Exercice de simulation anti-terroriste: Fama-marines pour le même combat

1

Hier après-midi, les Forces armées maliennes (FAMA) et américaines (Marines) ont conjointement organisé un exercice de simulation anti-terroriste à l’Ambassade des Etats-Unis (USA) à l’ACI 2000. Cette opération, dirigée par le chef de la sécurité de l’Ambassade des USA au Mali, Jason WILLIS, était composée de 12 éléments de forces spéciales maliennes et de 12 Marines. C’était sous la présidence de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul FOLMSBEE, des responsables des forces de la communauté internationale présentes au Mali.

Voici le récit du scénario de cette démonstration :
Ce jeudi après-midi, aux environs de 15 heures, une dizaine de manifestants très remontée contre la politiques américaine au Mali, prend d’assaut sa représentation diplomatique, criant des propos hostiles aux autorités américaines.
Très vite, l’alerte est donnée. Aussitôt, les Marines arrivent les premiers et investissent le toit de l’immeuble. Du coup, du gaz lacrymogène, déjà installé dans la cour de l’Ambassade sont activés. Aux milieux des fumées, la police malienne disperse les manifestants. Toutefois, la situation ne s’est point améliorée ; car un commando de terroristes surgi de nulle part dans la cour de l’Ambassade.
Quelques minutes après, les éléments des forces spéciales de la garde nationale viennent, à leur tour, en renfort aux Marines. Ils bouclent la zone et lancent l’assaut sous les consignes des Marines postés au-dessus de l’immeuble.
En moins de dix minutes, le commando est neutralisé avec un bilan d’une dizaine de blessé très vite secourus.
Cette démonstration, faut-il souligné, s’inscrit dans le cadre du programme SPEAR (Accroissement de la capacité de réponse), initié par le gouvernement des Etats Unis pour renforcer les capacités des FAMA dans la lutte anti-terroriste.
Ce programme SPEAR, selon l’ambassadeur, constitue une opportunité pour les gouvernements du Mali et des États-Unis d’Amérique de s’engager dans une coopération conjointe qui vise à améliorer, de façon considérable, les capacités des services maliens chargés de l’application de la loi et de l’intervention d’urgence.
De même, a-t-il fait savoir, cette formation est un autre aspect de l’engagement continu des Etats-Unis à renforcer la capacité des forces de l’ordre et de la protection civile au Mali, tout en augmentant la confiance du public en ces forces de sécurité.
Le programme SPEAR permet également au Gouvernement du Mali d’assurer, à une plus grande échelle, la sécurité de ses citoyens et celle des communautés étrangères vivant à Bamako.
Cette semaine, dans le cadre du programme SPEAR, l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, a organisé une formation à l’intention des services de sécurité du Mali dans des disciplines allant des renseignements à la réponse aux crises d’urgence.
Ainsi, une série d’exercices de réflexion ont été engagés pour évaluer et valider la rapidité et l’efficacité des capacités, ainsi que la pertinence des politiques, plans, procédures et protocoles des forces de sécurité maliennes et des ambassades.
Les exercices comprendront un engagement conjoint entre la nouvelle force anti-terroriste du Mali (FORSAT) et le SPEAR, et adopteront une approche réaliste sur la meilleure façon de répondre aux attaques terroristes.
Le but global de cette activité est d’augmenter la capacité du Mali à répondre aux attaques terroristes sur son territoire.
En effet, depuis septembre 2014, le programme SPEAR a formé plus de 100 agents des forces de l’ordre et de la protection civile maliennes dans des disciplines allant de la gestion des incidents et de la communication, à la réponse aux urgences.
Le SPEAR est un engagement à long terme pour renforcer et institutionnaliser la capacité du Mali à assurer la sécurité des installations gouvernementales et diplomatiques.
Il forme et fournit des équipements à la Garde nationale qui a pour responsabilité de répondre aux urgences à l’Ambassade américaine et ses infrastructures.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *