Search
jeudi 27 juillet 2017
  • :
  • :

Examens de fin d’Année scolaire 2016-2017: le calendrier dévoilé

Le calendrier des examens de fin d’année est désormais connu, depuis avant-hier mercredi. L’état de préparation de ces examens était, avant-hier, au cœur des échanges entre les hommes de médias et les responsables en charges des examens et concours de l’Éducation nationale, à la Maison de la presse du Mali.

La conférence de presse était animée par le directeur national des examens et concours, Mohamed MAÏGA, entouré de plusieurs autres directeurs nationaux, à savoir : le directeur national l’enseignement secondaire général, Koro Monzon KONE ; le directeur national de l’enseignement technique et professionnel, Oumar MAÏGA ; le directeur national de l’enseignement normal, Bakary SAMAKE ; l’inspecteur général en chef de l’éducation nationale, Mamadou KEÏTA, etc.
Si certains élèves et étudiants ont déjà l’esprit aux vacances, d’autres, notamment ceux des classes d’examen, ne dorment plus que d’un œil, soucieux de terminer leur classe d’examen en beauté. Ce souhait rime, naturellement, avec un succès à l’examen.
C’est dans cet esprit que les responsables en charge de l’organisation de ces examens de fin d’année scolaire ont échangé avec la presse.
Selon le conférencier, Mohamed MAÏGA, ces dates sont fixées comme suit: le DEF (Diplôme d’études fondamentales) est prévu du 5 au 7 juin 2017 ; les épreuves écrites du baccalauréat général et du baccalauréat technique ont débuté, depuis hier 19 mai et vont se poursuivre jusqu’au 22 juin 2017. Quant aux examens du Brevet de Technicien (BT), 1re et 2e partie, ils sont prévus, du 12 au 16 juin 2017 ; les dates des épreuves écrites de l’examen du Certificat d’Aptitude professionnelle (CAP) sont fixées pour le 29 mai au 2 juin 2017. Au niveau des IFM (Instituts de formation des maîtres), EFEP et de IFM-Hégire sont prévus du 19 au 23 juin 2017.
Par ailleurs, il faut noter que les épreuves anticipées du baccalauréat technique se sont déroulées du 15 au 17 mai 2017.
Selon le conférencier Mohamed MAÏGA, directeur national des examens et concours, les différents examens de fin d’année scolaire 2016-2017 se préparent normalement et avec beaucoup d’optimisme.
Pour ces examens, l’on enregistre 258 102 candidats inscrits pour le DEF, contre 234 693 l’année précédente, soit une augmentation de 1,28 %. Ils sont repartis dans 1890 centres, à travers le pays.
Pour le BAC technique, le nombre de candidats atteint 2 813 apprenants répartis dans 7 centres, contre 2 941 candidats en 2016, soit une diminution de 4,35 %.
Au niveau du BT (Brevet de Technicien) tertiaire et industrie, nous avons 40 656 candidats en 2017 qui seront évalués dans 102 centres ; contre 39 736, en 2016, soit une augmentation de 3,12 %.
Pour le CAP (Certificat d’Aptitude professionnelle), tertiaire et industrie, les 22 840 candidats en 2017 feront leurs épreuves dans 65 centres ; contre 27 556, en 2016, soit une diminution de 17,11 %.
Pour la fin de cycle des IFM généralistes Niveau BAC et DEF, on enregistre 4953 candidats en 2017 repartis entre 18 centres ; contre 5 410, en 2016, soit une diminution de 8,44 %.
Toujours au niveau des IFM, les spécialistes niveau BAC et DEF sont au nombre de 7070 candidats en 2017 ; contre 8 990, en 2016, soit une diminution de 21,35 %.
Pour la formation des Éducateurs préscolaires (EFEP), nous avons 854 candidats en 2017 qui composeront dans 4 centres ; contre 798, en 2016, soit une augmentation de 7,01 %.
À l’IFM-Hégire (Institut de Formation de Maîtres-Hégire de Tombouctou), les généralistes et spécialistes sont au nombre de 517 candidats en 2017 inscrits dans un seul centre ; contre, soit une diminution de 6,17 %
Par ailleurs, ont fait savoir les conférenciers, il est prévu l’organisation des examens dans le camp de réfugiés maliens en Mauritanie.
Ainsi, les examens du DEF et du BAC seront organisés pour les candidats réfugiés en Mauritanie, à Bassikounou, aux mêmes dates que les candidats de l’intérieur, grâce à la collaboration des autorités mauritaniennes et de l’UNICEF.
Pour le DEF, les candidats sont au nombre de 110 et 140 pour le en série TLL.
Des dispositions ont été prises pour une mobilisation massive des forces de sécurité en vue d’assurer une meilleure sécurité des examens.
Une mission de sensibilisation et d’information des acteurs et partenaires de l’école dans toutes les Académies d’Enseignement a été organisée par le Cabinet. L’objectif de cette mission est d’améliorer la gestion des examens par le renforcement des capacités des responsables des services décentralisés
et déconcentrés, dont les Assemblées régionales, les Conseils de Cercles, les Conseils Communaux, les DAE, les DCAP ainsi que tous les partenaires et acteurs de l’école dans la lutte contre la fraude.
Pour amoindrir les effets des remous sociaux, des dispositions particulières ont été prises au niveau de chaque Académie d’Enseignement, pour exécuter convenablement les programmes et tenir à temps les évaluations de fin d’année, a indiqué le conférencier.
En outre, les cours de remédiation du Programme d’urgence sociale du Président de la République qui ont démarré en mars 2017 renforcent le processus en cours.
Au titre du budget 2017, les crédits budgétaires alloués aux examens et inscrits dans la loi de finances s’élèvent à 5 800 559 000 FCFA.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *