Search
mercredi 29 janvier 2020
  • :
  • :

Gestion des déchets ménagers en commune VI: une unité de traitement lancée

L’hôtel Salam de Bamako a servi de cadre, ce samedi 13 juillet 2019, à la tenue d’une cérémonie de pose de la première pierre de la future usine de transformation et de valorisation des déchets ménagers au Mali. Cette unité dont la mise en service est prévue pour la mi-janvier 2020 est une initiative de Katura International, une multinationale intervenant dans la filière « déchets ».

Cette cérémonie si riche en couleurs a enregistré la présence de plusieurs personnalités du pays, notamment le ministre de l’Environnement, Housseini Amion GUINDO des anciens Premiers ministres, la présidente et fondatrice de Katura International, Mme KONATE Soula KONATE, les autorités coutumières et municipale du District de Bamako.

Dans ses mots de bienvenue, la Promotrice de Katura International, Mme Konaté Soula KONATE, dira que ce projet est un projet pilote qui consiste à prendre les déchets, les valoriser tout en les transformant en biogaz, en charbon, en engrais ; aussi, la nouvelle unité sera-t-elle un vivier qui permettra la création de milliers d’emplois au Mali.

En partenariat avec la brigade verte, Katura International va sensibiliser, communiquer créer et multiplier ce qu’elle est en train de faire.

Environ vingt millions d’Euros, soit environ 13 milliards de FCFA, seront investis dans la réalisation de cette usine qui sera implantée à Niamana et si Dieu le veut bien, les premières productions seront disponibles en mi-janvier 2020, selon la Promotrice.

Consciente des difficultés dont les migrants subissent et des opportunités qui peuvent leur être utiles, la Promotrice de Katura International veut voir le sourire de ses frères et sœurs au Mali tout en évitant les Maliens à venir mendier leurs pains en Europe, car au Mali il y a tout pour vivre, convenablement.

Le ministre de l’Environnement, M. Housseini Amion GUINDO, a rappelé que la constitution du 25 février 1992 en son Article 15 stipule que toute personne a droit à un environnement sain, la protection, la défense de l’environnement et la promotion de la qualité de vie sont des devoirs pour tous et pour l’État.

Pour le ministre GUINDO, il est aujourd’hui impérieux qu’un changement de comportement s’observe auprès des populations et que les récentes pluies sont des indicateurs qui nécessitent d’adapter des comportements éco-citoyen.

Pour sa part, le président du CSDM, Chérif Mohamed HAIDARA, a exprimé son soutien à la promotrice de Katura, car dit-il, elle est une compatriote résidante en France. Il a profité l’occasion pour lancer un appel vibrant aux Maliens de la diaspora à venir investir au pays.

La fin de la cérémonie a été marquée par la pose symbolique de la pierre de cette nouvelle usine, dont la construction aura lieu à Niamana.

Dans le cadre de ce projet, il s’agit pour Katura de travailler avec les GIE spécialisés dans la pré-collecte et les ménages de la commune VI.

La nouvelle unité a la capacité de traiter 30 tonnes de déchets par jour, soit 1/3 des 90 tonnes de la production totale actuelle de déchets en CVI du district. Les produits issus de cette transformation serviront à faire du biogaz, du bio-charbon, de l’engrais par compostage. Mais aussi, il s’agit de travailler sur le plastique qui est un réel problème environnemental pour en faire des tuiles, des pavés.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *