Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Examen du budget en mode programme: les membres du CNT formés

Les membres du Conseil national de Transition (CNT) ont été formés du 5 et 6 novembre derniers, au processus d’examen du budget en mode programme par le ministère de l’Économie et des Finances. La cérémonie d’ouverture des travaux, qui a eu lieu au CICB, était présidée par le 1er vice-président du CNT, Assarid Ag IMBARCAOUANE.

L’ouverture de ces deux jours d’atelier s’est déroulée en présence du ministre de l’Économie et des Finances, Alousseni SANOU et du président de la commission économie et finances du CNT.
Ont également pris part à la formation dont le thème est : « comment comprendre le budget en mode programme pour un meilleur examen des projets de lois de finances » ; un nombre important des membres du Conseil national de transition.
Souhaitant la bienvenue, le président de la Commission des finances, de l’économie du CNT, Mamadou TOURE, a rappelé que l’objectif de la formation est de mieux outiller les membres de l’organe législatif de la transition pour une meilleure maîtrise de leur rôle dans la gestion des ressources publiques.
« Cet atelier vise à renforcer la capacité des parlementaires pour une meilleure compréhension du budget d’État en mode programme en vue d’un examen efficient des projets de loi des finances », a-t-il insisté.
Puis, il a signalé que la formation était articulée autour des modules suivants : la loi relative aux lois de finances, enjeux et fondamentaux ; la gouvernance budgétaire ; une gestion publique modernisée ; les procédures d’examen des projets de loi de finances de l’année et des lois de finances rectificatives et enfin, les procédures d’examen du projet de loi de règlement.
De son côté, le ministre de l’Économie et des Finances a indiqué que la réforme de la budgétisation par programme affecte les méthodes et les procédures de l’ensemble des acteurs budgétaires, dont le Parlement qui est un acteur clé dans la préparation, le vote et le suivi de l’exécution de la loi de finances.
« Les nouveaux textes qui régissent la gestion des finances publiques renforcent le pouvoir du parlement notamment par : l’implication du parlement, dès le début du processus d’élaboration du budget de l’État, à travers le débat d’orientation budgétaire », a-t-il affirmé.
Alors que le CNT est en session budgétaire où ses membres sont appelés à examiner le budget de 2021, pour le ministre SANOU, cette formation est une occasion pour mieux accompagner le CNT dans son rôle de législateur en ce qui concerne l’examen et le vote des documents de lois de finances.
Quant au 1er vice-président du CNT, il a soutenu depuis 2017 la réforme de la gestion budgétaire pour le changement et la performance est devenue une réalité dans notre pays.
Il s’est réjoui de constater que l’impact de la stratégie budgétaire utilisée à cet effet a été apprécié au niveau de tous les secteurs socio-économiques.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *