Search
jeudi 26 avril 2018
  • :
  • :

Forum international sur le sport à Bamako: le Mali en quête de son premier olympique

En prélude à la tenue de la 3è édition du Forum international sur le sport (FIS), prévue du 29 au 31 mars prochain, au Palais des sports, avec pour thème central: « Pensons sport, vision 2024», les responsables de la commission nationale d’organisation ont animé, le samedi 17 mars, à l’hôtel Radisson Blu, une conférence de presse, axée sur les objectifs, le programme et les innovations de cet important rendez-vous sportif.

La conférence était animée par la Coordinatrice du Forum, SY Aminata Makou TRAORE, en présence du représentant du ministère des Sports, de l’ONG Rigth to play…
Cette 3e édition du Forum international sur le sport qui se tiendra les 29, 30 et 31 mars 2018, au Palais des sports, a comme thème central : « Pensons sport, vision 2024 ».
La cérémonie d’ouverture sera placée sous la présidence de la Première Dame, Mme KEITA Aminata MAIGA, en présence de plusieurs personnalités. Le coût de cette édition du FIS est estimé à un peu plus de 100 millions de FCFA.
Selon Mme SY Aminata Makou TRAORE, ceinture noire 4e dan internationale en Taekwondo, double championne d’Afrique, vice-championne du monde francophone, le choix du thème s’explique par le fait qu’au Mali, il n’y a jamais eu d’olympien, c’est-à-dire de médaillé olympique. Raison pour laquelle, soutient-elle, les initiateurs du Forum se sont donné le défi de chercher les voies et moyens pour faire qualifier des athlètes maliens aux jeux olympiques.
Pour ce faire, les initiateurs du Forum international sur le sport ont mené des réflexions sur les difficultés et les contraintes.
Pour la Coordinatrice du Forum, les solutions passeront nécessairement par le financement du sport, l’éducation par le sport, la création de cadres d’échanges entre les panelistes et les acteurs du sport…
Aussi, a-t-elle fait savoir, il est difficile que toutes les fédérations se reposent sur les épaules du ministère et prétendent à une promotion de leurs disciplines. D’où l’engagement des organisateurs du Forum à faire en sorte que les fédérations soient autonomes dans leurs démarches.
Le président de la Commission d’organisation, Moctar SY, a précisé que cette année, le Forum international sur le sport sera organisé par l’Association pour la promotion de la jeunesse et du sport (APJS). Une association qui a comme vocation de soutenir les efforts déployés par les autorités en charge de la question du sport et qui contribue à la promotion des valeurs olympiques et du sport.
Selon M. SY, l’APJS collaborera avec le Comité national Olympique et sportif du Mali pour l’atteinte des objectifs fixés.
Après la cérémonie d’ouverture, a révélé M SY, les activités du Forum débuteront par un tournoi de Bras de fer, suivi par la visite de stands.
Aussi, dans le programme, dit-il, il est prévu l’animation de panels qui aborderont des sujets sur le sport. Une nuit sera consacrée aux arts martiaux et un diner gala sera organisé au cours duquel des distinctions seront données.
Les sujets qui seront débattus lors des conférences, soutient le président de la Commission d’organisation, porteront entres autres sur la diversification du financement du sport, l’impact des partenariats public-privés par rapport à l’investissement dans le sport, la reconversion des sportifs professionnels après avoir contribué à rehausser l’image du pays, le sport facteur de paix, de réconciliation et de cohésion sociale, femmes et sport, protection des jeunes filles dans le milieu sportif…
L’objectif recherché étant d’aboutir à un développement optimal du sport d’ici à 2024.
Selon les organisateurs, ce Forum sera l’occasion de mettre en relation les fédérations, les partenaires et les investisseurs intervenants dans le domaine du sport.
Quant au représentant de l’ONG Right to play, M. SOW, il a soutenu que leur organisation œuvre auprès des enfants et se donne comme objectif la promotion du sport et le développement des jeunes.
Selon M SOW, le sport est une pièce motrice de leur ONG pour véhiculer les messages dans les écoles. Voilà pourquoi il a rassuré du soutien indéfectible de l’ONG Right to play au Forum international sur le sport.
Le représentant du ministre des Sports, Demba COULIBALY, pour sa part, a donné l’assurance que le département ne ménagera aucun effort pour soutenir et accompagner cette initiative qui rentre dans le cadre du développement du sport.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *