Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

G5: les priorités du Maréchal

MOT DU MARÉCHAL DU TCHAD, PRÉSIDENT ENTRANT DU G5 SAHEL, A LA CLÔTURE DU 7ème SOMMET DU G5 SAHEL
•Chers frères Chefs d’Etat ;
•Monsieur le Président du Conseil Européen ;
•Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine ;
•Monsieur le Président de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ;
•Madame la Présidente de l’Alliance Sahel ;
•Monsieur le Secrétaire Exécutif du G5 Sahel ;
•Mesdames, Messieurs les Ministres ;
•Chers partenaires ;
•Distingués Invités ;
•Mesdames ; Messieurs.

Je voudrais, une fois de plus, remercier chacune et chacun de vous pour votre présence à ce rendez-vous hautement important pour notre organisation et les peuples de notre espace géographique.
C’est avec un réel plaisir que j’accepte le témoin que Mon Cher frère, le Président Mohamed Ould El GHAZOUANI vient deme passer, afin de poursuivre l’œuvre commune.
Je saisis l’occasion qui m’est donné, pour féliciter le Secrétaire exécutif du G5 Sahel pour la qualité du travail accompli et qui se poursuivra, bien entendu, avec la même motivation et la même détermination.

Mesdames, Messieurs
Pour la seconde fois, le Tchad a l’honneur d’assurer la Présidence tournante du G5 Sahel. Je sais qu’il exercera ce mandat avec le concours de tous. Car, depuis la naissance de notre Organisation, tout le monde a fait montre d’une solidarité sans faille.
Notre détermination et engagement à soutenir le G5 Sahel n’ont jamais fait de doute. Nous avons toujours œuvré à l’unisson quand il est question de prendre de grandes décisions pour la survie et la bonne marche de notre Institution.
Avec ce sommet, nous entrons dans la deuxième année d’un contexte exceptionnellement difficile de l’existence de notre Organisation, contexte marqué par cette pandémie de Covid-19 qui nous déclare une guerre sans merci.
Mais nous sommes confiants dans les capacités du G5 Sahel à faire face à cette situation inédite. Autant nous faisons face au terrorisme avec une grande détermination, autant notre combat contre le COVID-19 se fera avec la même détermination.

Messieurs les Chefs d’Etat et de Délégation ;
Mesdames, Messieurs
Nous pouvons convenir que le Sommet de Pau a marqué une étape cruciale dans le partenariat du G5 Sahel. Il a donné une grande impulsion aux orientations et actions de lutte contre le terrorisme et le développement dans le Sahel. Nous nous réjouissons des résultats obtenus en si peu de temps, grâce à la feuille de route que nous avons adoptée ensemble et à la fréquence de son suivi.
A cet égard, je salue l’action exemplaire de la Task Force Takuba et de Barkhane qui constitue la preuve de la mutualisation d’efforts que nous appelons tous de nos vœux.
La Coalition pour le Sahel qui en est issue apparait sans nul doute comme un instrument clé de notre partenariat, qui nous permettra de mutualiser efficacement nos efforts, mobiliser nos ressources et coordonner nos initiatives pour cette lutte.
A travers ses quatre piliers, la stratégie militaire, la formation des armées des pays du Sahel, le retour de l’Etat et des administrations et le développement, nous avons l’espoir que ce nouveau cadre apportera une dynamique nouvelle dans la réalisation de nos objectifs communs.
Nous espérons que le Secrétariat de la Coalition pour le Sahel nous aidera à mieux réussir la coordination de toutes les initiatives enregistrées en faveur du G5 Sahel afin de produire des résultats concrets que nous avons toujours appelés de tous nos vœux, et combler ainsi nos attentes.
A cet égard, j’en appelle à l’installation et à la prise rapide de fonction du Haut Représentant de la Coalition pour le Sahel afin qu’il entame sa mission de plaidoyer et de suivi de ce Sommet dans les meilleurs délais.

Mesdames, Messieurs
En m’inscrivant dans la veine de nos réalisations actuelles, nous entendons développer des projets à impact rapide selon une approche territoriale intégrée dans les zones fragiles prioritaires pour redonner l’espoir aux populations.
Ces programmes de développement seront menés en étroite coordination avec les forces de sécurité et de défense, de police et de justice pour un rétablissement complet de la souveraineté régalienne dans ces zones. Ce binôme sécurité-développement sera élargi à l’humanitaire, et favorisera un renforcement durable et inclusif des services de base dans une logique de décentralisation.
De même, nous engagerons une actualisation de la Stratégie de Défense et de Sécurité et nous lancerons le chantier d’un nouveau Programme d’Investissement Prioritaire 2022-2024 qui va intégrer le Programme de Développement d’Urgence et le Cadre d’Actions Prioritaires Intégré.
Nous devrions aussi renforcer les synergies notamment entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel qui est un puissant outil au service du développement.
Cette synergie sera aussi développée en direction de la coalition pour le Sahel déjà pleinement opérationnelle et représentant un réel espoir pour notre espace.

Mesdames, Messieurs
La Présidence du Tchad mettra un accent particulier sur le suivi de la feuille de route du Sommet de Pau, telle qu’elle a connu un début d’exécution à l’issue du Sommet de Nouakchott du 30 novembre 2020. Elle travaillera au renforcement des quatre piliers consacrés et s’attèlera à la mise en œuvre immédiate des actions qui en sont retenues.
En matière de lutte contre le terrorisme, notre stratégie militaire gagnera en efficacité si la Force Conjointe du G5 Sahel et les Forces armées des pays du Sahel montent en puissance.
A cet égard, la Force Conjointe reste le noyau central de notre dispositif sécuritaire. C’est pourquoi, j’invite tous les Etats membres, à nous atteler à l’autonomisation complète de la Force Conjointe, en la dotant des moyens financiers et logistiques propres.
C’est à cette condition qu’elle pourra développer toutes ses capacités opérationnelles réelles sur le terrain.
Sur le terrain, la situation sécuritaire reste toujours préoccupante. La menace terroriste étend ses ramifications au-delà du Bassin du Lac-Tchad et sur l’ensemble de la région sahélo-saharien. Elle n’épargne plus les régions environnantes. Les groupes armés terroristes affiliés à la mouvance internationale d’Al-Qaeda, de l’Etat islamique du Grand Sahara, de DAECH et autres, continue de monter en puissance, à la faveur de la situation de guerre en Libye.
C’est pourquoi, il est impératif que nous consolidions le dispositif sécuritaire afin de l’adapter à la dimension de la menace.
C’est le lieu de saluer et remercier l’engagement de tous nos partenaires internationaux qui œuvrent au renforcement des capacités opérationnelles de nos forces armées nationales et celles de la Force conjointe du G5 Sahel, à travers l’envoi des contingents armés et la logistique.
Sur les autres piliers issus du sommet de Pau, beaucoup d’efforts sont consacrés par nos Gouvernements pour assurer la bonne exécution des recommandations qui en sont issues, à savoir le retour de l’Etat et des Administrations sur le territoire, et la gestion de l’aide publique au développement.

Excellences ;
Mesdames, Messieurs
La situation socio-économique de nos pays n’est pas très reluisante, et ne nous permet pas de faire face seuls effacement aux grands défis actuels. Le poids de la dette se fait sentir avec acuité et plombe déjà nos efforts de développement. L’exécution de nos Plans de Développement peine à atteindre les taux de réalisation escomptés, faute de financements conséquents.
Face à tous ses défis, nous sommes appelés à réagir spontanément ensemble et vite, à proposer des solutions idoines de sortie de crise. L’annulation est une piste que nous devrons explorer. La mobilisation des financements conséquents pour la mise en œuvre de projets et programmes inscrits dans les principaux instruments de développement du G5 Sahel doit constituer l’une de nos principales priorités.
C’est pourquoi nous lançons un appel pressant à tous nos partenaires afin de nous apporter les ressources additionnelles qu’ils ont promises pour nous permettre de réaliser nos programmes.

Excellences ;
Mesdames, Messieurs
La consolidation de la paix et de la sécurité dans le Sahel reste la condition sine qua none pour la réussite de notre entreprise. La paix au Mali doit constituer un point majeur de notre préoccupation sécuritaire et de développement du G5 Sahel.
C’est pourquoi, nous soutenons les efforts de dialogue politique entre le Gouvernement de Transition et les différentes parties pour la mise en œuvre de l’Accord d’Alger pour la Paix et la Réconciliation au Mali.
Nous suivons avec une grande attention les conclusions des réunions du Comité de Suivi de l’Accord et exhortons tous les acteurs à travailler pour une paix durable dans ce pays frère.

Excellences ;
Mesdames, Messieurs
Tout en vous exprimant toute ma gratitude pour vos contributions diverses dans nos travaux en plénière et en huis clos, je déclare clos les travaux de la 7ème conférence des Chefs d’État du G5 Sahel.

Vive le G5 Sahel.
Vive la solidarité internationale.
Je vous remercie




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *