Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

Gestion de la Transition: un front politique invite Assimi à prendre la situation en main

Des partis, associations et regroupements politiques mécontents de la gestion de la transition se sont regroupés, ce samedi 27 novembre, au sein d’un front avec comme mission principale de ‘’sauver le Mali’’. Une initiative prévisible, à travers les récentes escalades verbales entre le Premier ministre et des acteurs politiques.

La situation politique se cristallise alors que le Président de la Transition, Assimi GOITA, s’est impliqué en vue de désamorcer la tension, à travers une série de rencontres avec les forces vives de la nation dont les partis politiques de diverses sensibilités.

Dans la même veine, le Colonel Assimi GOITA reçoit ce matin encore des partis politiques, une ultime chance d’obtenir la participation de tous les acteurs dans le processus des Assises nationales de la refondation, d’ailleurs reportées sine die sans aucune nouvelle date. Parce que ces assises sont rejetées par certains acteurs au motif qu’elles sont budgétivores et dilatoires.
Dans un communiqué, le panel des personnalités chargé de préparer les assises nationales de la refondation justifie cette reprogrammation par la nécessité de « trouver le consensus le plus large possible pour une participation plus inclusive ».
Au même moment, se campant sur leur position de boycott, des frustrés, indignés de la gestion de la Transition, ont décidé de faire un front commun par la mise en place d’une structure unique en vue de porter leur combat contre la mauvaise gestion de la transition.
A cet effet, le samedi dernier, la Plateforme UNIS POUR LE MALI, le Cadre d’échanges des regroupements et partis politiques pour une Transition Réussie, les Forces Patriotiques et Progressistes – Faso Koumabo Ton, la Plateforme Cœur pour la Nation et le PARENA se sont réunis autour de la situation politique, sécuritaire et sociale du pays.
Après avoir passé en revue la situation sociopolitique du pays, les acteurs ont dégagé une convergence de vue sur l’ensemble des sujets discutés. Le constat auquel ils se sont parvenus n’est pas reluisants.
Outre la situation sécuritaire qui se dégrade, ce nouveau front politique dénonce aussi la cherté de la vie et l’injustice sociale. Le front a également pointé du doigt l’impossibilité du gouvernement à faire face à la crise des enseignants qui paralyse l’école depuis quelques mois.
Opposés à toute prorogation du mandat de la Transition, des responsables de ce front politique ont regretté l’obstination du Gouvernement à organiser des Assises Nationales avant d’établir un chronogramme.
En appelant l’ensemble des Forces Vives et des patriotes à les rejoindre pour sauver le bateau «Mali» du naufrage, les responsables du front affirment que la finalité de leur lutte est de ‘’sauver le Mali’’.
Face à ces difficultés, les acteurs membres de cette nouvelle alliance qui a à sa ligne de mire le Premier ministre, Choguel Kokalla MAIGA, exhorte le président Assimi GOITA à prendre sa responsabilité.
« Nous invitons le Président de la Transition, garant de l’unité nationale, à reprendre en main la situation en prenant les mesures qui s’imposent », indique leur communiqué.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *