constituent un frein au développement du Mali. Nous sauverons le système éducatif malien et nous convaincrons les jeunes femmes à oser entreprendre tous les projets qu’elles jugent nécessaires et rentables à la société malienne », a rassuré la présidente.
Elle n’a pas manqué de faire référence à deux femmes battantes et dévouées pour la cause de la gent féminine. Il s’agit de Mme DACKO Leila Kane DIALLO, une entrepreneure douée dans son domaine et Aminata Dramane TRAORE, écrivaine et ancienne ministre de la Culture et du tourisme. Des femmes qui sont des repères pour le Réseau des dames de demain du Mali pour leur engagement en faveur des jeunes et pour leur attachement à la tradition et à la culture malienne.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *