Search
mercredi 20 novembre 2019
  • :
  • :

« Facebookan »: le massacre des dogons en gestation? Le massacre des dogons en gestation?

Et ce qui devait arriver, arriva ……
Je n’aime pas parler de sujets que je ne maitrise pas, voilà pourquoi je limite généralement mes post aux sujets caciques, de développement personnel ou professionnel. Mais quand les spécialistes, journalistes et professionnels ne disent pas tout ce qu’il y à dire sur un sujet ou ne posent pas toutes les bonnes questions …
Ma mère est peulh par son père et dogon par sa mère. Je lui ai dit l’autre jour : Quand le massacre dogon / peulh va commencer, qui va te tuer en 1er lieu ? Les dogons ou les peulhs ?
Derrière cette boutade, une prévision qui commence à se préciser : des peulhs, se sentant agressés par les dogons, se vengent avec 6 dogons tués déjà. Forcément…
Depuis le début de ce conflit, des non-dits et des mauvaises suggestions enveniment la situation. Il est à craindre d’autres violences si nous ne réglons pas ce qui est au moins facile à régler et qui dépend de nous.
Quand le massacre a eu lieu, les autorités avaient réagi avec sagesse en disant bien que le village d’Ogossangou a été attaqué par un groupe armé non identifié, pour ensuite prendre la décision de suspendre uniquement une association Dogon d’auto défense (qui n’est pas la seule du genre), décision qui désigne indirectement les dogons comme coupable de ce forfait.
Pendant ce temps, a-t-on entendu de manière audible que près de 50 familles dogons font partie de ce massacre ? A- t-on dit clairement que le village d’0gossangou est un village Dogon qui accueillait des peuls et que des dogons ont été également massacrés ? La communauté dogon elle-même a-t-elle déclaré publiquement ne rien avoir avec ce massacre ? Ont-ils dit sur les médias (comme ils le disent entre eux qu’ils ne connaissent même pas la langue des agresseurs et que certains des tueurs s’exprimaient en anglais) ? Les médias ont-ils parlé de tous ces faits ? Pas à mon avis et surtout pas de façon audible en tout cas.
Par contre, des marches et pétitions contre le massacre des peuls par les dogons, oui, on en a parlé partout, et même que sur les réseaux sociaux, je me pose la question de savoir si toutes ces images (avec intention de paix) se voulant désigner les peuls et dogons comme frères après ce massacre ne rend pas coupable en réalité les dogons de façon indirect.
Ces deux peuples ont subi ensemble le massacre de Ogossangou. Ils sont frères et 15 alliés depuis la nuit des temps. Tous ceux qui ont une petite connaissance du milieu dogon savent que le peulh est la langue véhiculaire des dogons qui ne parlent pas le même dialecte dogon d’un village à l’autre.
Essayons d’ouvrir les yeux et arrêtons donc un amalgame qui va pousser d’autres groupes d’auto-défenses peulhs à attaquer, légitimement, des dogons pour se venger d’un pseudo nettoyage ethnique. S’il y a toujours eu sporadiquement des conflits entre éleveurs peulhs et cultivateurs dogon, avec des tueries isolées à la clé, tout vrai malien sait que ce comportement de haine n’a jamais existé dans ce conflit qui, par ailleurs existe également entre les Bamanans et les peulhs, pour des problèmes de bétails qui détruisent les cultures. Ce massacre vient d’un objectif à chercher ailleurs. Alors, si nul ne veut sacrifier les dogons à l’autel d’un complot obscur venu de je ne sais où, arrêtez le massacre médiatique anti dogon. Et vous les dogons, donnez aussi de la voix. Merci

PS : Je suis manding hein, Mbon…
Mariam Inna Kanouté




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *