Search
jeudi 22 juin 2017
  • :
  • :

Festival international de Sélingue : l’édition 2015 se prépare

La 4e édition du festival international, Urban music et mode, se tiendra, du 1er au 3 mai prochain. Les organisateurs de la rencontre culturelle ont tenu, hier au Palais de la culture Amadou Hampathe BAH, un point de presse pour annoncer l’événement dans la commune de Baya qui sera transmis en direct sur la chaine Africable télévision.

L’administrateur délégué général du festival, Ibrahim COULIBALY, était le conférencier principal qui avait à ses côtés plusieurs membres de la commission d’organisation.

Il a expliqué que l’objectif de cette rencontre annuelle était de mettre en valeur la musique et la créativité des artistes par la promotion de la culture malienne, en particulier.

Selon le déroulé provisoire du festival, il est prévu des concerts géants, des moments de détente sur la plage, des expositions artisanales et agricoles, des conférences-débats et night-club. Ces activités, a-t-il précisé, vont se dérouler sur deux sites.

Les concerts géants, vont être animés par des artistes de renommée nationale comme Abdoulaye DIABATE, Safi DIABATE, Milmo, Iba One et Sidiki, Doussou BAGAYOKO, Amadou et Mariam, Mohamed DIABY, Tialé HARBY ; vont se dérouler au quai de pêche de Sélingué.

Tous ces artistes, a confirmé Ibrahim COULIBALY, ont donné leur accord de participation au festival. Toutefois, il a fait savoir que des démarches sont en cours pour étoffer cette liste d’artistes invités.

Ces concerts, selon M. COULIABLY, seront alternés par les défilés de produits de certains stylistes de notre pays et d’ailleurs. Contrairement à l’édition précédente où une dizaine de stylistes étaient présents, cette année ils ne seront seulement que 6. La raison évoquée par l’administrateur délégué relève d’une nécessité de gestion du temps des concerts avec les autres programmes du festival.

Par ailleurs pour le conférencier, les autres activités telles que les expositions des produits artisanaux et agricoles vont se dérouler sur un autre site afin de vendre la riche culture malienne.

Ce n’est pas tout : en plus du divertissement, il est également inscrit dans le programme; des conférences-débats sur la culture et la réconciliation nationale; la jeunesse et la sécurité routière. Ces thématiques seront animées par des experts, a fait savoir le conférencier.

À ce stade des préparatifs de l’événement, il a assuré les dispositifs et les mesures en cours pour la bonne organisation du festival dans la sécurité et dans la sérénité.

« Notre attente est de faire plus que l’année dernière. Déjà, nous sommes en train de travailler à cela. Ce que nous nous réjouissons le plus est l’implication de la collectivité locale dans la réalisation de ce festival. Ce festival qui est à sa 4é édition est destiné à ces groupements et autres organisations locales parce qu’il va largement contribuer à la réalisation d’activités génératrices de revenues dans la commune et de relancer l’économie locale», a indiqué M. COULIBALY avant de se prononcer sur les raisons du décalage de ce rendez-vous culturel de mars à mai. En effet, les 3 premières éditions ont été tenues au mois de mars, mais pour des raisons liées au contexte national marqué par la maladie à virus Ebola et la situation économique et financière difficile, il a été jugé utile de décaler le festival au mois de mai, a affirmé l’administrateur délégué.

À noter qu’à ce stade des préparatifs le coût financier de l’organisation est estimé à plus de 100 millions de FCFA.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *