Search
jeudi 20 janvier 2022
  • :
  • :

’’Françafrique’’: le temps du réveil des peuples africains

C’est une grande surprise pour beaucoup que le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye DIOP, convoque l’ambassadeur français au Mali suite aux propos du président Emmanuel sur le Mali que le ministre malien qualifie de «inamicaux et désobligeants » sur les institutions de la République du Mali dans un communiqué rendu public dans la soirée du mardi.
Ce document qui a inondé les réseaux sociaux contente de nombreux internautes qui ont apprécié et salué le courage des autorités maliennes qui remettent à leur place leurs homologues françaises avec leur politique néo-colonialiste. Pour eux, le ton donné par l’Algérie et le Mali doit être le déclic pour les autres pays africains de prendre conscience de leur souveraineté de s’affranchir de la domination de la France. L’ancien colon doit cesser de considérer ses anciennes colonies comme son bien en s’interférant dans leur gestion.
C’est le sujet de votre Facebookan du jour.

Docteur Ben Mahamat Ali : voilà un pays africain qui exige un peu de respect à son égard. Courage aux Maliens.

Mody Fall Diagne : Ce n’est guère extraordinaire ce que le Mali a fait. Cependant, dans les relations internationales, les pays pauvres devraient bien choisir leurs «amis», sinon ils pourraient le regretter. Objectivement, en quoi le Mali gagnerait dans ce soi-disant bras de fer avec la France? L’Algérie a une démarche singulière dans ses relations avec la France, c’est différent pour nos pauvres pays. Ces derniers doivent régler leurs différends dans le souci de préserver leur stabilité territoriale.

Miloud Bacha : Mody Fall Diagne qu’est-ce que vous appelez par stabilité territoriale ? Vous voulez que la France coloniale continue de spolier vos richesses et que le peuple malien frère sombre dans la misère et la précarité… ? Réveillez-vous un peu et prenez l’avenir de votre pays en main.

Hassan Mohau : Mody Fall Diagne depuis que Mali est Mali, quel est le développement dont les Maliens ont profité grâce à la France ? Elle n’est pas une puissance, mais la Russie est une super puissance.

Mody Fall Diagne : Hassan Mohau, demandez ça à vos cadres qui ont tous fait leurs études en France. Et détruisez tout ce que vous croyez appartenir aux temps des colons?

Best Jaimpa Lécon : Mody Fall Diagne sauf que nos pays ne sont pas pauvres. Le Mali avec de très bons partenariats économiques et de très bons contrats peut être comme le Qatar. Tous les pays africains sous l’emprise de la France peinent à décoller à cause des contrats léonins qu’elle exige.

Steve Richard : Mody Fall Diagne, moi je suis d’accord avec toi, mais j’imagine qu’il y en a plus rien à perdre !

Keno Zola Ferdinando : Mody Fall Diagne à cause des peureux comme toi, l’Afrique restera sous l’emprise durant des siècles… Sache que sans la France tout ira mieux en Afrique ; tu dois le savoir maintenant.

Antoine Abdoulaye Palm : Mody Fall Diagne, le Rwanda qui était un pays pauvre a pris son indépendance vis-à-vis de la France et ce n’était pas sur du gâteau. Si tu penses que la France va docilement nous affranchir, alors tu n’as rien compris. Seules les relations de force priment.

Mody Fall Diagne : Antoine Abdoulaye Palm, il n’y pas d’indépendance ni de dépendance rwandaise vis-à-vis de la France. Il n’y a que le changement de langue officielle. Les entreprises françaises sont toujours au Rwanda; les relations franco-rwandaises sont toujours d’actualité. Donc, soyons attentifs par rapport à nos analyses des choses.

Ben Kamagaté : la 3e guerre mondiale opposera la France à l’Afrique pour la liberté et le développement de l’Afrique.

Al-Hassan Diallo : les Africains doivent se réveiller, la dignité d’abord. Merci aux nouvelles autorités maliennes.

Soumaila Banse : pitié vraiment pour la France qui est mise en mal par des Africains maintenant.

Vieux Clou : finalement la libération de l’Afrique francophone passera par le Mali et l’Algérie.

Ibou Ngon : si seulement les autres pays africains pouvaient emboîter le pas !

Moussa Keita : le Mali fait face à son destin, plus rien ne sera comme avant. La France n’a encore rien vu à côté de ce qu’elle va subir !

Kouassi Fils : nous voulons et réclamons une seule chose, que la France se retire de la gestion de nos États. Qu’elle cesse de nous imposer des dirigeants acquis à sa cause au détriment de l’aspiration des peuples, qu’elle nous laisse gérer notre propre monnaie et sorte définitivement de cette honte que représente le FCFA, qu’elle arrête de déstabiliser les États qui s’opposent à sa politique malhonnête en Afrique… Sinon elle sortira non seulement humiliée, mais sérieusement affaiblie économiquement et politiquement. Les temps ont changé.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *