Faibles taux de participation aux votes: le groupe odyssée pour inverser la tendance

10

Dans le souci d’enregistrer un taux de participation honorable aux élections communales du 20 novembre prochain (dimanche), le Groupe ODYSSÉE, en tant que structure de production et de partage de connaissances, a organisé, hier mercredi 16 novembre, une Journée de réflexion sur la problématique du taux de participation aux élections dans notre pays. Il s’agit pour les initiateurs, à travers cette rencontre, de mieux comprendre et cerner la situation actuelle relative à la faiblesse du taux de participations aux différents scrutins, depuis l’avènement de la démocratie au Mali, afin de proposer des alternatives en vue de redresser la situation.

La cérémonie d’ouverture des travaux, présidée par le chef de Cabinet du ministre de l’Administration territoriale, le Dr Chienkoro DOUMBYA, a eu lieu au Centre de Formation des Collectivités Territoriales (CFCT), sur la route de Kati.
Participent à cette Journée, selon les responsables du Groupe ODYSSEE, le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la réforme de l’État ; la Délégation Générale aux Elections (DGE) ; la CENI ; les partis politiques et les représentants de groupements de partis politiques ; les organisations de la société civile impliquées dans les élections, dont les PTF et les personnes ressources.
Selon le Directeur exécutif du Groupe ODYSSÉE, M. Amagoin KEITA, en cette période même de campagne électorale pour le scrutin du 20 novembre, les travaux de cette journée de réflexion se dérouleront sous forme de communications, de débats en vue d’aboutir à des recommandations pertinentes pour l’amélioration de la participation aux élections du 20 novembre.
« Au moment où le pays s’apprête à organiser les élections communales prévues pour le 20 novembre 2016, il est apparu opportun pour le Groupe ODYSSÉE de regrouper l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus électoral dans le cadre d’une journée de réflexion sur la problématique du taux de participation aux élections dans notre pays et sur les meilleurs voies et moyens susceptibles d’améliorer cette participation », s’est adressé M. KEITA aux participants de la Journée.
Quant au chef de Cabinet du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la réforme de l’État, il a salué cette initiative du Groupe ODYSSEE qui participe de l’appui des autorités nationales dans le sens de l’amélioration de notre processus démocratique. Chienkoro DOUMBYA s’est également réjoui du calme et de la sérénité qui caractérisent la campagne électorale en cours dans notre pays. Selon lui, depuis l’engagement de notre pays sur la voie de la démocratie amorcée en 1992, l’une des grandes préoccupations est restée la faiblesse du taux de participation qui caractérise la plupart des scrutins qui se sont tenus. Les observateurs sont unanimes pour dire qu’à terme, le faible taux de participation pourrait déboucher sur une crise de légitimité des dirigeants et créer ainsi un climat de scepticisme pouvant fragiliser la jeune expérience démocratique de notre pays.
Au cours de cette journée, trois communications ont été présentées aux participants, autour desquelles les débats de la journée ont été centrés
La première portait sur « la participation politique : un défi pour la décentralisation et la démocratie au Mali », animée par le Pr Mohamed TRAORE de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako, responsable de l’équipe de recherche du Groupe ODYSSÉE ayant mené l’étude qualitative intitulée « Dynamiques participatives des partis politiques et des autres acteurs dans les élections communales à Bamako, Fana et San ».
Le deuxième thème de communication porte sur : « implications des innovations de la loi électorale n° 2016-048 du 17 octobre 2016 sur la participation électorale ». Il a été animé par Mamadou Seydou TRAORE, ancien secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale.
Quant à la dernière thématique des échanges de la journée, elle a porté sur : « la fraude électorale au Mali », avec comme animateur le Dr Brahima FOMBA, également ancien secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, non moins Chargé de cours à l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako, Coordinateur scientifique du Groupe ODYSSÉE.

Par Sidi DAO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *