Search
lundi 17 juin 2019
  • :
  • :

Forum de la jeune fille: la santé reproductive au cœur des échanges

La troisième édition du Forum national de la jeune fille a eu lieu, hier jeudi, au carrefour des jeunes. La cérémonie d’ouverture était présidée par la représentante du ministre de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, Marie Madeleine DEMBELE ; de la présidente de ARCAD-Sida ; du représentant du projet SWEDD ; du président du RENAJEM, Alioune GUEYE…

Le thème de cette troisième édition du Forum national de la jeunesse était : ‘’la promotion de la communication sur la santé reproductive et sexuelle des jeunes filles, gage de la réalisation des objectifs du développement durable’’.

La présidente de la commission d’organisation, TOURE Fatoumata N’DIAYE, a indiqué que le Forum national de la jeune fille est un espace idéal de dialogue, d’échanges et de partage d’expérience sur la santé de la reproduction. Selon elle, il est l’occasion de sensibiliser les filles et d’interpeller les décideurs sur les problématiques liées à la promotion de la santé de la reproduction et la prise en compte de leurs préoccupations.

La représentante de la marraine a noté que le thème était d’actualité et offre l’occasion d’aller vers le développement. Elle a salué les efforts du RENAJEM aux côtés des autorités pour la cause des jeunes filles. Aussi, a-t-elle invité les acteurs à s’investir davantage pour la promotion de la jeune fille, un passage obligatoire pour le développement durable.

La présidente d’ARCAD Sida, Dr DEMBELE Bintou KEITA, a apprécié l’engagement du RENAJEM à faire en sorte que les filles soient préservées des infections sexuellement transmissibles en vue de continuer leur scolarité. Elle a interpellé les ministères de la Jeune et de la Promotion de la femme à prendre en compte les recommandations qui sanctionneront ce forum.

Le président du conseil d’administration du RENAJEM, Alioune GUEYE, a attiré l’attention des autorités sur le problème d’inégalités, de violences, de violations et même de privations des droits essentiels des jeunes filles tout en appelant à la mobilisation des acteurs pour inverser les tendances négatives.

Selon Alioune GUEYE, ce forum se veut également une contribution aux efforts du gouvernement et des ONG nationales et internationales qui se mobilisent pour la femme et la jeune fille.

Il a enfin lancé un appel pressent à la jeunesse à se mobiliser, dans l’unité, la discipline et de façon altruiste pour que triomphe le Mali de nos rêves pour plus de paix, de démocratie, de solidité, de cohésion sociale, de stabilité politique, de développement durable et de justice sociale.

La représentante du ministre de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, Marie Madeleine DEMBELE, a affirmé que l’initiative du forum national de la jeune fille est salutaire. Elle a soutenu que l’épanouissement de cette couche est conforme aux missions du département de la l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne et au programme du président de la République qui a dédié son deuxième mandat à la Jeunesse

PAR ALMAMY MALICKI SYLLA (STAGIAIRE)

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *