Search
mardi 18 décembre 2018
  • :
  • :

‘‘Facebookan’’: constructions illicites à N’Tabacoro, le bulldozer de la justice !

Par quelques coups de lame de bulldozer, le PM vient de respecter un engagement que beaucoup avaient du mal à croire, du coup, il met également à une anarchie qui avait cours sur le site des logements sociaux de Tabacoro. Une décision saluée par les internautes qui pensent que l’État est en train de prendre ses responsabilités face à certaines dérives. Aussi, les autorités nationales doivent-elles maintenir le cap pour restaurer à l’État une autorité qu’elle a perdue depuis un certain temps. Voilà votre Facebookan du jour !

Mali kanu : « N’Tabacoro : La démolition des constructions illicites a démarré »

Ce lundi 3 décembre 2018, la démolition des maisons construites illégalement sur le site des logements sociaux de N’Tabacoro a débuté. Tous les lots démolis sont sur une zone déclarée d’utilité publique. Il y a une semaine, le Premier ministre, Soumeylou B. Maïga, lançait un ultimatum aux occupants des sites au cours de son passage sur le chantier des logements sociaux de N’Tabacoro. Il s’était rendu sur les lieux pour constater de visu la réalité. Il était accompagné du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustapha Sidibé, du gouverneur de la région de Koulikoro, le Colonel Mamary Camara, du maire de Kalaban-Coro, Hamadoun Tiécoro Diarra, et de plusieurs autres personnalités. Sur place, le PM et sa délégation ont constaté que certains occupants d’alors, bien qu’ils aient été dédommagés et leurs constructions démolies, ne voulaient pas quitter les lieux. D’autres constructions anarchiques, entamées bien après l’annonce de ladite déclaration d’utilité publique, ont poussé également des terres. Même le lit du marigot qui traverse la zone n’est pas épargné. Le phénomène était une véritable épine dans les bottes du département de l’Habitat et de l’Urbanisme et des entreprises en charge de la concrétisation de ce grand projet.

Face à ce désordre, le PM avait promis d’agir dans le sens du respect de la loi. « Dès la semaine prochaine, nous allons procéder à la démolition et l’Etat fera tout pour que les logements soient livrés le plus tôt possible », avait martelé le PM.

Sory Ibrahim Konate : « Bravo à Boubèye »

Allez y savoir comment ces logements ont été construits mon cher. Je pense qu’aujourd’hui nous (citoyens) devons être responsables et sortir de ça. Dans la folie d’avoir un toit, le Malien n’hésite plus à payer même une voie publique. C’est l’amer constat. Partout les gens construisent et l’État, laxiste, les laisse faire. Je pense que s’ils sont en règle qu’ils réclament, autrement. Bravo à Boubèye !

Fasso Dên : « que l’ÉTAT s’assume »

Le Premier ministre SBM a-t-il fait ce qu’il y avait à faire. Car ces constructions illicites causaient de gros problèmes dans notre pays. Il est temps que l’ÉTAT s’assume et prendre les choses en main pour déguerpir ces espaces de l’ÉTAT destiné à construire des logements sociaux pour a population malienne elle-même.

Djibril Tangara : « Décision courageuse »

Décision courageuse de la part du Premier ministre. On ne peut pas accepter que l’état injecte plus de 200 milliards dans un projet et qu’à cause de personnes qui pensent qu’elles sont au-dessus de la loi, le projet prenne du retard. Les spéculateurs fonciers qui ont vendu ces terres déclarées d’utilité publique doivent être poursuivis par la justice.

Ali Le Justicier : « Nous remercions le PM »

Nous remercions le PM d’avoir ordonné de démolir les constructions illicites aux logements sociaux de N’Tabacoro.

Momo Traore : « Un exemple pour les hors-la-loi »

Nul n’est au-dessus de la loi et nul ne peut faire sa loi, cette démolition servira d’exemple pour les hors-la-loi.

Levieux LE Beau : « La loi est la loi »

La loi, c’est la loi, nul n’est au-dessus de cette loi. Alors, il faut démolir les maisons qui sont construites inégalement et dans les désordres. Dans un pays où il y’a des personnes de bonne foi qui penseront toujours positivement pour le pays et qui mettront tout en œuvre pour que leur pays avance. Et de l’autre côté, ils y’a des personnes qui ne pensent qu’à eux et leur propre intérêt. Ces personnes ne diront jamais du bien de leur patrie pour eux, l’État dans le quelle ils vivent est un État zéro, le Mali na point besoin d’eux.

Inna Manassa Guindo : « Un homme de parole »

Le Premier ministre est un homme de parole, un homme qui depuis son arrivée à la primature a montré qu’il était un travailleur, un homme qui sait comment doit fonctionner la république et il se donne les moyens pour faire du Mali une république digne de ce nom. Cette démolition va, j’en suis sure, permettre de mettre rapidement les maisons à la disposition des propriétaires.

Toure Bourama : « Pour le bonheur de tous »

Dynamisme et respect de la parole donnée sont les deux qualités qui collent bien au Premier ministre. On ne peut aucunement accepter qu’à cause de quelques personnes, plus de 5 000 familles restent en attente de leurs logements sociaux. L’application de la décision de démolir ces maisons qui entravaient la bonne marche du projet ne pouvait pas mettre du temps. Souhaitons qu’après ces démolitions ; les travaux puissent reprendre le plutôt possible pour le bonheur de tous.

Zahara Diallo : « aucun sacrifice n’est de trop »

Pour le Mali, aucun sacrifice n’est de trop. Nous demandons à la population hors la loi de se soumettre aux exigences du gouvernement, car cette opération est dans notre intérêt.

Aminata Awa Drame : « C’est très bien ça » !

C’est très bien ça ! Il y a trop de laisser-aller dans ce pays. Comment des individus peuvent se permettre de conserver les lieux publics, c’était inacceptable. Donc, il faut tout démolir.

José Traore : « Les choses se passeront très bien »

Soumeylou Boubèye Maïga est un stratège et sait bien ce qui est bien pour ce pays. Les choses se passeront très bien avec notre accompagnement. Donc, allons jusqu’au bout. Cette histoire de logement sera résolue dans un très bref délai parce que l’homme de la situation a pris les choses en main.

Nourou Ag Hamzata : « C’est vraiment terrible »

Je ne vois l’intérêt de personne en cassant une maison pour construire une autre. C’est vraiment terrible et insignifiant. Après, ils diront que le pays est pauvre.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *