Search
vendredi 22 septembre 2017
  • :
  • :

Filiale Ouest de la CMTD: une production record du coton attendue

Dans le cadre de ses visites de prise de contact avec les paysans dans les zones CMDT, la délégation du ministre de l’Agriculture s’est rendue, le dimanche 16 juillet, à la filiale Ouest de la CMDT à Kita. La délégation, conduite par le ministre Nango DEMBELE, était composée du PDG de la CMDT, le Pr Baba BERTHE ; du président de l’APCAM, Bakary TOGOLA ; du directeur national de l’Agriculture, Issiaka FOFANA et des cadres des services rattachés du département.

À Kita, la délégation a constaté une campagne agricole un peu en avance par rapport à l’année écoulée, malgré le déficit pluviométrique remarquable, dans certaines localités. Les acteurs de la filiale Ouest se sont dit rassurés que les prévisions cotonnières et céréalières seront dépassées si la pluviométrie était à la hauteur.
Dans ses mots de bienvenue, le représentant du maire de Kita, Yacouba KEITA, a salué la délégation ministérielle pour cette visite de prise de contact avec les paysans dans leur localité. Il a souligné que le développement d’un pays passait par l’agriculture et que pour que cela soit une réalité il faudrait que les autorités locales et les paysans soient soutenus davantage dans leurs missions respectives.
L’Administrateur général de la filiale Ouest de la CMDT, Modibo TANGARA, a rappelé que l’année passée, la filiale qu’il dirige a réalisé 49 000 ha de coton avec une production cotonnière de 48 905 tonnes, soit une augmentation de 6 % de la prévision. Selon lui, avec cette production record, les paysans ont perçu la somme de plus de 12 milliards de FCFA après la vente du coton.
Il s’est réjoui en soulignant que depuis l’arrivée de la CMDT dans la zone de Kita, il y a de cela 21 ans, c’est la première fois qu’une telle production était atteinte. Face à ce record, l’administrateur général a félicité les paysans, l’encadrement et l’encadrement pour leurs efforts respectifs.
Aussi, le responsable de la filiale a noté que la production céréalière avait connu une bonne amélioration dans la zone de Kita. Selon l’administrateur général, sa zone a enregistré 149 319 tonnes de céréales, soit un excédent céréalier de 30 800 tonnes. Ce qui, dit-il, se fait sentir sur le marché si bien que le prix des céréales est toujours abordable. L’administrateur général a également informé que la dette a été épongée à hauteur de 99 % par les paysans.
Comme prévision pour cette campagne cotonnière, M. TANGARA a indiqué que sa filiale prévoit 58 000 ha pour une production de 59 000 tonnes. Pour lui, cette campagne augure déjà de bons résultats avec la mise à disposition auprès paysans les intrants agricoles en qualité, en quantité et à temps. Aussi, par le fait que la zone de Kita ait enregistré des pluies de façon précoce cette année. Il a également noté que des actions de sensibilisation sont en cours pour apprendre aux producteurs les nouvelles techniques pour augmenter le rendement à l’hectare.
Comme difficulté, l’administrateur général a signalé que la zone connaissait, par endroit, des difficultés de pluviométrie ; le retard dans le traitement du coton par certains paysans ; la divagation des animaux en début d’hivernage…
En marge des difficultés, il a salué les autorités pour leur constance dans la subvention des intrants et des équipements agricoles ; pour le maintien du prix d’achat du coton à 250 FCFA le kilogramme. L’AG a salué le fait qu’aucun cas de vente illicite d’engrais n’a été signalé cette année dans sa zone grâce à l’implication des acteurs administratifs et sécuritaires.
Le PDG de la CMDT, le Pr Baba BERTHE, a encouragé les producteurs de Kita à garder le cap de la mobilisation pour la production record qui a été enregistrée l’année passée. Il affirmé avec fierté que le Mali a été le deuxième pays producteur de coton après le Burkina, à l’issue de la campagne écoulée. Le PDG a exprimé son ambition de voir Mali se placer en première position en matière de production de coton cette année. Pour ce faire, il a beaucoup sensibilisé les paysans à écouter et à respecter les consignes de l’encadrement pour augmenter le rendement à l’hectare.
Le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, a, lui aussi, salué les résultats enregistrés tout en félicitant les autorités pour les appuis dans différents domaines en faveur du monde paysan. Il a sensibilisé les paysans à faire les semis jusqu’à la fin du mois de juillet et à utiliser les intrants et les insecticides à temps et de façon rationnelle.
Le ministre de l’Agriculture, le Dr Nango DEMBELE, a félicité les responsables et les paysans de la filiale Ouest pour s’être classée premier en matière de qualité du coton l’année dernière. Il a noté que tout laisse à présager que la zone de Kita enregistrera une production record cette année si le Bon Dieu nous gratifiait d’une bonne pluviométrie.
« Les paysans sont les premiers amis du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA. Lors des Conseils des ministres, le président défend toujours les dossiers concernant le monde rural. Il a accepté toutes les doléances des paysans, car il est convaincu qu’après la sécurité, l’agriculture constitue le pilier du développement de notre pays. Pour preuve, après la suspension de l’aide des partenaires que notre pays avait connue suite à la crise, c’est l’agriculture qui a permis au Mali de tenir bon », a affirmé le Dr DEMBELE.
Il a terminé en expliqué que pour développer le pays, à travers l’agriculture, il faudrait la combinaison de trois facteurs à savoir : l’augmentation du rendement à l’hectare, la qualité des intrants agricoles et des semences.
Le porte-parole des paysans, Sékou KEITA, a félicité la CMDT et l’équipe d’encadrement qui ne ménageront aucun effort pour les sensibiliser sur les bonnes pratiques. Il a reconnu que le régime actuel se soucie beaucoup de l’amélioration des conditions des paysans qui se confirme par la subvention des intrants et des équipements agricoles. Comme préoccupation, le porte-parole a affirmé que la zone de Kita avait besoin de plus de tracteurs. Car dit-il, l’importance de la machine agricole n’est plus à démontrer.
La délégation ministérielle a visité un champ de coton à Soribougou dans la zone de Sébékoro. Dans le champ de Karamoko COULIBALY, les autorités agricoles ont pu vérifier que les paysans ont reçu les intrants agricoles en quantité et que les conseils de l’encadrement sont respectés.
Un autre champ de maïs, dans le village de Doukouya, a été visité par la délégation. Dans cette localité, les paysans sont assistés par l’ADRS (Agence pour le développement rural de la vallée du fleuve Sénégal) en matière de fourniture d’engrais et de conseils. La délégation a été très satisfaite de l’état des champs qui promettent déjà de très bonnes récoltes.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPÉCIAL




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *