Search
lundi 20 août 2018
  • :
  • :

Gestion d’un budget familial: les éclairages de Human Sarl

Les activités de la semaine Portes ouvertes, du mardi 7 au vendredi 10 novembre, de Microcred se sont poursuivies hier avec une conférence-débat sur le thème ; ‘’la gestion d’un budget familial’’, animée par Mme Béatrice ROBY, Directrice associée et co-gérante de HUMAN SARL.

Comme les jours précédents, l’engouement était perceptible dans l’assistance dont les questions témoignaient de tout l’intérêt pour le sujet à l’ordre du jour.
Mme ROBY, a d’abord fait savoir que cette formation avait comme objectif d’expliquer comment gérer au mieux ses revenus, comment les dépenser au mieux et pouvoir épargner et voir comment dans l’avenir répondre à des besoins et faire des projets.
Elle a ensuite expliqué ce qu’il faut entendre par budget familial : ‘’un budget familial, c’est ce que touche le chef de famille en tant que revenu fixe, s’il est salarié ; des revenus variables s’il est prestataire ou journalier et qui voit comment utiliser ces ressources dans la famille ; donc sous forme de dépenses : le loyer, l’alimentation, l’eau, l’électricité, la scolarité des enfants et voir le montant des dépenses, si les dépenses rentrent bien dans les ressources qu’il amène à la famille. S’il dépense plus, il va falloir qu’il trouve un moyen de réduire ses dépenses pour rester dans la limite de ses ressources.
S’il dépense moins, ça va lui donner un montant qu’il pourra épargner pour faire face à des imprévus qui sont la maladie ; un tonton malade ; la réparation de la moto ou du véhicule et aussi ; les mariages ; la fête de Ramadan, de Tabaski. Tout ça fait partie des imprévus qui surviennent de temps en temps, mais qui demandent des ressources’’.
La conférencière a également donné des conseils quant à l’élaboration d’un budget familial : ‘’ce que je conseille aux chefs de famille, c’est de faire la liste, pendant un mois, de tout ce qu’ils dépensent : un morceau de viande acheté au marché, un sac de riz, une carte de crédit de téléphone.
S’ils ont un salaire mensuel, ils le ramènent au mois, pour voir la globalité si cela rentre dans ce qu’ils gagnent.
Si ce sont des gens qui gagnent leur salaire à la journée ou à la semaine, ils font un calcul par mois et ils le ramènent à la semaine. Ainsi ils voient les besoins dans la semaine, selon ce qu’ils gagnent, et aussi ils peuvent voir comment organiser mieux leurs dépenses. S’ils ont un loyer trop cher, envisager d’avoir une pièce en moins, s’ils ont 3 climatiseurs dans la maison, n’en avoir peut-être que 2 ou les utiliser la moitié de la nuit, s’il y a 2 motos dans la maison, peut-être n’en avoir qu’une et essayer d’organiser les transports.
Après, si on sait ce qu’on dépense, on voit comment réduire les dépenses pour continuer à assurer quand même le fonctionnement de la famille qui est de manger, de se loger, et bien entendu pour les enfants d’aller à l’école’’.
Pour elle, il n’est pas indispensable de savoir lire et écrire pour faire son budget. Tout est une question d’organisation, fait-elle savoir.
Dans son exposé, elle a présenté les divers types de dépenses.
Il y a les dépenses difficilement compressibles (le loyer, les frais de scolarité…).
Les dépenses variables compressibles (alimentation, électricité, eau, gaz…).
Les dépenses occasionnelles facultatives (cadeaux, loisirs, fête). Pour ces dépenses, il est indispensable d’épargner au préalable.
Un autre thème a fait l’objet de débats hier. Il s’agit de : ‘’comment fidéliser ses clients quand on est une institution de Microfinance ?’’ Il a été présenté par Dédé COULIBALY, Directeur général de DC Consulting
Pour rappel, Microcred est une société d’investissement qui vise à créer et développer un groupe d’institutions de microfinance et de fournir l’assistance technique nécessaire à ces sociétés pour devenir des institutions de microfinance leaders dans leurs pays.
La Mission du Groupe est d’offrir ses services financiers accessibles et adaptés aux besoins des populations non bancarisées, en particulier les micros et petits entrepreneurs des 9 pays d’Afrique et de Chine où Microcred est implanté actuellement.
L’objectif de cette institution est d’apporter le soutien technique aux institutions dans lesquelles elle investit. Les filiales partagent les mêmes objectifs stratégiques et ont des pratiques communes.

Par Bertin DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *