Search
mercredi 19 décembre 2018
  • :
  • :

Facebookan: les Messages et faux profils du Premier ministre

Les Facebookeurs avaient un gros morceau au menu ces dernières 48 heures :
Soumeylou Boubèye Maïga, Premier ministre, Chef du gouvernement, plébiscité sur les réseaux sociaux ? Son initiative de convoquer, à travers un message posté sur sa page Facebook et celle de la Primature, une conférence sociale pour apaiser le climat social après 100 longs jours de grève de magistrats a été quasiment plébiscitée par les Facebookeurs qui l’ont trouvée salutaire. Même si certains ont pris la permission d’attirer l’attention de Monsieur le Premier ministre sur le cas particulier des enseignants.
Monsieur le Premier ministre aussi, sur un plan personnel, a attiré l’attention de ses sympathisants mais sur des faux profils en son nom. Son message diffusé hier lundi a recueillis en 2 heures 37 commentaires et plus 40 partages.
Sur les faux profils
Mes cher(e)s ami(e)s,
Il m’a été donné de constater que des individus malintentionnés se livrent à une usurpation de mon identité avec des faux comptes Facebook pour escroquer certains de mes sympathisants.
C’est pourquoi, je porte à votre connaissance que toutes nouvelles publications sur Facebook qui ne proviennent pas de cet identifiant soumeylouboubeye.maiga (https://www.facebook.com/profile.php?id=100002084748842 ) ne sont pas de moi, aussi je vous demande de refuser toutes nouvelles demandes d’amis provenant d’un autre compte Facebook bien que portant mon nom.
Soyez bien vigilants face à cette nouvelle forme d’escroquerie.
Mon équipe a pris contact avec les compétences existantes pour localiser ces individus pour mettre fin à leurs agissements.

Réactions

Billy Battling : Bien noté! Je viens de vivre un cas de faux avec une proposition de numéro du PM sur whatsApp. J’ai directement compris, car le texte n’était écrit en bon français et ça m’a fait douter. Merci pour l’info.

Matahari Bulan : J’ai belle et bien compris monsieur le président, comme c’est votre tour ces individus malintentionnés seront localisés dans les jours à venir. Sachez que le monde est une montre et que chacun verra son tour. Nous sommes des maliens de l’extérieur et nous souffrons énormément grâce à votre politique. Vous étant premier ministre du grand Mali, au Cameroun, Maroc, en chine il faut des visas.

Oumar Yanoga : Ne t’inquiète pas monsieur le premier ministre nos yeux sont bien ouverts vous avez tellement manques le payer.

Mahamoud Mangané : J’avais déjà compris à travers les messages que je recevais. Merci Tonton.

Mouhamed Sidibé : Merci mon Tonton pour votre clarification, sinon il y’a un ou deux mois que j’ai failli tomber dans leur piège.

Sékou Dit Cheick-Fantamady Bagayoko : 2023 fo Koulouba, après IBK c’est vous.

Sur la conférence sociale
Mes cher(e)s ami(e)s,
Conformément aux orientations du Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, demandant au Gouvernement de travailler à l’amélioration du climat social, le Gouvernement vient de lancer le processus préparatoire de la conférence sociale qui se tiendra en janvier 2019.
Cette conférence sociale a pour objectif de créer les conditions d’un dialogue social rénové sur une base durable, et de traiter des questions liées aux statuts, au régime des rémunérations, à la gestion des carrières… dans un esprit d’équité et de justice.
C’est dans ce cadre que j’ai rencontré, hier jeudi 1er novembre et ce vendredi, successivement, les représentants de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), de la Confédération malienne des travailleurs (CMT), de la Centrale syndicale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM) et des syndicats libres et autonomes.
Je les ai informés de la volonté du Gouvernement d’organiser la conférence sociale sur une base inclusive et dans un esprit de co-responsabilité.
Enfin je les ai invités à participer utilement à la conférence à travers des propositions, suggestions, et contributions en vue de garantir sa réussite.

Réactions

Ismaël Maïga : Le dialogue social reste gage de cohésion sociale et de stabilité. Gageons que tous les acteurs joueront franc jeu.

Moustapha Abdoulaye Djiro : Une très bonne initiative Mr le Premier Ministre.
Cette conférence sociale doit être la plus inclusive possible sa réussite y dépendra essentiellement!

Diawoye Daffé : Une bonne initiative, qui permettra de faire raisonner certains qui pensent qu’ils valent mieux que les autres, la vérité sera dite.

Mamadou Konfe : Belle initiative, mais ce qui nous intéresse c’est comparer nos salaires au fonctionnaire de la CEDEAO.

Idrissa Koké Traoré : Une étude approfondie sur la question serait mieux d’abord et allait servir de base de discussions.

Freeman Sanoh : Pourvu que ces syndicats fassent des bonnes propositions. Pour tout le problème, c’est la répartition inégale des ressources. En un mot l’injustice.

Ibrahima Maïga : Le dialogue et la concertation sont des sources d’apaisement du climat social.

Chiaka Traoré : L’initiative est salutaire. Mais n’oublions pas surtout la situation des enseignants qui servent dans les écoles privées primaires et secondaires. Ils sont à la merci des promoteurs.

Oumar Aba Adrien Bocoum Bonne façon de communiquer entre acteurs, de constater ensemble les zones d’ombre afin de tirer les choses au clair et en établir les conclusions qui s’imposent.

Alwaly Cissé : C’est une sage décision et je vous souhaite bonne réussite. Cependant j’attire votre attention particulière sur la situation des enseignants qui sont payés par heure a 1250f ; c’est pourquoi nous assistons au départ de tous les bons enseignants qualifiés qui gagnent mieux leur vie dans les ONG ou dans les départements gouvernementaux.

Aly Bonkano Mahamane : Le seul hic, c’est les écarts ÉNORMES entre les salaires. C’est là qu’il faut la justice et l’équité M. Le Ministre.

Nouhoum Traoré : Si le 1er ministre veut perdre du temps pour retarder les grèves qu’il sache que nous ne sommes pas dupes ; alors augmentation en 2019 ou les syndicats rajouteront aux feux allumés par l’opposition.

Yacouba Adama Traoré : Espérons que ça soit sincère et sérieux, car le gouvernement veut toujours rouler les syndicats dans la farine ; donc soyez vigilants chers syndicalistes !
Emmanuel Bougou Goita : Hummmmmmmmmmmmmm une question à réfléchir très mûrement ; tout sauf une loi de programmation sinon ????????????????

Emmanuel Bougou
Goita:
Que les différents responsables syndicaux cessent d’écouter les hommes politiques mal intentionnés, qui ne veulent voir ce Gouvernement à genou. Donc que Dieu les accompagne dans leurs missions régaliennes. Merci et vive le Mali !!!!

Broulaye Diarrassouba :
C’est une bonne initiative on souhaite d’avoir une bonne résolution à la fin de la conférence et une application.

Mariam Aminata : Vraiment le PM SMB est plus que jamais engagé pour la cause nationale, nous le remercions pour cette rencontre avec les magistrats.

Nama Sylla : Je salue le PM Boubeye pour cette rencontre avec les magistrats. Le PM Boubeye est homme très engagé pour bannir la corruption sous toutes ces formes au Mali . Merci le Tigre !

Inna Manassa Guindo : On peut tout dire sauf que le Gouvernement malien ne fait pas tout son possible pour que la situation revienne à la normale. Et il serait vraiment bien que les magistrats maliens pensent aussi un peu à la nation malienne et accepter une sortie de crise. Le Mali et les maliens veulent, je pense, passer à autre chose, car cette situation n’est souhaitable pour personne.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *