Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

Forum pour la gouvernance de l’internet: le FGI-Mali un outil de veille

Le Forum pour la Gouvernance de l’Internet au Mali (FGI-Mali) a tenu hier jeudi sa 2e édition par vidéo-conférence. Placée sous sur le thème : «Internet comme outil de gestion de la crise multidimensionnelle au Mali», la rencontre était présidée par le ministre de la Communication et de l’économie numérique, Hamadoun TOURE.

Différents acteurs de l’internet et responsables du Forum pour la gouvernance de l’internet au Mali ont organisé une réunion virtuelle sur l’accès et les enjeux liés à l’évolution de l’internet dans notre pays. L’activité est la 2e du genre initiée par le FGI créé en août 2019.
Depuis les locaux de l’AMRTP, le Président du Forum, El Hadj Sékou ASCOFARE a donné le ton de l’activité, à travers ses mots de bienvenue. Il a relevé dans son discours que de 2005 à nos jours, la question de la gouvernance d’internet n’a pas cessé d’être une actualité pressente et de s’imposer comme une volonté unique des gouvernants, des utilisateurs, des fournisseurs de service du net à aller vers une forme de gouvernance. C’est obligatoire d’aller vers cette gouvernance parce que l’internet est utilisé par des acteurs de tout bord. Or, certains d’entre eux ont des desseins sombres et malsains.
« C’est dans cet esprit que les acteurs maliens de l’internet à l’instar d’autres pays ont d’un commun accord décidé de mettre en place le Forum sur la gouvernance de l’internet au Mali en 2009 », a justifié M. ASCOFARE.
Quelques mois après sa création, le bureau du FGI a été affecté par les différents mouvements de ses membres qui représentent le ministère, l’AMRTP et le secteur privé. En outre, le FGI a souffert du problème de la communication entre les acteurs sans compter que l’individualisme a failli avoir raison de l’association, a-t-il déclaré.
Par ailleurs, il a informé le ministre que son mandat prend fin en juin prochain. À cet effet, le Président El Hadj Sékou ASCOFARE convoque les acteurs à un atelier de renouvellement du bureau du Forum pour la gouvernance de l’internet du Mali.
De son côté, le ministre Hamadoun TOURE s’est réjoui de la création de cette structure avec l’évolution de la technologie par l’internet. Cet outil a intégré le quotidien de nombreuses personnes, selon le ministre. À ce jour, plus de la moitié de l’humanité est connectée. « C’est une formidable accélération du développement de la technologie…L’internet a donné du changement à nos vies. L’existence est intense. Plus qu’une évolution, c’est une véritable révolution culturelle», a affirmé le ministre.
Cet outil est aussi à la base de l’émergence de nouvelles idées au profit de l’humanité, a-t-il ajouté. Parce qu’il donne des opportunités immenses aux citoyens.
Cependant, il a alerté sur les défis liés à l’évolution de l’internet. Selon lui, l’internet menace la confiance et nos sécurités. Car, il est utilisé de plus en plus à des desseins malsains. La désinformation, son usage par les acteurs de la contre bande et des terroristes sont, entre autres, défis qui risqueront de nuire à la stabilité du monde.
« La priorité est la pérennisation de sa créativité au service du développement », a exhorté le ministre TOURE.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *