Search
samedi 21 mai 2022
  • :
  • :

Pour faux et usage de faux: Gouagnon COULIBALY placé sous contrôle judiciaire

Convoqué par le clan Pr Salikou SANOGO, l’honorable Gouagnon COULIBALY a été entendu le vendredi dernier dans une affaire en référé contre lui pour faux et usage de faux dans l’organisation du congrès extraordinaire de l’URD ayant consacré son élection.

Mois après mois, les divergences entre les héritiers politiques de feu Soumaila CISSE s’élargissent. Encore vendredi dernier, le président élu du congrès extraordinaire de l’Union pour la république et la démocratie (URD) a été convoqué par les autres responsables dudit parti qui contestent son élection pour faux et usage de faux.

En plus de la violation des textes du parti, ce sont des membres du clan dirigé par le Pr Salikou SANOGO qui se sont ligués pour ester en justice contre Gouagnon COULIBALY et d‘autres cadres de l’URD qui le soutiennent, dont la vice-présidente, Mme COULIBALY Kadiatou SAMAKE.   

« La signature de certains cadres du parti a été imitée pour organiser le congrès extraordinaire. Ce sont eux qui ont agi en justice contre Gouagnon COULIBALY et ses coaccusés », nous a affirmé un cadre de l’URD.

Le responsable rappelle que les signatures de certains membres du bureau, données dans le cadre de la conférence nationale, ont été utilisées à d’autres fins.

Pour d’autre, il y a imitation, accuse notre interlocuteur.

C’est suite à cette plainte, poursuit notre source, que le tribunal de la commune III a interpellé l’intéressé qui a été finalement libéré, mais placé sous contrôle judiciaire, sans plus de détails.

Les partisans de Gouagnon COULIBALY estiment que c’est une procédure dilatoire pour empêcher l’éclatement de la vérité dans une autre affaire en justice dont le jugement est attendu ce 16 mars par le tribunal de la commune IV.

« Dans l’affaire du congrès extraordinaire, le président Gouagnon COULIBALY a porté plainte contre le Pr Salikou SANOGO pour refus de faire la passation. La décision de justice de cette plainte est prévue courant cette semaine. C’est pour empêcher cette procédure que Salikou SANOGO et Demba TRAORE ont planifié cette action », a indiqué M. Alkamiss TOURE.

L’objectif de la démarche, interprète-t-il, était de parvenir à placer sous mandat de dépôt les requérants en vue de faire obstruction à la procédure.

« Ils veulent stopper ça parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas de chance de gagner. Mais, ils ont été déboutés par le tribunal de la commune III », a déclaré M. TOURE.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *