Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Forum des Affaires Mali-Turquie: le consul honoraire de Turquie tire un bilan satisfaisant

S’investir mutuellement pour raffermir, intensifier et diversifier la coopération entre notre pays et la Turquie en vue d’imprimer aux relations bilatérales l’élan nécessaire, socle d’un partenariat d’avenir, telle était la philosophie qui animait Maliens et Turcs lors de la visite du Président de la République à Istanbul, dans le cadre du Forum des Affaires Mali-Turquie.

Le partenariat maliano-turc, dont les bases ont été posées depuis la nomination d’un consul honoraire dans notre pays, en 2001, en la personne du richissime homme d’affaires, amadou DJIGUE, est une opportunité que les opérateurs économiques maliens ont saisi au bond. D’autant que la Turquie, l’une des puissances économiques à l’échelle mondiale, dispose d’un savoir-faire avéré et qu’elle a clairement exprimé, par la voix de ses Présidents successifs, sa volonté d’être aux côtés du Mali dans l’aventure de la mondialisation.
Pour la petite histoire, la Turquie jouit d’une grande expertise dans la promotion des petites et moyennes entreprises, un domaine qui peut servir de levier pour l’Afrique et le Mali en particulier, pour amorcer leur take-off économique. Par ailleurs, l’agriculture, l’éducation et la santé sont autant de domaines prioritaires que la Turquie veut promouvoir en Afrique dans le cadre d’un partenariat mutuellement avantageux.
Comment renforcer les relations entre le Mali et la Turquie? C’est pour donner une réponse à cette question que le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, a effectué, mardi dernier, une visite d’État dans la capitale Turque. Pour ce voyage de 72 heures qui a pris fin le jeudi, le chef de l’État a participé, ce mercredi 4 février à Istanbul, au Forum des Affaires Mali-Turquie.
Il était accompagné par quelques ministres et des opérateurs économiques de la place. Il s’agit des ministres Mahamane Baby de l’Emploi et de la Construction citoyenne, N’Diaye Ramatoulaye Diallo de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat et Tiéman Coulibaly, de la Défense et des Anciens combattants.
Ce Forum a été l’occasion pour les présidents Ibrahim Boubacar Kéita et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan de passer en revue la coopération entre les pays et de discuter des opportunités qui s’offrent à eux.
Partisan d’un partenariat gagnant-gagnant, Recep Tayyip Erdogan, a rappelé que les échanges entre les deux pays sont de l’ordre de 40 millions de dollars. Un niveau qui est appelé à accroître pour atteindre 500 millions de dollars d’ici l’horizon 2023.
Pour Amadou DJIGUE, la rencontre a été un franc succès au regard de la qualité et du nombre des participants …
En faisant le bilan de la rencontre de haut niveau entre Maliens et Turcs, le Consul honoraire de la Turquie depuis 2001 a indiqué, qu’en organisant ce forum, les hommes d’affaires maliens et turcs ambitionnent d’améliorer l’environnement global des affaires, de rendre plus attractif et plus compétitif le marché malien pour les investisseurs turcs, et de rendre plus accessible le marché et la destination turcs aux opérateurs maliens.
Pour ce faire, l’État turc a promis, a-t-il indiqué, de jouer toute sa partition afin que les résolutions du Forum soient traduites en actes concrets.
L’un des temps forts de cette visite présidentielle aura été, s’est réjoui le PDG DJIGUE, la signature des accords de coopération dans divers domaines comme la culture, la formation professionnelle et la sécurité.
Se montrant assez sensible à la crise que traverse notre pays, le président turc a affirmé toute sa disponibilité pour aider le Mali à surmonter les difficultés de l’heure.
Autre bonne nouvelle annoncée, c’est l’ouverture dans les tout prochains mois d’une ligne directe sur la capitale malienne de la compagnie nationale turque Turkish Airline.
Autres retombées de cette visite présidentielle : la promesse du Président de la Turquie de prendre en charge les travaux de rénovation de l’Assemblée nationale du Mali. La Turquie s’engage aussi de creuser plus d’une centaine de puits et d’augmenter le nombre de boursiers maliens en Turquie qui est pour l’instant de 60 personnes.
Plus qu’utile à ses yeux, il a aussi été question, au cours du Forum, a rappelé le consul honoraire, des initiatives d’investissements dans les filières économiques porteuses telles que l’énergie, le BTP ou encore l’agro-industrie. Et pour consolider les acquis et faciliter la réalisation des projets en cours ou à venir, un accord a été signé entre les deux parties. C’est le président du Collège transitoire de la chambre d’industrie et du commerce du Mali et le Vice-président du Conseil des Relations économiques étrangères de Turquie qui ont apposé leurs signatures au bas de ce précieux document.
Cet accord est un cadre officiel nominatif de coopération entre les secteurs privés des deux pays. Il devra faciliter et promouvoir les relations d’affaires à travers un plan d’actions qui sera élaboré par les comités. Après approbation de toutes les parties concernées, le plan d’actions sera appliqué dans les deux pays.
De son côté, le Chef de l’État a salué l’initiative du Forum qui vise à mettre l’économie au cœur des préoccupations. Il a particulièrement exhorté les opérateurs maliens à être à la hauteur des espérances pour fructifier les milieux des affaires au Mali.
Reste maintenant aux opérateurs économiques à ouvrer pour que tous les indicateurs soient au vert à savoir, créer les conditions nécessaires pour attirer les investisseurs turcs au Mali.
Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *